Tag "scandale à la NTA"

Horsepowers falsifiés: Ashit Gungah attendu au CID Nord

Le ministre du Commerce et de l’Industrie sera entendu dans le courant de cet après-midi par le surintendant Monvoisin et l’ASP Hector Tuyau. Les explications d’Ashit Gungah sont attendues concernant des modifications apportées au horsepower d’une BMW dont il avait été propriétaire. La voiture a été vendue en 2010. Ashit Gungah affirme, lui, n’avoir rien à se reprocher. Il y a quelques semaines, la Criminal Investigation Division (CID) du Nord, sous la

[Vidéo] Bodha propose une porte de sortie pour les véhicules aux ‘fitness certificates’ non conformes

« Il fallait une solution pratique et légale » pour gérer les quelque « 3 000 personnes, peut-être plus », concernées par le scandale de horsepower falsifiés, a d’emblée déclaré Nando Bodha. Le ministre des Infrastructures publiques et du Transport lance ainsi un appel aux propriétaires de véhicules dont les détails du horsepower ne correspondent pas à l’état de l’engin pour qu’ils se rendent à la National Transport Authority (NTA). Cette « solution » a été proposée au Conseil des

[Vidéo] De hautes personnalités impliquées dans le scandale à la NTA, affirme Bérenger

Le nom d’Ashit Gungah a été évoqué, cette semaine, dans le cadre de l’enquête sur divers trafics à la National Transport Authority. Si le principal intéressé dit n’avoir rien à se reprocher, Paul Bérenger soutient, pour sa part, que d’autres hautes personnalités sont impliquées. Et de mentionner « un ministre, un fils de ministre », de même qu’une « haute personnalité féminine ». Le leader du MMM estime ainsi que « certaines décisions » prises, cette

[Vidéo] Cité dans l’affaire de ‘horsepower’ falsifiés, Ashit Gungah a «la conscience claire»

Il dit n’avoir rien à se reprocher. Et a tout fait dans les règles en ce qu’il s’agit de la vente de sa voiture, en 2010. BMW dont le ‘horsepower’ aurait été falsifié. Ashit Gungah, ministre de l’Industrie et du Commerce, soutient avoir « la conscience claire » concernant cette affaire. Il devrait être interrogé dans le cadre de l’enquête. Une date pour sa convocation n’a toutefois pas encore été arrêtée, indique

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>