Breaking news
  • No posts were found

Tag "religion"

[Vidéo] Une statue de Dourga de 33 mètres de haut dévoilée le 1er octobre à Grand-Bassin

Elle se tiendra à quelques mètres à peine du Mangal Mahadev, la statue de Shiva qui se dresse à Grand-Bassin. Elle fera la  même taille, soit 108 pieds de haut (environ 33 mètres). Cette statue de la déesse Dourga sera dévoilée le 1er octobre, lors d’une cérémonie de consécration. Celle-ci débutera la veille, le 30 septembre à 18h, avec la participation de deux gurus indiens. Durant six ans, des ouvriers indiens et mauriciens ont

Une petite liste de Soodâneries

Ils sont lassants, ces éditorialistes qui s’imposent d’écrire un texte bien pensé/pensant pour descendre en flammes Showkutally Soodhun. Depuis mercredi, ils rivalisent d’inventivité pour vilipender, condamner et accabler le vice-Premier ministre. Pendant ce temps, les Mauriciens se déchaînent, eux, sur les réseaux sociaux et les talk shows des radios privées. Si sir Anerood Jugnauth était en forme et nous gratifiait de quelque sortie publique, il aurait assurément asséné «abe ki

[Vidéo] Prières et animations prévues au Ram Mandir jusqu’à son inauguration

Ce temple en grès rose prend la forme d’une tortue. Dédié au dieu Ram, il comprend aussi 5 dômes dédiés à d’autres divinités hindoues. Le Ram Mandir sera inauguré le vendredi 30 juin prochain. En présence du ministre mentor sir Anerood Jugnauth et des ministres Roopun et Seeruttun. Mais aussi du Haut-commissaire indien Abhay Thakur. D’ici là, prières et animations culturelles rythmeront les journées à ce temple situé à Union Park.

[Vidéo] 13 étudiants reçoivent leurs certificats en Peace and Interfaith Studies de l’UoM

Comprendre les nombreuses religions présentes à Maurice et leurs différences tout en s’assurant que toutes cohabitent harmonieusement. C’est l’un des principaux objectifs de ce cours de 2 ans à l’université de Maurice. Ce mardi 22 novembre, 13 étudiants ont reçu leurs certificats de Peace and Interfaith Studies délivrés par l’université du Réduit. Certains d’entre eux expriment déjà un vif intérêt pour un diplôme dans cette discipline. Pour le président du Conseil des

Somduth Dulthumun n’a pas tort…

Il faut bien l’admettre. La constance de Somduth Dulthumun force l’admiration. Nous n’évoquons bien évidemment pas son étonnante capacité à s’acoquiner avec celui ‒ quel qu’il soit ‒ qui occupe le fauteuil du Premier ministre. Mais plutôt la requête que réitère inlassablement le président de la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation à chaque Maha Shivratri. Ces derniers jours, nous avons constaté une nouvelle fois qu’il n’est malheureusement pas très écouté. Dulthumun prêche dans le

Quelle réflexion musulmane? Quel engagement mauricien?

Arrêtons-nous à ce que représente la Kaaba pour les musulmans. C’est notre qibla ; littéralement, notre direction. Au milieu d’un désert montagneux, à 5 020 kilomètres de nous, à 23° à l’ouest du point nord-est, la Kaaba. Lieu dédié à l’adoration de Dieu, édifice bâti par Abraham et endroit de pèlerinage, la Kaaba est la direction dans laquelle nous nous prosternons. Avec notre corps, notre esprit, notre cœur, nos avoirs, tout notre être.

Portrait d’un Mauricien ordinaire

Monsieur aime bien prier. La prière lui permet de renouer avec le calme et la paix intérieure. Il se rend à son lieu de prière tous les jours ou presque. Il y va dans une voiture qui a coûté une petite fortune. Monsieur ne veut pas passer inaperçu. Il faut qu’on le voie, qu’on dise qu’il est un homme de foi, un homme religieux. Ceci dit, sa prière est tout

Moi, mauricienne…

Je me souviens de la première fois que j’ai réalisé que je n’entrais pas dans la norme communale. J’avais 11 ans, on venait de déménager et je faisais connaissance avec la capitale. On m’a appelé Françoise le premier jour au collège à cause fr mon accent et mon nom ramenait beaucoup de regards interrogatifs mais pas de questions. Quelques semaines plus tard, c’était une avalanche de questions sur mes parents

C’est notre problème

La condamnation de l’attentat terroriste contre Charlie Hebdo ne suffit pas. Il faut se dire que c’est notre problème. De Boko Haram en Afrique de l’Ouest à Daesh en Syrie et en Iraq, il s’agit de tentatives de déformer la religion musulmane, de la manipuler grossièrement et de s’en servir à des fins qui trahissent le sens même de la foi en islam. C’est ainsi qu’auraient agi les pires ennemis

[Vidéo] Pov, dessinateur: «Comment dessiner peut vous coûter la vie?»

Pour le dessinateur d’origine malgache, c’est l’incompréhension devant l’attaque armée aux locaux de Charlie Hebdo, hier. Rédaction où Pov comptait des amis. Dans un entretien à ION News, il revient sur le métier de dessinateur de presse, les responsabilités que cela engage, comment il navigue au quotidien avec les règles « écrites et non écrites » de même que les sujets dits sensibles. Sans pour autant se renier. Car, dit-il, « le jour

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>