Breaking news
  • No posts were found

Tag "sir hamid moollan"

Commission d’enquête : Le lien entre Alvaro Sobrinho et Dass Appadu se précise

La Commission d’enquête sur l’ex-présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim avance à grand pas. Quatre témoins ont été auditionnés par le président de la Commission, Asraf Caunhye ce jeudi 11 octobre. Il s’agit de Tamanah Appadu, secrétaire permanent au Prime Minister’s Office (PMO) ; Satyadanand Aujeet, Deputy Permanent Secretary (DPS) du PMO ; un représentant du Registrar of Companies et l’Acting Deputy Director of Investigation de l’Independent Commission against Corruption

L’ex-présidente a invité son homologue portugais à promouvoir l’Ameenah Gurib-Fakim PhD Scholarship

L’ex-présidente de la République a adressé une lettre au président du Portugal, Marcelo Nuno Duarte Rebelo de Sousa, le 1er septembre 2016 pour lui demander de promouvoir l’Ameenah Gurib-Fakim PhD Scholarship. C’était une bourse offerte par l’ONG Planet Earth Institute (PEI) dirigée par le banquier angolais Alvaro Sobrinho. C’est ce qui ressort de l’audition de Motichand Seebah, Head of Administration de la présidence, devant la Commission d’enquête présidée par le

[Vidéo] Commission d’enquête : Vingt minutes d’audition pour sir Hamid Moollan 

Il aura fallu vingt minutes à la Commission d’enquête instituée contre Ameenah Gurib-Fakim pour entendre sir Hamid Moollan, Queen’s Counsel (QC). L’un des doyens les plus respectés du barreau mauricien, sir Hamid a indiqué au juge Asraf Caunhye qu’il n’aurait jamais présidé la Commission d’enquête mise sur pied par l’ex-présidente de la République le 16 mars dernier si le Conseil des ministres n’avait pas donné son feu vert. Sir Hamid a fait ressortir qu’il a décidé d’adresser une lettre au Premier ministre, Pravind Jugnauth,

Commission d’enquête: Les termes «tactical reason» sont de Gurib-Fakim, soutient Yousuf Mohamed (II)

(suite de l’audition de Yousuf Mohamed – lire la première partie en fin d’article) Lorsque Nadeem Hyderkhan revient du Réduit, Yousuf Mohamed étudiait la section 64 de la Constitution. Après discussion, les deux hommes de loi s’accordent sur un point : «Gilbert Noël pensait qu’Ameenah Gurib-Fakim pouvait agir in her own deliberate judgment.» Hyderkhan l’informe que Gurib-Fakim avait contacté sir Hamid Moollan pour présider sa commission d’enquête. En présence de Duval et

[Compte rendu] Gurib-Fakim revient sur les pressions du gouvernement et le rôle de Gilbert Noël

Ameenah Gurib-Fakim est revenue ce mardi 21 août sur les pressions exercées par les membres du gouvernement de l’Alliance Lepep afin qu’elle rende son tablier en tant que présidente de la République. Ce, dans le sillage des révélations du quotidien l’express quant à la carte de crédit de Planet Earth Institute (PEI) qu’elle a utilisée pour l’achat de bijoux. Face aux juges Asraf Caunhye et ses deux assesseurs dans le

Gurib-Fakim : «C’est Gilbert Noël qui m’a proposé d’instituer une Commission d’enquête»

L’ex-présidente de la République a fourni d’autres détails sur les événements survenus avant sa démission. Face à la Commission Caunhye ce mardi, elle a encore une fois cloué son avoué au pilori. Le 16 mars, lors d’un déjeuner avec Gilbert Noël, celui-ci lui a suggéré l’idée de venir avec une Commission d’enquête qui laverait son honneur. «Je l’ai écouté. J’étais sous pression. J’étais comme une paria. Torriden Chellapermal, la personne

[Commission d’enquête] Ameenah Gurib-Fakim sera auditionnée ce jeudi 9 août

La commission d’enquête sur les agissements de l’ex-présidente de la République Ameenah Gurib-Fakim a auditionné ses deux premiers témoins ce lundi. Motichand Seebah, Officer-in-Charge de l’administration à la présidence, a remis un volumineux dossier de plusieurs tomes aux juges Asraf Caunhye, Nirmala Devat et Gaitree Jugessur-Manna. Dans le dossier, le témoin explique le rôle du chef de l’Etat ainsi que celui du secrétaire de la présidence. Il détaille également la

[Vidéo] Le bureau du DPP lance la 3e édition de la Mauritius Criminal Law Review

Le droit à la vie privée, la piraterie, le droit des victimes, la divulgation au niveau de l’enquête, la torture… La Mauritius Criminal Law Review aborde, entre autres, ces questions dans sa troisième édition. Celle-ci a été lancée, ce jeudi 15 mars, à Port-Louis. En marge des 50 ans de l’indépendance de Maurice, l’ouvrage comprend un nombre plus important d’articles ayant trait à la Constitution. Il est préfacé par sir Hamid Moollan.

[Vidéo] Affaire Roches-Noires: Les interrogatoires de Ramgoolam menés après son accusation formelle recevables?

Les avocats de Navin Ramgoolam contestent l’admissibilité de certaines dépositions de leur client. Soit trois déclarations sur les cinq de l’ancien Premier ministre. Or, Gavin Glover a déclaré, en Cour intermédiaire, qu’elles «vont à l’encontre des Judges’ Rules sous la section 3(b)». Celle-ci dispose qu’une fois les charges formelles logées, des questions supplémentaires ne sont posées au suspect que dans des cas exceptionnels. Les Judges‘ Rules sont des directives qui encadrent les interrogatoires menés par

[Vidéo] Affaire Sun Tan: Suite à l’affidavit de Rajesh Ramloll, l’audience est reportée à demain

La police et la Commission anticorruption devaient faire connaître leur « stand » dans l’affaire Sun Tan aujourd’hui. L’audience a toutefois été renvoyée. L’Acting Solicitor General Rajesh Ramloll, a, en effet, demandé à être considéré comme « third party » dans cette affaire. Les avocats des deux parties, explique Sir Hamid Moollan, qui représente Satyajit Boolell, devront eux aussi consulter ce document. L’audience reprendra demain.

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>