Breaking news
  • No posts were found

Tag "terres de l’Etat"

[Vidéo] Déboutés en Cour suprême, les Rujubali feront appel du jugement

Ils ne s’avouent pas vaincus. Déboutés en Cour suprême, hier, par la juge Teelock qui a annulé l’ordre intérimaire interdisant la démolition de leur domicile, les Rujubali comptent faire appel. Mais aussi loger un «stay of execution» pour que leur domicile soit épargné en attendant la fin de cette procédure. C’est ce qu’indique leur avoué Kaviraj Bokhoree, qui était en Cour suprême ce matin pour la famille Moorar. Celle-ci sera

[Vidéo] Les Moorar et les Rujubali de retour en Cour suprême ce jeudi 7 septembre

La juge Rita Teelock prolonge de nouveau l’ordre intérimaire accordé aux Rujubali interdisant la démolition de leur maison à La Butte. Leur affaire sera prise sur le fond en Cour suprême ce jeudi 6 septembre, a expliqué Me Yousuf Mohamed. Il pourrait en être de même pour les Moorar, de résidence Barkly. Les seuls contestataires dont l’affaire tient encore en Cour suprême. Leurs affidavits seront soumis demain matin et le cas peut-être

[Vidéo] Rujubali dénonce les informations mensongères du gouvernement sur lui

«Pa vinn denigre mwa.» Azam Rujubali est très remonté face aux informations qui circulent sur sa famille et lui depuis le week-end. Si la Cour suprême a prolongé l’ordre intérimaire interdisant toute démolition, l’homme d’affaires ne compte toutefois pas baisser les bras face à un gouvernement «menteur». Il le dit et le répète : son bail sur le terrain de 137 m2 expire en 2023, et non en 2013.  Son père, dit-il,

[Vidéo] Soodhun veut permettre aux institutions religieuses d’acheter des terres de l’Etat à Re 1

Le ministre du Logement et des terres trouve absurde que des associations religieuses qui occupent des terrains depuis de longues années n’en soient pas les propriétaires. Showkutally Soodhun explique ainsi que l’Etat a racheté des terrains à Re 1 à des propriétés sucrières pour les louer à 50 sous aux associations religieuses qui occupent les lieux. Soodhun dit vouloir en finir avec ce type de situations. Le ministre était à

[Vidéo] Des familles de Port-Louis et Camp Carol deviennent propriétaires de leurs terrains

Devenir propriétaire d’un terrain. C’est aujourd’hui un rêve devenu réalité pour des familles de la capitale et de Camp Carol. Elles sont une soixantaine à avoir reçu leur Letter of Intent lors d’une cérémonie au Harilall Vaghjee Hall, à Port-Louis. Dans la capitale, 36 familles de 13 localités détenaient jusqu’ici un bail résidentiel et s’acquittaient donc d’un loyer annuel auprès du ministère. Contre Rs 2 000, les terrains qu’elles occupent depuis des années seront

[Vidéo] Soodhun esquisse bilan et projets de son ministère, «poumon du développement»

« Mon ministère génère des revenus d’environ Rs 1 milliard. » Showkutally Soodhun n’en est pas peu fier. Le ministère du Logement et des Terres, fait-il ressortir, est un « poumon du développement » de Maurice. Qui « alloue des terrains pour des projets qui vont relancer l’économie et créer de l’emploi ». Showkutally Soodhun a animé une conférence de presse, ce 26 septembre 2016, pour dresser le bilan de son ministère. Mais aussi vulgariser certaines mesures budgétaires et

[Audio] La déproclamation de 17 arpents de plage publique à St Félix «illégale», selon Aret kokin nu laplaz

C’est une décision « absolument scandaleuse ». Voire « illégale ». Aret kokin nu laplaz (AKNL) ne ménage pas ses propos. Et s’élève contre la déproclamation de quelque 17 arpents de plage publique à St Félix. L’avis à cet effet par le ministère du Logement et des Terres est daté du 24 août. Le collectif entend saisir la Cour suprême pour réclamer l’annulation de cette décision. Il conteste également la déproclamation de plage publique à Pomponette/Pointe-aux-Roches, où

[Terres de l’Etat] Pas de poursuites contre le pandit Sungkur et l’acharya Sonu Kumar Jha

Ils ont défrayé la chronique, l’année dernière, quand le ministre a révélé le « scandale des terres de l’Etat ». Et référé leurs dossiers, via la Land Fraud Squad, à la police afin de déterminer s’il y a eu maldonne lorsqu’ils ont obtenu des terrains du gouvernement. Le pandit Sungkur et l’acharya Sonu Kumar Jha n’ont aujourd’hui plus de souci à se faire. Le bureau du Directeur des poursuites a recommandé « no

[Audio] Trois charges provisoires rayées, Ramgoolam confiant sur l’issue des autres affaires contre lui

« Il n’y avait aucune preuve de corruption ni d’abus de pouvoir. » C’est pour cela, dit Navin Ramgoolam, que trois charges de « using public office for gratification » dans le cadre d’allocation de terres de l’Etat alors qu’il était chef du gouvernement ont été rayées en Cour aujourd’hui. Ramgoolam était soupçonné d’avoir favorisé l’obtention de baux dans les cas de Tarisa Resort à Mon Choisy, du pandit Sungkur à Trou-aux-Biches et de

[Vidéo] Jinfei : Le contrat signé, le promoteur a 6 mois pour débuter ses travaux

« Nous avons appris des erreurs du passé », explique le ministre du Logement et des Terres. Selon Showkutally Soodhun, c’est ce qui explique pourquoi le contrat entre SilkRoad International Investment Corporation Ltd et son ministère a pris une semaine pour être finalisé. Le précédent contrat liant l’Etat à Shanxi Jinfei Investment Co Ltd avait été résilié par le gouvernement début 2015. Le nouvel accord stipule notamment que le promoteur de la zone économique

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>