Breaking news
  • No posts were found

Tag "reforme electorale"

[Vidéo] Ramgoolam ménage Bérenger en expliquant l’échec de leur négociation

Si le leader de l’opposition dénonce l’attitude adoptée par le Premier ministre lors de leurs pourparlers sur la réforme électorale et la IIe République, Navin Ramgoolam choisit, lui, de jouer la conciliation. Aujourd’hui, à l’issue de la réunion de l’exécutif rouge, le Premier ministre s’est refusé à se livrer à un exercice de blâme. Il trouve ainsi que la réserve de Bérenger sur l’élection du président sur la réforme électorale

[Vidéo] Le PMSD contre une réforme «taillée sur mesure pour servir les intérêts de quelques-uns»

Les bleus ne cèdent pas. Hier, lors du congrès des jeunes du PMSD à Belle-Rose, c’est Aurore Perraud qui a précisé la position de son parti par rapport à la réforme électorale. L’élue de Port -Louis-Nord-Montagne-Longue (no. 4) a rappelé que le PMSD s’oppose à ce qu’une réforme électorale soit « taillée sur mesure pour servir les intérêts de quelques-uns ». Cette déclaration intervient deux jours après l’échec des négociations

[Vidéo] Bérenger raconte sa rupture avec Ramgoolam et annonce la fin « définitive » des négociations

« Définitif, pour de bon, sans retour ». Paul Bérenger jure qu’il ne compte pas reprendre les discussions avec Navin Ramgoolam au sujet de la réforme électorale et de la IIe République. A l’issue de la réunion de son bureau politique, le leader du MMM a expliqué comment Navin Ramgoolam est revenu sur un sujet que les deux hommes avaient pourtant convenu de ne pas aborder : l’élection du président de la IIe

Alliance PTr-MMM: Les coulisses d’un accord [2e partie]

Une alliance rouge-mauve ne pourra se faire sans sacrifice. Car il n’est pas seulement question de partage des pouvoirs entre les deux leaders, mais aussi des différents fauteuils à pourvoir au sein du nouveau gouvernement et ailleurs. Le deal électoral La répartition des tickets entre le PTr et le MMM s’effectue sur une base 50-50. Toutefois, c’est dans son quota de 30 tickets que Ramgoolam devra puiser s’il décide d’accommoder le

Alliance PTr-MMM: Les coulisses d’un accord [1re partie]

Dans le principe, l’alliance Parti travailliste-MMM est conclue. Elle devrait se présenter devant l’électorat le dimanche 22 juin lors d’élections générales anticipées. Si, en apparence, les événements se sont précipités depuis la semaine dernière, l’alliance était en gestation depuis plus de deux ans. Toutefois, ce sont les circonstances politiques actuelles – un PTr affaibli et un MMM conscient de sa position de force aussi bien face au MSM qu’à l’égard des

[Vidéo] Réforme électorale : Cehl Meeah refuse qu’on qualifie son FSM de parti sectaire

Le leader du Front solidarité mauricien se pose en rassembleur. Et affirme que le qualificatif « sectaire » ne s’applique ni à lui, ni à son parti. Cehl Meeah déclare également qu’il « ne sera la voix d’aucun groupe sectaire ». Dans le cadre de ses propositions sur la réforme électorale, il dit être à l’écoute de toutes les communautés.

Bérenger : «L’alliance PTr-MMM, si alliance il y a, sera pour plus tard»

Une phrase, un ton, une attitude… Chacun est à l’affût pour tenter de comprendre comment se redessine l’échiquier politique. Et alors que le dégel entre les rouges et mauves se fait plus apparent, Paul Bérenger lui-même le dit : une alliance Parti travailliste (PTr)-Mouvement militant mauricien (MMM) n’est pas à exclure si… C’est ce qu’il a déclaré hier soir à notre confrère Miguel Hermelin de Radio One. « L’alliance PTr-MMM, si alliance

[Vidéo] PTr-MMM: «Nous sommes quasiment arrivés à un accord…», affirme Ramgoolam

Il ne reste quasiment plus aucun macadam pour que le Parti travailliste et le MMM arrivent à un accord sur la question de la réforme électorale. C’est Navin Ramgoolam lui-même qui l’a assuré à l’issue d’une réunion de presque trois heures, ce soir, avec le leader de l’opposition Paul Bérenger, à la Clarisse House. Si les deux grands partis du pays se rejoignent sur les grandes lignes de ce projet,

Pourquoi Ramgoolam a ajourné le Parlement au 13 mai

Officiellement, c’est la nature « complexe » des discussions que Navin Ramgoolam doit avoir dans le cadre de la réforme électorale qui nécessitera qu’il accorde à la question « le temps adéquat ». C’est ainsi que le Premier ministre a justifié sa demande à ce que les travaux de l’Assemblée nationale soient ajournés au mardi 13 mai prochain. C’est ce qu’a déclaré Ramgoolam lors de son statement au Parlement, cet après-midi. D’ici le 13

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>