Breaking news
  • No posts were found

Tag "smart city"

[Vidéo] Smart City: L’Etat doit expliquer les concessions fiscales faites à Omnicane, dit Rezistans ek Alternativ

Si les calculs de Rezistans ek Alternativ sont bons, les concessions fiscales dont bénéficieront les smart cities seront « colossales ». Le parti au papillon s’est appuyé sur le premier projet officialisé, celui d’Omnicane, pour faire le compte des sommes dont le groupe se verra exempter. A terme, et en se basant sur les éléments disponibles au niveau du public, les exemptions fiscales avoisinent les Rs 7 milliards, indique Ashok Subron, porte-parole du parti.

[Vidéo] Jinfei : Le contrat signé, le promoteur a 6 mois pour débuter ses travaux

« Nous avons appris des erreurs du passé », explique le ministre du Logement et des Terres. Selon Showkutally Soodhun, c’est ce qui explique pourquoi le contrat entre SilkRoad International Investment Corporation Ltd et son ministère a pris une semaine pour être finalisé. Le précédent contrat liant l’Etat à Shanxi Jinfei Investment Co Ltd avait été résilié par le gouvernement début 2015. Le nouvel accord stipule notamment que le promoteur de la zone économique

[Yihai Smart City] Les apparences seraient-elles trompeuses ?

C’est une affaire qui, sur papier, n’en est pas une mais qui en cache une autre. Vishnu Lutchmeenaraidoo, Roshi Bhadain, la State Investment Corporation (SIC), le Board of Investment et l’Independent Commission against Corruption sont les acteurs d’une intrigue aux rebondissements quotidiens. En cause : le projet de smart city de l’entrepreneur chinois Li Hai sur les terres du Domaine les Pailles (DLP). Il est rare que le Conseil des ministres lui-même décide

[L’interview] Rajiv Servansingh: «Le projet Heritage City devrait être mis au frigo»

L’ancien directeur régional du Board of Investment et consultant en investissement estime que la stratégie Smart City du gouvernement n’est pas la meilleure. Pour lui, les développements fonciers sont effectués sans tenir compte des personnes qui sont appelées à occuper les lieux. Plus fondamentalement, Servansingh s’inquiète de la faiblesse des institutions qui n’arrivent pas à concrétiser les projets d’investissement étrangers. La faute, estime-t-il, à des dérives nées dans le passé. Mais

[Vidéo] Un atelier pour comprendre, avec les smart cities, créer de la valeur ajoutée pour Maurice

Durant trois jours, des membres des secteurs public et privé, mais aussi des étudiants, se familiariseront avec la notion de villes intelligentes. Le Centre for Innovative and Liefelong Learning de l’université de Maurice organise, en effet, un atelier axé sur « Smart Island – Mauritius » du 15 au 17 novembre. Le coup d’envoi a été donné par Gaetan Siew, ce matin à Ebène. Celui-ci est président de la State Land Development Company

L’Agence française de développement apporte son soutien pour le développement du port mauricien

Rs 1 milliard. C’est le montant du financement qu’apportera avec l’Agence française de développement à Maurice. L’organisme compte accompagner Maurice dans le développement du port. Cette somme « est assortie d’un composant de don » de l’ordre de Rs 48 millions, est-il indiqué dans le communiqué du ministère des Finances. Lors de la cérémonie de signature de l’accord de financement, qui a eu lieu au siège de l’AFD à Paris, Vishnu Lutchmeenaraidoo a dit souhaiter

[Vidéo] Le grand nettoyage aide à attirer de nouveaux investisseurs, selon Soodhun

« Maurice reprend confiance », affirme Showkutally Soodhun. Car le gouvernement Lepep ne se contente pas de remettre de l’ordre, dit-il. Notamment au niveau des logements sociaux, dont les conditions de vente ont été revues et certains nécessitent des réparations d’un montant total de Rs 443 millions. Sujet sur lequel le ministre du Logement et des Terres n’a pas manqué de lancer des piques à Navin Ramgoolam et ses « ti dimoun », mais aussi à Paul

[Vidéo] Lutchmeenaraidoo affirme que le projet Jinfei «repart sur une base beaucoup plus solide»

Le gouvernement chinois, ainsi que son représentant à Maurice, ont fait preuve de « flexibilité » durant les négociations « difficiles » pour revoir le projet Jinfei. Ils ont compris, affirme Vishnu Lutchmeenaraidoo, les problèmes « sociaux » et « politiques » liés à ce projet. Et c’est pour cela, affirme le ministre des Finances, que ce « projet repart sur une base beaucoup plus solide ». L’ambassadeur de Chine, Li Li, a pour sa part souligné la « confiance » des investisseurs chinois

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>