Breaking news
  • No posts were found

Tag "zone economique"

[Vidéo] Le gouvernement aidera les ex-planteurs de la zone de Jinfei à se reconvertir dans le bio

Le ministre des finances n’a pas opté pour les faux-semblants face aux planteurs qui ont été délogés de Riche Terre pour faire place à la zone économique de Jinfei. Non, les choses ne vont pas retourner comme avant. Car cette zone est légalement louée à l’entreprise chinoise [voir le contrat ici]. Vishnu Lutchmeenaraidoo précise même que Jinfei sera bel et bien une grande zone de développement pour le pays. Mais le

[Document] Lisez ce que dit le contrat liant Shanxi Jinfei Investment Co Ltd à l’Etat mauricien

Le gouvernement de Navin Ramgoolam s’était fermement opposé à donner les détails de l’accord liant l’Etat mauricien et l’entreprise chinoise pour la création d’une zone économique de 500 arpents dans la région de Riche-Terre. Sir Anerood Jugnauth et Vishnu Lutchmeenaraidoo avaient toutefois promis, lors de la dernière campagne électorale, de rendre l’accord public. La promesse a été tenue aujourd’hui au Parlement. ION News vous propose de consulter : – le

[Vidéo] Lutchmeenaraidoo promet un train de mesures pour les petits planteurs

Un futur gouvernement de l’Alliance Lepep aura à cœur les préoccupations des petits planteurs. C’était le fil conducteur de la conférence de presse animée par Vishnu Lutchmeenaraidoo ce mardi. Le shadow finance minister de l’Alliance Lepep a ainsi promis de faire la lumière sur les conditions dans lesquelles les petits planteurs de la région de Riche-Terre ont été expropriés afin de faire de la place au projet JinFei (ex-Tianli). Selon

SAJ dénonce les «secrets» gouvernementaux que garde Navin Ramgoolam

La zone économique de Jinfei, Neotown, la ville nouvelle de Highlands ou l’achat de nouveaux Airbus par Air Mauritius. Sir Anerood Jugnauth estime que tous ces projets, concrétisés ou mis au placard, sont entourés d’un voile opaque qui cacherait des « secrets » que le Premier ministre garde jalousement. Lors du congrès de l’Alliance Lepep, Xavier Duval s’est longuement attardé sur son ex-camarade de parti Michael Sik Yuen, passé depuis

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>