Breaking news
  • No posts were found

Tag "strategie"

Mouvement Militant Schizophrène Mauricien

C’est brutal. Mais il est difficile de dire la chose autrement. Seul, le MMM n’a aucune chance de gagner les prochaines législatives. Même pas de faire élire la vingtaine d’élus nécessaires pour négocier un éventuel rapprochement post-scrutin avec une autre formation politique. Face à cette perspective morose, le parti est rongé par un mal aussi invisible que dangereux. La schizophrénie gagne les mauves et leur leadership. Un peu comme le

La tentation du «pa mwa sa, li sa»

Un paragraphe entier serait nécessaire pour égrener tous les noms. Donc, citons plutôt quelques dossiers : BAI, Betamax, National Development Unit, Nandanee Soornack, Navin Ramgoolam. Dans les trois premiers cas, toutes les accusations provisoires – des dizaines – sont tombées ou ont été rayées une à une. Des mois d’enquête, pour rien ! Si l’ancien Premier ministre fait face à la justice dans l’affaire Roches-Noires, l’accusation de blanchiment d’argent, liée aux Rs

[Vidéo] Bérenger : Le MMM victime de «dominer» et d’un «coup monté» contre Gunness

Le leader du MMM affirme que le secrétaire général du parti a été victime d’un « coup monté » de la police. Car, estime Paul Bérenger, la police de Flic en Flac a pris trois heures pour enregistrer les faits reprochés à Ajay Gunness. C’est-à-dire, d’avoir récupéré sans leur permission, un de ses proches de la cellule de dégrisement du poste de police de la localité. Paul Bérenger pense que son parti

[Vidéo] Business Mauritius se repense en force de proposition pour les politiques publiques

Le regroupement d’associations du secteur privé ne veut plus être perçu comme ne faisant que réagir aux décisions du gouvernement. Si l’identité visuelle de Business Mauritius change, sa stratégie évolue aussi. Ainsi l’institution représentative du secteur privé a mis en place trois commissions qui proposeront à l’Etat des politiques publiques non seulement dans le domaine économique, mais aussi en matière de développement durable et d’intégration sociale.

Bhadain : Un curieux mélange de SAJ, Ramgoolam, Bérenger et Trump

« Leader ! Leader ! Leader! » Ce partisan était là. A aboyer dans son micro, à la gloire de son messie. Nous aurions pu être à un meeting du Parti travailliste à Triolet. Ou à un rassemblement du MSM à St Pierre. Mais nous étions à Beau-Bassin, au congrès de lancement du Reform Party de Roshi Bhadain. Une formation politique qui entend éviter les marécages dans lesquels se sont enlisés les autres partis

La fausse bonne idée d’une démission collective

La presse aide à installer cette idée. En véhiculant un raccourci : la démission en bloc des députés des principaux partis d’opposition sera une arme politique redoutable contre le gouvernement de Pravind Jugnauth. N’en déplaise à Xavier Duval et Paul Bérenger, c’est une mauvaise et périlleuse idée. C’est ce que semble d’ailleurs avoir réalisé le Parti travailliste car son leader et ses cadres n’évoquent pas clairement cette option. Car – hypothèse

[Vidéo] SAJ : « Il y a anguille sous roche, Duval défend des intérêts »

Le différend sur le Prosecution Commission Bill et son amendement constitutionnel n’est qu’un prétexte. C’est la conclusion à laquelle arrive Sir Anerood Jugnauth après la démission en bloc des 11 élus du PMSD de l’Alliance Lepep. Pour le Premier ministre, Xavier Duval et ses troupes envisagent de prêter main forte aux rouges dans un avenir proche. Candide, le leader de l’ex l’Alliance Lepep, explique que c’est par « stratégie » qu’il s’est

L’excitante perspective d’une partie à trois

Paul Bérenger peut se déjuger sans aucun remord apparent. C’est ce qui a conduit une bonne partie de l’électorat à ne plus vraiment le prendre au sérieux. Tant il est devenu une sorte de fond sonore de notre paysage politique local. On aurait toutefois tort de ne pas le prendre au sérieux par rapport à une chose qu’il répète depuis quelques semaines déjà: le MMM ira seul aux prochaines élections

[Vidéo] Megh Pillay dit ses réserves sur la stratégie actuelle d’Air Corridor

L’ancien CEO d’Air Mauritius revient sur la stratégie Air Corridor de Maurice. S’il ne conteste pas la nécessité de créer un pont aérien entre l’Afrique et l’Asie, en passant par Maurice, il remet en cause la mise en œuvre de l’initiative. Comme la décision du gouvernement de miser essentiellement sur l’aéroport de Changi de Singapour en laissant le champ libre à Air Asia X d’exploiter le potentiel de l’aéroport de

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>