« C’est sûrement l’innovation la plus excitante sur la prévention du VIH dont j’ai entendu parler dernièrement. » L’enthousiasme du Dr Robert Grant, un expert du SIDA au Gladstone Institute, est compréhensible. Des recherches sur un nouveau vaccin préventif, testé sur des singes exposés au VIH, donnent des résultats prometteurs. S’ils sont concluants, on pourrait à l’avenir se protéger du virus grâce à « une vaccination régulière, peut-être chaque trois mois ».

Il existe déjà un médicament utilisé pour prévenir l’infection par le VIH. La Truvada diminue les risques d’infection par 90 %, d’après une étude fait sur des homosexuels, si la prise quotidienne du comprimé est respectée. Les laboratoires GlaxoSmithkline PLC sont donc en train de tester une formule « longue durée » qui agirait durant 10 semaines en moyenne.

La première étude concernant le nouveau traitement a été effectuée par le Centers for Disease Control and Prevention. La deuxième par le Aaron Diamond AIDS Research Center de l’université de Rockefeller. Dans les deux cas, les singes exposés au VIH mais ayant reçu des injections du médicament expérimental n’ont pas été infectés. « Les deux groupes affichent un niveau de protection de 100% », affirme le Dr Grant.

En attendant que le vaccin soit disponible – ce qui ne sera pas pour tout de suite –, les préservatifs restent le meilleur moyen de protection. A septembre 2013, 5 696 séropositifs ont été recensés à Maurice, selon les chiffres du ministère de la Santé.

Source : Fox News,  – Photo : inhabitat.com