Breaking news
  • No posts were found

Tag "stc"

Dette du secteur public : Le gouvernement dément qu’elle dépassera les 70%

L’Hôtel du gouvernement réagit face aux critiques sur les chiffres de la dette des entreprises publiques. Il dément certaines affirmations «pouvant prêter à confusion», comme celle insinuant que la dette du secteur public va franchir la barre des 70% du PIB. Entre autres, il indique que la ligne de crédit mise à disposition de la SBM (Mauritius) Infrastructure Development Company Ltd par l’EXIM Bank of India ne peut être comptabilisée

[Vidéo] Duval : La pression fiscale sur l’essence et le diesel est insoutenable

Le leader de l’opposition le dit et le redit : la hausse du prix de l’essence et du diesel, si elle continue de monter en flèche, sera insoutenable à long terme. Xavier Duval est revenu en détails sur sa Private Notice Question de la veille. Et pour lui, le choix est simple : le gouvernement peut augmenter les subsides sur la farine, le riz et le gaz ménager, ou réduire les prix

[Vidéo] Carburants: Gungah fustige les critiques de Ramgoolam face à une hausse «inévitable»

Ashit Gungah insiste : la hausse des prix de l’essence et du diesel était «inévitable». A cause du déficit grandissant au niveau du Price Stabilisation Account, ainsi que la tendance à la hausse du cours du Brent, notamment due au retrait des Etats-Unis du deal iranien. Pour Maurice, les tractations géopolitiques internationales ont des conséquences lourdes, a fait ressortir le ministre de l’Industrie et du Commerce, d’autant que le pays n’a

[Vidéo] Carburants achetés à l’Arabie saoudite et aux Seychelles : Gungah ne donnera pas les prix

Suivant le recours en justice de Betamax à Karnataka, seuls les Seychelles et l’Arabie Saoudite pouvaient fournir Maurice en produits pétroliers en un court délai. Ashit Gungah a insisté sur ce point en répondant au député du MMM, Aadil Ameer Meea. Soulignant qu’il s’agissait d’une situation d’urgence afin d’empêcher une pénurie de produits pétroliers à Maurice. Le ministre du Commerce a toutefois refusé de communiquer, ce mardi 27 mars, les prix

Produits pétroliers: Betamax réclame une caution de Rs 93,2 millions sur chaque cargaison de la STC

Le bras-de-fer entre Betamax et la State Trading Corporation (STC) devant la justice indienne est loin d’être terminé. L’entreprise que dirige Veekram Bhunjun veut faire de sorte que la STC dépose la garantie bancaire en marge de la sentence du tribunal arbitral en faveur de l’entreprise de Veekram Bhunjun. Et propose que cela se fasse par tranche… sur chaque cargaison de produits pétroliers en partance pour Maurice. Betamax a saisi

[Vidéo] Gungah loue «la grande aide» de Soodhun dans la venue de tankers saoudiens

Le premier navire arrive ce weekend. Deux autres sont en route et un quatrième rejoindra Port-Louis mi-décembre. Pour Ashit Gungah, le pays ne court aucun risque de pénurie de produits pétroliers d’ici janvier. Pour le ministre du Commerce, le déplacement de Showkutally Soodhun en Arabie saoudite a été d’une «grande aide», en permettant de dépêcher des tankers saoudiens pour approvisionner Maurice en carburants. Évoquant l’attitude de Betamax envers la State

[Document] Carburants bloqués en Inde: Betamax veut que la STC verse la garantie de la sentence arbitrale

«Tout ce que nous demandons à la STC, c’est de nous donner une garantie et de respecter l’esprit de l’arbitrage», affirme Veekram Bhunjun (photo), directeur de Betamax, dans un communiqué. C’est dans cet esprit que Betamax a saisi la Haute Cour de Karnataka, le 22 novembre, fait-il comprendre. Ce qui a mené à un ordre intérimaire, le 30 novembre, interdisant au Pacific Diamond, navire libérien, de quitter le port de Mangalore avec

[Vidéo] Betamax compte revenir à la charge contre la STC en mars 2018

Rendez-vous est pris pour les 13, 14 et 15 mars 2018. La State Trading Corporation devra alors, d’une part, expliquer pourquoi la décision du juge Balancy d’ordonner le paiement de près de Rs 5 milliards de pénalités à Betamax ne doit pas être exécutée. Et, d’autre part, pourquoi la décision arbitrale condamnant l’entreprise d’Etat pour rupture abusive de contrat doit être set aside. Face à la posture adoptée par la

[Document] Lisez le Provisional Order du juge Balancy en faveur de Betamax

C’est en tant que Chef juge par intérim qu’Eddy Balancy a livré sa décision. Dans un provisional order, il estime que la décision d’arbitrage condamnant la State Trading Corporation (STC) à payer environ Rs 4,5 milliards à Betamax pour rupture abusive de contrat est applicable à Maurice. Les deux parties étaient liées par un contrat de transport de carburant, par le tanker Red Eagle, jusqu’en février 2015. Dans sa décision, le

[Vidéo] La STC conteste la décision du tribunal d’arbitrage: Yerrigadoo ne se mouille pas

«Je ne suis pas l’avocat de la STC.» Ravi Yerrigadoo affirme ne pas savoir si la State Trading Corporation a logé son appel contre la décision du tribunal d’arbitrage de Singapour en faveur de Betamax. L’Attorney General a renvoyé les journalistes qui l’interrogeaient sur le sujet à la State Trading Corporation. En faisant ressortir que les deux parties en litiges sont la STC et la compagnie de Veekram Bhunjun, et

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>