Breaking news
  • No posts were found

Tag "royaume uni"

[Vidéo] Chagos : Anglais et Américains avaient menacé de «ruiner» Maurice, selon SAJ

Sir Anerood Jugnauth (SAJ) se dit «confiant» quant à l’avis consultatif demandé à la Cour internationale de justice sur les Chagos. Revenant sur les débats à La Haye, la semaine dernière, le ministre mentor a souligné le témoignage émouvant de Liseby Elysée, Chagossienne, qui avait été diffusé pendant la présentation orale de Maurice. Mais aussi les arguments «très solides» des avocats. SAJ a relevé le fait que le Royaume-Uni est

[Live] Chagos : Le Royaume-Uni s’explique à La Haye

Après Maurice plus tôt, au tour de la partie britannique de prendre la parole à la Cour internationale de justice. Pour le Royaume-Uni, celle-ci n’est pas apte à trancher ce qui, au final, revient à un litige bilatéral et territorial autour des Chagos. Il est question de souveraineté, et non de processus de décolonisation, argue la partie britannique. Celle-ci dispose également de trois heures pour présenter ses arguments à La

Chagos : Jugnauth précise les «menaces» du Royaume-Uni contre Maurice à la BBC

«Nous avons eu des menaces verbales» à cause des revendications mauriciennes sur les Chagos. Des «représailles», a précisé Pravind Jugnauth à BBC News, portent sur «des questions de commerce et d’investissement et sur nos relations avec le Royaume-Uni». C’est la première fois que le Premier ministre précise la nature de telles «menaces». S’il les a évoquées sans donner de détails, la semaine dernière, le chef du gouvernement a ajouté par ailleurs

[Commonwealth] Jugnauth: Le protectionnisme un danger majeur pour Maurice

Les réunions s’enchaînent pour le Premier ministre, à Londres pour le Commonwealth Heads of Government Meeting. Lors d’une table ronde des leaders africains avec des dirigeants d’entreprises, Pravind Jugnauth a mis l’accent sur la réputation de Maurice comme centre financier sécurisé soutenu par un cadre et des institutions solides. La preuve : Maurice est sur la liste blanche de l’Organisation de coopération et de développement économiques. Ou encore la notation Baa1 attribuée

[Vidéo] Keith Allan dénonce le recrutement par des agents sans scrupules au Bangladesh

Le paiement des frais de recrutement par les travailleurs étrangers est une forme d’exploitation. C’est la position du Royaume-Uni mais aussi d’Asos, géant mondial de la mode en ligne. Le Haut-commissariat britannique à Maurice et la marque se sont associés pour l’organisation d’un atelier de travail, ce jeudi 22 février, sur les droits des travailleurs étrangers et le recrutement éthique. Les frais excessifs réclamés par certains agents recruteurs au Bangladesh sont

Chagos: Le Royaume-Uni pourrait perdre le vote à l’ONU, écrit The Guardian

The Guardian rapporte la nouvelle dans son édition d’aujourd’hui. Le Royaume-Uni pourrait le vote sur la résolution que porte Maurice à l’Onu. Inscrit à l’item 87, la résolution sera considérée ce jeudi 22 juin à New York, lors de la 88e Assemblée générale. Sir Anerood Jugnauth s’y est rendu à la tête d’une délégation qui comprend également Olivier Bancoult, leader du Groupe Réfugiés Chagos. Si Maurice remporte le soutien de la majorité des

[Chagos] Le comité parlementaire juge «utterly disrespectful» l’offre de £40 millions des britanniques

Le gouvernement et l’opposition sont sur la même longueur d’onde au sujet du récent communiqué du Royaume-Uni au sujet de la mise en place d’un fonds d’aide à l’intention des Chagossiens. Composé du Premier ministre, du leader de l’opposition et d’un représentant de chaque parti présent à l’Assemblée nationale, le comité parlementaire sur les Chagos considère la dernière proposition des Britanniques «utterly disrespectful». Et comme une tentative « d’acheter leur droit

Le Diego Garcia and Chagos Islands Council ne reconnaît que la souveraineté britannique sur l’archipel

Alors que Maurice s’apprête à s’engager dans une lourde bataille pour sa souveraineté sur l’archipel, le Diego Garcia and Chagos Islands Council (DGCIC) adopte, pour sa part, une position tranchée. « La majorité des Chagossiens, avance Allen Vincatassin dans un communiqué émis hier, ne reconnaît que la souveraineté britannique sur leur terre natale. » Cela, dit le président de ce conseil, il l’a fait ressortir auprès de Peter Hayes, Commissioner du British

[Document] Chagos: L’appel d’Olivier Bancoult rejeté par la Cour suprême britannique

Le jugement vient de tomber. La Cour surprême de Londres rejette l’appel d’Olivier Bancoult à une majorité de trois contre deux. Le chef de file du Groupe Réfugiés Chagos contestait la décision de la House of Lords, en 2008, en faveur du Secretary of State for Foreign and Commonwealth Affairs et qui interdit le retour des Chagossiens dans l’archipel. Le Full Bench estime que les documents non divulgués par les autorités

PNQ: SAJ intransigeant sur les Chagos, «no rush» quant au Brexit

« Je ne courberai pas l’échine » devant le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Sir Anerood Jugnauth maintient la position adoptée sur le dossier Chagos : celle de la fermeté. D’autant, dit le Premier ministre, qu’« il est très clair que le Royaume-Uni ne compte pas rendre » l’archipel. « Notre combat est juste », a répété pour le chef du gouvernement. « Je ne compte pas capituler » devant deux nations qui « prétendent promouvoir la justice, les droits humains et

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>