Breaking news
  • No posts were found

Tag "violence sexuelle"

L’enfant auteur de violences sexuelles n’est pas un pervers

Plusieurs cas de violences sexuelles sur des enfants, commises par des enfants, sont signalés et médiatisés cette année à Maurice. Ces enfants auteurs ont 7 ans, 10 ans… Un mineur auteur de violence sexuelle est un enfant. En construction. Selon Rabaux (2007), «des profils psycho-pathologiques du mineur délinquant sexuel ont été dressés par des chercheurs anglo-saxons et belges. Il présente souvent des troubles de l’identité, caractérisé par un défaut de mentalisation. Souvent

Cette terrifiante omniprésence de la violence

A Maurice ces dernières semaines : une enfant séquestrée ; un enfant étranglé par son père ; une sextorsion contre des photos de jeunes filles nues et relations sexuelles avec des mineures ; un homme (un policier de surcroît… supposé être garant du respect de la loi et de la protection des individus) filmé en train de frapper un handicapé ; des enfants qui se font frapper et humilier par leurs enseignants en milieu scolaire

[Vidéo] Un coffret livret-DVD pour aider parents et enfants à parler de violences sexuelles

Comment parler d’abus sexuels ? Le sujet est délicat, parfois difficile à aborder. Le coffre livret-DVD sur le sujet, lancé hier, vient donner aux parents et éducateurs, mais aussi aux enfants, les outils pour ce faire. En français et en kreol pour cette première édition, ce travail sera aussi traduit en anglais et en braille dans un deuxième temps. Ce coffret est le dernier volet d’une vaste campagne contre la violence

[Vidéo] Martine Nisse: «Aucun enfant n’est capable d’inventer une histoire d’abus»

Il faut valider la parole de l’enfant qui dénonce l’agression sexuelle qu’il a subie, insiste Martine Nisse. D’autant plus, dit la thérapeute familiale, qu’« aucun enfant n’est capable d’inventer une histoire d’abus ». Celle qui est aussi éducatrice spécialisée anime, durant toute cette semaine et à l’invitation de Pedostop, une formation destinée aux psychologues et aux thérapeutes afin que ces professionnels puissent mieux soutenir les victimes d’abus sexuels. En novembre dernier, toujours

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>