Breaking news
  • No posts were found

Tag "roshi bhadain"

[Vidéo] Banderoles et oriflammes font débat parmi les 40 candidats à Belle-Rose/Quatre-Bornes

Il y a trop de banderoles et d’oriflammes à Belle-Rose/Quatre-Bornes en amont de l’élection partielle du 17 décembre. A la réunion organisée par la Commission électorale avec les 40 inscrits à ce scrutin, Roshi Bhadain a ainsi suggéré que la campagne se fasse sans ses visuels. Si les candidats sont d’accord que cette partie du folklore électoral est une nuisance visuelle, certains ne se sont pas fait prier pour rappeler

[Vidéo] Nomination Day: «La victoire pour nous est assurée», dit Bhadain

Le leader du Reform Party en est convaincu. Il regagnera son siège de parlementaire à Belle-Rose/Quatre-Bornes. La «grande victoire» qui se profile, insiste Roshi Bhadain, sera celle de la circonscription no 18. Qui se verra défigurée par les travaux requis pour le projet Metro Express. C’est parce qu’il est contre ce projet, rappelle le candidat à la partielle du 17 décembre, qu’il a démissionné. Ce scrutin sera l’occasion pour les habitants de

Une partielle pour rien

Comment ne pas être d’accord avec Paul Bérenger. L’avalanche d’événements aux conséquences et implications politiques plus ou moins importantes pour le gouvernement durant les trois derniers mois promettait une rentrée parlementaire détonante. Mais il n’y a pas eu d’explosion. Tout juste a-t-on eu droit à une crise d’enfant mal élevé de ce «bon garçon» de leader de l’opposition. Une nouvelle séance terne – sans les bleus et la Private Notice

[Vidéo] Bhadain suggère de bannir les banderoles et les «bases» durant la campagne

Un temps accusé de noyer les rues de Belle-Rose/Quatre-Bornes (no 18) sous le jaune de son parti, Roshi Bhadain appelle les partis en campagne à faire preuve de retenue. Le leader du Reform Party suggère ainsi que les banderoles et oriflammes ne soient utilisées qu’exceptionnellement. Et de bannir tout simplement les bases. Il a une nouvelle fois précisé que ce sont les membres du Reform Party qui cotisent pour financer

[Humour Desk] Les bons mots de Kodabaccus sur la parade de Tarolah et la plonge de Bhadain

Mahmad Kodabaccus est l’amuseur public du PMSD. Ce mercredi, lors du lancement de la campagne des bleus à Quatre-Bornes, le bon docteur n’a pas manqué de formules pour railler les adversaires de son parti pour la partielle du 17 décembre. La parade d’identification à laquelle devrait se soumettre Kalyan Tarolah, la passion de Roshi Bhadain pour la vaisselle, les amours de Paul Bérenger ou encore les casseroles de Ramgoolam… le

[Vidéo] Bhadain promet de balayer «les dinosaures» avec sa liste de 60 candidats

Pour Roshi Bhadain, le Reform Party est loin d’être un one-man-show. Le candidat à la partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes (no 18) dit qu’il sera en mesure de le prouver dès le lendemain de la partielle, quand son parti présentera 60 candidats aux prochaines législatives. Bhadain jure que c’est seuls que les jaunes se présenteront devant l’électorat. Il a ainsi profité de son meeting à Quatre-Bornes, ce vendredi 6 octobre, pour décrire

[Vidéo] Britam: Bhadain fait une violente sortie contre Sattar Hajee Abdoula

Roshi Bhadain n’y est pas allé de main morte. Sattar Hajee Abdoula, assesseur au sein de la commission Britam, a eu droit à une volée de bois vert de l’ex-ministre de la Bonne gouvernance. Bhadain remettant justement en cause les principes de bonne gouvernance quant à cette nomination. Sattar Hajee Abdoula, a martelé l’ex-ministre, ne peut être «juge et partie» : lui qui a été administrateur du groupe BAI siège aujourd’hui

L’interview avec Sudhir Sesungkur ce jeudi 5 octobre

Le ministre de la Bonne gouvernance et des Services financiers est notre invité aujourd’hui. Avec Sudhir Sesungkur, nous discuterons de la controverse qui le concerne en ce moment. Sudhir Sesungkur a, cette semaine, déposé en Cour suprême une réclamation en dommages de Rs 25 millions contre Pamela Seedheeyan et son avocat. Celle-ci l’a accusé de harcèlement. Nous aborderons aussi les récents problèmes au gouvernement et des questions qu’ils soulèvent quant à la

[Vidéo] Bhadain: Il y a machination politique derrière la volte-face d’Abdool Rahim

Il est arrivé à 10h15 et n’est ressorti des locaux du Central Criminal Investigation Department qu’environ huit heures plus tard. Satisfait, Roshi Bhadain dit avoir éclairé les officiers du CCID sur l’affaire Bet365. Ce qui leur permettra, affirme-t-il, de mieux mener leur enquête. Le leader du Reform Party affirme que les récents événements l’ont contraint à se tenir loin de la campagne électorale à Belle-Rose/Quatre-Bornes. Pour Bhadain, la volte-face d’Hussein

[Vidéo] L’affidavit d’Abdool Rahim fidèle à ses dires à Shakeel Mohamed avant de le jurer

«Risible». Pour Shakeel Mohamed, les allégations de complot contre les journalistes de La Sentinelle ne tiennent pas la route. Hussein Abdool Rahim, explique l’avocat, l’a approché le 8 septembre avant de prendre contact avec ces derniers. Les faits qu’il lui a relatés, poursuit Shakeel Mohamed, sont similaires à ceux contenus dans l’affidavit que le parieur a juré, quelques jours plus tard, avec l’aide de ces journalistes. Shakeel Mohamed s’est rendu volontairement

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>