Breaking news
  • No posts were found

Tag "saj"

[Vidéo] SAJ a «peur» de Ramgoolam : «Li kone zis mwa ki kapav detourn so piti»

Le leader du Parti travailliste ne s’étonne pas outre-mesure des critiques continues de sir Anerood Jugnauth (SAJ) à son encontre. Le ministre mentor, dit Navin Ramgoolam, a peur de lui. «Li kone zis mo tousel ki kapav detourn so piti», affirme le chef des rouges, qui continue de se placer en adversaire direct de Pravind Jugnauth. SAJ a soutenu, il y a deux jours, qu’il espère que la population saura

[Vidéo] SAJ : «J’ai été élu comme député, non pas comme Premier ministre»

Le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth tente tant bien que mal de justifier le fait que son fils l’ait remplacé à la tête du pays. Invité à un dîner offert par ses sympathisants à Roches-Noires le mardi 18 décembre, il a trouvé une pirouette pour expliquer pourquoi Pravind Jugnauth a toute la légitimité pour occuper le siège pour lequel lui-même avait été élu. Dans son discours d’une cinquantaine de minutes, sir

[Vidéo] Jean Claude de l’Estrac : «SAJ et Bérenger continueront à peser lors des prochaines élections»

«Jugnauth-Bérenger : ennemis intimes». Le nouvel ouvrage de Jean-Claude de l’Estrac n’a pas pour but de plaire à sir Anerood Jugnauth ou à Paul Bérenger. Il revient sur une époque de l’histoire qui a marqué la scène politique mauricienne. Ayant été un témoin privilégié de cette période, l’ancien journaliste qu’il est retrace l’histoire de ces deux bêtes de la politique locale qui ont tantôt marché main dans la main, tantôt

[Vidéo] Reza Uteem : Un compromis possible sur la question de la proportionnelle

«Nando Bodha a raison quand il dit que le problème est l’allocation des sièges à la proportionnelle.» Reza Uteem a non seulement rejoint le ministre des Infrastructures sur ce point. Le président du MMM a, comme un leitmotiv, souligné à plusieurs reprises qu’un compromis est possible sur le nombre de sièges alloués. Mais les mauves demeurent intransigeants sur la nécessité d’adopter une «compensatory formula» pour l’allocation des sièges au lieu

[Vidéo] Bodha : «On attendait beaucoup du MMM»

«Seuls les sièges alloués à la proportionnelle nous sépare.» C’est là le seul point de discorde fondamental entre le MSM et le MMM sur la réforme électorale, insiste Nando Bodha. Du reste, souligne le ministre des Infrastructures publiques, le gouvernement «attendait beaucoup» des mauves. Et «nous voudrions qu’ils y réfléchissent de nouveau», cela alors que le MMM a signifié son intention de s’opposer au projet de loi. «Il n’y a

Ce que cache le discours de Bérenger

C’était un Paul Bérenger des grands jours. Aussi bien sur le fond que la forme, l’intervention du leader du MMM sur la proposition de réforme électorale du gouvernement a été de haute facture, ce 7 décembre. Le vieux briscard a offert, d’une part, une perspective historique intéressante sur l’évolution du processus électoral à Maurice depuis 1886. Tout en expliquant clairement – mais aussi sans acrimonie – les conditions qui doivent

[Vidéo] Bérenger «triste» que MSM et MMM laissent «passer une occasion»

«We won’t vote.» Le leader du MMM a tenu à le réitérer : les parlementaires mauves ne voteront pas le projet de réforme électorale. Paul Bérenger s’est dit «triste» qu’une fois de plus, le MSM et le parti du cœur – bien que n’étant pas au gouvernement – laisseront passer une nouvelle occasion de refonte de notre système politique. «J’ai entendu des rumeurs que le gouvernement amenderait ses propositions», a relevé le

[Vidéo] SAJ accuse le PMSD de porter atteinte au tissu social en réclamant un nouveau recensement ethnique

Sir Anerood Jugnauth n’y est pas allé avec le dos de la cuillère vis-à-vis du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) lors de son discours en faveur du Constitution (Amendment) Bill. Estimant que son leader, Xavier Duval, ne peut donner des leçons en démocratie, il accuse ce parti d’avoir «poignardé» Maurice à trois reprises, notamment en s’opposant à l’accession de Maurice à l’indépendance ainsi qu’au statut de République. Et, cette fois, à

Nobin a effectué 20 voyages à l’étranger et perçu Rs 1 M de per diem en trois ans

Le commissaire de police Mario Nobin a effectué 20 voyages à l’étranger de novembre 2015 à novembre dernier. Le document déposé par le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, révèle que les billets d’avion est à Rs 1,3 million. Nobin a perçu la somme de Rs 1 million comme per diem pour ces 20 missions à l’étranger. voyages du commissaire de police by ION News on Scribd

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>