Breaking news
  • No posts were found

Tag "rupture"

Derrière Uber se cache…

Ils ont leurs fans. D’autres ne les portent pas vraiment dans leurs cœurs. Pour beaucoup d’automobilistes, ils sont – après les motocyclistes – les utilisateurs les plus irritants de nos voies publiques. Donnant régulièrement l’impression de n’avoir jamais compris le code de la route… ou de s’en ficher royalement. Pour ceux qui doivent retenir leurs services, ils passent parfois pour des scalpeurs. Dictant un prix exorbitant, souvent dans des situations

La soif de reconquête de Ramgoolam

La légende veut qu’un leader politique se retrouva un jour sur le même vol long-courrier que le gouverneur de la Banque de Maurice (BoM). Assis à la place préférée de l’homme politique en première classe, le patron de la BoM refusa de céder son siège. Toujours en poste quand l’homme politique retourna au pouvoir, le gouverneur ne tarda pas à être éjecté. De Navin Ramgoolam aux Jugnauth, tous les chefs

En attendant la vraie rupture de Pravind Jugnauth

Pravind Jugnauth a été servi par une communication bien exécutée. Notamment avec le recours au subterfuge classique consistant à faire croire que la situation très difficile requiert des mesures impopulaires – comme la hausse du taux de la TVA. Les naïfs ont retenu leur souffle… pour rien. Parallèlement, le ministre des Finances a bénéficié d’une couverture médiatique sans précédent pour son Budget – la technologie et les live webcasts aidant.

[Vidéo] Bérenger annonce la fin de l’Alliance PTr-MMM et explique sa «cuisante défaite»

Face à la presse, le leader du MMM a analysé les raisons qui ont conduit à la «cuisante défaite» de l’Alliance PTr-MMM avant d’expliquer que les instances mauves ont décidé de mettre fin à l’entente entre les rouges et les mauves. Paul Bérenger attribue la déroute électorale de la défunte alliance à un vote sanction contre le leader du Parti Travailliste, Navin Ramgoolam. Une des explications avancées par le chef

[Vidéo] Bérenger annonce la rupture définitive des négociations PTr-MMM

C’est à l’unanimité que le bureau politique et le comité central du MMM ont approuvé la rupture des négociations d’alliance entre le parti et les Travaillistes. Selon Paul Bérenger, ce sont les « zigzags » récurrents de Navin Ramgoolam qui l’ont conduit à mettre fin aux discussions. Le leader du MMM affirme que les modalités de l’alliance avaient déjà été arrêtées et n’attendaient qu’une ratification finale des deux leaders. Or, selon Bérenger,

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>