Breaking news
  • No posts were found

Tag "special administrators"

Yogesh Basgeet : «J’ai donné ma démission par principe»

Ils se disent satisfaits du « travail herculéen » accompli depuis la chute du groupe BAI. « Nous sommes tristes aujourd’hui d’en être arrivés là », regrettent toutefois Yogesh Basgeet et Mushtaq Oosman. Les deux hommes ne sont plus les Special Administrators du groupe fondé par Dawood Rawat. Le premier a soumis sa démission ce matin, le second a été remercié le 7 août. « J’ai donné ma démission par principe », a expliqué Yogesh Rai Basgeet.

[Rachat de Courts] Une fact-finding enquiry sur l’appel d’offres «plus que nécessaire», selon Courts Asia

Courts Asia ne lâche pas l’affaire. Et continue de soulever des questions quant à l’appel d’offres pour Courts Mauritius dont l’entreprise singapourienne a été évincée au profit d’un consortium dirigé par David Isaacs. Dans ses commentaires reçues aujourd’hui sur les derniers développements dans ce dossier, Terry O’Connor n’y va pas de main morte. Le CEO de Courts Asia réclame d’ailleurs une fact finding enquiry, qu’il juge « plus que nécessaire », menée

La FSC insiste: elle n’a pas autorisé de «discussions exclusives» avec Courts Asia

La Financial Services Commission (FSC) fait une sortie en règle contre l’ex-Special Administrator Mushtaq Oosman. Dans un communiqué émis ce vendredi 14 août, le régulateur revient sur l’affaire Courts Asia. Et insiste sur le fait qu’elle n’a « donné aucune instruction aux administrateurs spéciaux ni pour la tenue de discussions exclusives avec Hillbrow (Mauritius) Limited (aussi désignée comme Courts Asia) ni pour l’octroi de l’exclusivité à l’un des soumissionnaires ». Il avait été demandé « spécifiquement »

[BAI] Les special administrators disent avoir agi dans le «strict respect des règles de la gouvernance»

Si c’est Mushtaq Oosman qui a été évincé par une décision du Conseil des ministres, les deux special administrators de la BAI ont choisi de répliquer ensemble à l’annonce du gouvernement à travers un communiqué émis dans la soirée de vendredi. La raison évoquée pour motiver le limogeage d’Oosman, soit sa manière de gérer les dossiers Courts, Iframac et Solis, ne semble pas convaincre Mushtaq Oosman et Yogesh Basgeet. Ils précisent

Courts Asia «choquée» d’avoir été écartée en dépit de l’assurance de «discussions exclusives»

Rebondissement de taille. Courts Asia, dans un communiqué émis cet après-midi, se dit « choqué(e) et étonné(e) » d’apprendre, par le biais de la conférence de presse de Roshi Bhadain, mardi dernier, qu’elle n’a pas été retenue comme repreneur de la chaine de magasins du groupe BAI. Cela alors que les special administrators avait assuré la compagnie, par écrit et « de manière explicite », que « Courts Asia était le soumissionnaire retenu pour l’acquisition de

Courts: Rien n’est encore fixé quant au repreneur, selon les special administrators

Une réunion est prévue aujourd’hui entre les Special Administrators de la BAI et le management de Courts. Une rencontre qui sera axée sur le « day-to-day running », assure-t-on du côté de Yogesh Rai Busgeet et de Mushtaq Oosman. Leur service de communication indique qu’aucune décision majeure n’a, pour l’heure, encore été prise. Et que rien n’est fixé quant au repreneur de la chaîne de magasins. La partie se dispute entre Courts

[Vidéo] Le gouvernement annule le licenciement de 704 employés du groupe BAI

Apollo Bramwell, Courts, Iframac… Les 704 personnes du groupe BAI, licenciées par les Special Administrators, pourront reprendre le travail dès demain. Le gouvernement a annoncé aujourd’hui l’annulation de leur renvoi, pourtant décidé par les Special Administrators nommés pour gérer la liquidation du groupe fondé par Dawood Rawat. Le maintien des emplois n’est cependant pas à considérer comme « un blâme pour l’administrateur », avance Soodesh Callichurn. Qui explique que ce dernier « n’a pas

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>