Breaking news
  • No posts were found

Tag "remise en liberté"

[Vidéo] Caution de Rs 50 000 pour chacune des 3 nouvelles charges logées contre Veekram Bhunjun

Veekram Bhunjun, directeur de Betamax, fait face à trois nouvelles charges provisoires. Les accusations auxquelles il fait face, outre celle de « conspiracy to defraud », logée contre lui le 12 octobre dernier, sont : « breach of procurement act », « influencing public official » et « bribery for procuring contract ». La police n’ayant pas objecté à sa remise en liberté, le directeur de compagnie pétrolière a recouvré la liberté après s’être acquitté de trois cautions de Rs 50 000 chacune

[Vidéo] Deuxième nuit en cellule pour Ramgoolam en attendant sa comparution devant la BRC dimanche

C’est la deuxième nuit d’affilée que l’ancien Premier ministre passe ce samedi au Moka Detention Centre. Devant la Bail and Remand Court, la police a objecté à sa remise en liberté en début d’après-midi. Arguant que Navin Ramgoolam pourrait tenter de manipuler les preuves. Un argument que l’avocat Gavin Glover a méthodiquement remis en cause. L’homme de loi a également critiqué la formulation qu’il juge approximative des charges provisoires logées

[Vidéo] Bheenick règle sa caution à la Cour de district de Rose-Hill

La moitié de la procédure est accomplie. L’ancien gouverneur de la Banque de Maurice a comparu ce matin devant la Cour de district de Rose-Hill. Il y a payé deux cautions totalisant Rs 120 000 relatives aux charges de blanchiment d’argent et de recel qui pèsent contre lui. Manou Bheenick doit maintenant se rendre à la Cour de district de Port Louis pour y payer une autre caution de Rs 20 000.

[Vidéo] A 17h50 ce mardi, Bheenick remis en liberté par la Bail and Remand Court

L’ancien gouverneur de la Banque de Maurice a été remis en liberté ce mardi après-midi après avoir passé une nuit au Alcatraz Detention Centre. Le Bail and Remand Court (BRC) lui a ordonné de s’acquitter de trois cautions de Rs 100 000 et Rs 20 000 et Rs 20 000 pour les charges de blanchiment d’argent, de « larceny by person in receipt of wages » et « possession of property by means of a crime ».

[Vidéo] La Cour de Curepipe assouplit les conditions de remise en liberté de Ramgoolam

La justice avait demandé à l’ancien Premier ministre de se tenir à la disposition de la police à toute heure du jour et de la nuit. Ce vendredi, la Cour de district de Curepipe, là où la charge provisoire de blanchiment a été logée contre Navin Ramgoolam, a levé cette obligation. Si les avocats de l’ancien Premier ministre avait souhaité que leur client se rende au Central Criminal Investigation Department

[Vidéo] Rs 70 millions comptées ce jeudi aux Casernes Centrales

Le Central Criminal Investigation Department (CCID) a presque terminé l’inventaire de l’argent contenu dans les valises et coffres-forts saisis chez Navin Ramgoolam dans la nuit de vendredi à samedi dernier. Ce jeudi, les enquêteurs ont comptabilisé Rs 70 millions additionnelles. Celles-ci s’ajoutent aux Rs 110 millions déjà répertoriées ainsi qu’aux Rs 30 millions trouvées vendredi soir au domicile de l’ancien Premier ministre à Riverwalk. Ce qui porte l’ensemble de l’argent saisi

[Vidéo] Navin Ramgoolam recouvre la liberté 24 heures après son interpellation

Son sourire était plus franc à la sortie du Bail and Remand Court vers 17h, ce samedi. Sur le parvis du New Court House à Port-Louis, des centaines de partisans rouges s’étaient rassemblés pour célébrer la remise en liberté de Navin Ramgoolam. En arrivant au tribunal, ce midi, le sort de l’ancien Premier ministre paraissait toutefois incertain. En effet, l’avocat Yousuf Mohamed estimait aux petites heures du matin que l’objection

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>