Breaking news
  • No posts were found

Tag "sir anerood jugnauth"

[Vidéo] SAJ estime que Rezistans ne peut pas contester la passation de pouvoir

Le cas logé par Rezistans ek Alternativ pour contester la passation de pouvoir entre Pravind Jugnauth et sir Anerood doit être classé sans suite. Telle est la position qu’adoptent sir Anerood Jugnauth (SAJ) et le Cabinet ministériel, dans l’affidavit juré en Cour suprême ce 11 janvier 2018. SAJ et consorts estiment ainsi que le parti au papillon n’a aucun «locus standi» dans cette affaire, n’ayant pu prouver en quoi le parti

[Vidéo] L’année des démissions, remaniements et changements de camp

2017 a commencé par un changement inédit sur la scène politique : un Premier ministre qui cède sa place à son successeur sans avoir été battu lors d’une législative et sans l’avoir annoncé avant son élection. Conséquence directe de la démission du gouvernement de sir Anerood Jugnauth et du passage de témoin à celui de Pravind Jugnauth, le Conseil des ministres est dissous puis reconstitué. Roshi Bhadain est le seul à

[Rétrospective] Les dérapages verbaux des hommes politiques en 2017

Au gouvernement comme dans l’opposition, ils ont difficilement su retenir leurs langues en 2017. Le franc-parler habituel de sir Anerood Jugnauth (SAJ) a, par moments, atteint de nouveaux sommets. Notamment quand il a expliqué la manière avec laquelle il accueille les critiques de l’opposition. Fidèle invétéré et esclave déclaré de SAJ, Showkutally Soodhun a marché dans les pas de son mentor question langage. Il se fait remarquer une première fois

[Vidéo] Pravind Jugnauth «fait mieux que moi», se réjouit SAJ

Le ministre mentor se dit «très satisfait» de la performance de Pravind Jugnauth à la tête du gouvernement. Le Premier ministre, affirme sir Anerood Jugnauth (SAJ), «fait mieux que moi». Pravind Jugnauth est en poste depuis janvier. Après que SAJ y a renoncé. SAJ était à la State House, ce jeudi 28 novembre, pour assister à la fête de Noël organisée par la présidence de la République pour des enfants.

[Rétrospective] Le pari politique perdu de Roshi Bhadain

Il a refusé de prêter serment le 23 janvier sous le gouvernement de Pravind Jugnauth, invoquant une passation des pouvoirs contraire aux principes de la bonne gouvernance. Si les plans de Roshi Bhadain d’épauler le leader de l’opposition sont mis à mal, il fonde toutefois rapidement son Reform Party. Tout en annonçant solennellement, peu de temps après, du backbench de l’opposition son intention de démissionner et de provoquer une partielle

[Vidéo] Soodhun a «pleuré» auprès du prince Salman pour «sauver le pays et son petit frère»

Showkutally Soodhun ne s’est pas fait prier pour parler de son esprit de sacrifice. Hier soir à Roches-Noires, le président du MSM a narré comment il a démissionné comme Vice Prime minister pour «sauver le gouvernement». Et comment, à l’insistance de sir Anerood Jugnauth, il s’est récemment rendu en Arabie saoudite pour demander l’aide du prince Salman face à une éventuelle crise de carburants. L’objectif étant de «sauver le pays

[Vidéo] SAJ: «Kan pei-la pou koule, zot pa pou kapav dir Jugnauth ki responsab»

A Roches-Noires hier, Navin Ramgoolam a subi de nouveau les foudres du ministre mentor. Sir Anerood Jugnauth (SAJ) s’étonne, en effet, que certains plébiscitent toujours un retour au pouvoir du leader du Parti travailliste malgré toutes ses frasques et son bilan peu reluisant. Et de prendre exemple sur l’un des objectifs du régime Ramgoolam : soit celui d’un diplômé par famille. Un objectif irréaliste, fait comprendre SAJ, au vu du taux

[Vidéo] «C’est moi qui décide», dit Ramgoolam au sujet du chef de file du PTr au Parlement

Ramgoolam dit ne pas avoir entendu l’affirmation d’Arvin Boolell à l’effet que Shakeel Mohamed restera le chef de file des rouges au Parlement même si le candidat travailliste gagne la partielle de ce 17 décembre. «C’est moi qui décide», tranche Ramgoolam en indiquant que c’est le leader qui désigne le chef de file du parti au Parlement. L’ancien Premier ministre a également réagi aux propos de sir Anerood Jugnauth. Celui-ci

PNQ: SAJ «satisfait» du travail «efficace» de la police

La force policière mauricienne n’atteint, certes, pas l’ensemble des objectifs visés. Mais c’est aussi le cas dans d’autres pays. Sir Anerood Jugnauth (SAJ) se réjouit, pour sa part, d’une police «efficace» qui opère à plein régime, notamment dans le combat contre le trafic de drogue. Certes, la Police Officers Solidarity Union a soulevé un certain nombre de questions sur les conditions de travail, la formation et les équipements. Parmi : la

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>