La police de St Louis a abattu un jeune Noir hier. Pour les habitants de ce quartier noir dans l’Etat du Missouri, les deux policiers impliqués dans cet incident ont eu un excessif à la force pour maîtriser cet homme de 23 ans. Qui, selon les résidents, avait des difficultés d’apprentissage. Les policiers ont tiré plusieurs fois sur l’Afro-Américain. Ce dernier, indique la police, avait un couteau, se comportait bizarrement et se trouvait à un peu plus d’un mètre des officiers quand ils ont fait feu.

Selon des témoignages, la police serait intervenue à la suite d’un appel pour vol. L’homme, qui avait participé aux manifestations contre la mort de Brown, aurait volé des boissons dans un magasin. Selon le chef de la police,

Cet incident a ravivé de plus bel les tensions raciales dans cette région des Etats-Unis agitée, depuis le 9 août, par des affrontements nocturnes entre manifestants et policiers. Ce qui a déclenché ce mouvement de colère : la mort de Michael Brown, un jeune Noir désarmé, abattu par un policier en pleine rue à Ferguson, un faubourg de St Louis.

Outrage In Missouri Town After Police Shooting Of 18-Yr-Old Man

Photo (Scott Olson/Getty Images via Time) : Des manifestants, le 12a0ût. « Hands up don’t shoot » est devenu le cri de ralliement des manifestants qui réclament justice pour Michael Brown.

Les protestations se sont poursuivies dans la nuit de ce mardi à mercredi, les habitants scandant : « Hands up ! Don’t shoot ! » (Les mains en l’air ! Ne tirez pas ! ») L’ambiance était relativement plus calme, avance un officier de la Missouri State Highway Patrol. Cela grâce, notamment, aux « leaders de la communauté locale, aux volontaires, aux activistes, au clergé » qui se sont déplacés en grand nombre.

ferguson via bbc

Photo (Reuters via BBC) : Des manifestants lors d’une marche pacifique, hier soir.

Les autorités à Ferguson avaient, plus tôt dans la journée d’hier, lancé un appel pour « une nuit calme et la réconciliation ». Lundi soir, les affrontements étaient de nouveau violents, avec échange de tirs et usage de gaz lacrymogène. « Il n’y avait pas de cocktails Molotov, pas de fusillade », a déclaré le policier, contrairement au lundi 18 août. Quand la police a eu recours au gaz lacrymogène et aux grenades assourdissantes en réponse à des « tirs nourris ».

ferguson via nbc2

Photo (Scott Olson/Getty Images via NBC News) : La police locale a reçu le renfort de la garde nationale pour encadrer les manifestations.

ferguson via nbc

Photo (Christian Gooden/St Louis Post – Dispatch via AP, via NBC News) : 78 personnes ont été arrêtées à Ferguson durant les manifestations de lundi soir. La police estime que des « criminels » qui ne sont pas de la ville sont à l’origine des violences survenues lors des marches.

Les parents de Michael Brown sont d’avis que les heurts qui agitent leur ville pourraient s’apaiser si le policier qui a tiré sur le jeune homme était poursuivi. « Je pense que la justice apportera la paix », a déclaré Lesley Spadden, la mère de Brown, sur le Today Show. « Qu’il soit arrêté, qu’il soit poursuivi. Qu’il soit tenu responsable de ce qu’il a fait. »

L’Attorney General Eric Holder a promis que l’enquête fédérale, menée par le Federal Bureau of Investigation, sera « juste » et « indépendante ». Mais prévient que l’enquête « prendra du temps avant d’être bouclée ». Il a aussi dit soutenir les manifestations pacifiques mais condamne « la petite minorité » qui cause des violences. Un appel à témoins a été lancé tandis qu’une audience devant un grand juré est prévu pour aujourd’hui, mercredi 20 août.

Les autorités à Ferguson comptent, pour leur part, « tirer des leçons de cette tragédie ». L’administration de la ville, à prédominance blanche, s’est engagée à se reconnecter à la communauté noire. Et selon un communiqué, les autorités réfléchissent sur la façon d’encourager plus d’Afro-Américains à postuler pour intégrer la force policière. Elles envisagent également de lever des fonds pour équiper les voitures de patrouille et les uniformes de policiers de caméras.

michael brown via washington post

Photo (via Washington Post) : Michael Brown, qui venait de terminer ses études secondaires, s’apprêtait à intégrer l’université.

Michael Brown a été abattu par l’officier Darren Wilson le 9 août dernier. Selon des témoins, le jeune homme de 18 ans n’avait pas d’arme et avait les mains en l’air quand le policier a fait feu. La police soutient, de son côté, que le coup est parti lors d’un échange musclé entre les deux hommes.

Source : The Guardian, USA Today, BBC

Photo (Xinhua News Agency/REX via The Guardian) : Un manifestant scande « Les mains en l’air, ne tirez pas » en passant devant des éléments de la SWAT durant une manifestation contre la mort de Michael Brown aux mains de la police.