Breaking news
  • No posts were found

Tag "vote hindou"

[Vidéo] Unies, (presque toutes) les associations socioculturelles laissent les élections à Dieu

Comme à l’accoutumée, la Hindu House a lancé les festivités de Divali avec quelques jours d’avance. Si les discours sont restés dans le domaine du spirituel, ils ont toutefois par moments pris des teintes politiques. Ainsi, si Navin Ramgoolam a parlé de Maurice comme d’un pays parfois difficilement gouvernable, il a néanmoins affirmé que sa priorité demeure la lutte contre les « forces occultes ». Ce n’est pas contre les forces obscures mais plutôt

[Analyse] La qualité contre la quantité d’un dimanche de meeting

Dès demain matin, voire dès ce début de soirée, les polémiques sur l’estimation des foules feront rage. Du côté de l’Alliance Lepep, les plus téméraires parlent d’une foule de 20 000, voire 30 000 personnes. Leurs plus ardents détracteurs avancent, quant à eux, un risible rassemblement de 5 000 âmes. Chez l’Alliance PTr-MMM, les triomphalistes ont compté 30 000 partisans à Quatre-Bornes, ceux plus réalistes au sein de la direction en ont dénombré 18 000. Qu’importe

[Vidéo] Le Human Service Trust apporte son soutien à Ramgoolam et Bérenger pour les élections

C’était une réunion qui se voulait discrète mais importante. Plus de 200 membres de l’organisation socioculturelle étaient ainsi réunis hier soir à Calebasses pour écouter plusieurs hommes politiques. Anil Bachoo, Arvin Boolell, Mukhesswur Choonee, Alan Ganoo et Rajesh Bhagwan se sont tour à tour relayés autour du thème de l’unité nationale. Si pour les membres du MMM, il s’agissait surtout de dépeindre Paul Bérenger comme un responsable politique n’ayant jamais

[Vidéo] La Voice of Hindu demande à Paul Bérenger de lui fournir des garanties

Au tour de la Voice of Hindu de s’inviter dans le débat politique. L’organisation socioculturelle défend la candidature de Vasant Bunwaree, Rajesh Jeetah mais aussi de Shakeel Mohamed et d’Hervé Aimée aux prochaines élections générales. Navin Unoop argue, en effet, que Paul Bérenger ayant dit qu’il ne s’intéressait pas aux choses du passé, le leader du MMM devrait appliquer le même principe aux candidatures des élus actuels du Parti travailliste

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>