Breaking news
  • No posts were found

Tag "reform party"

[Vidéo] Nos invités parlent du respect de l’adversaire et de l’environnement

Comment s’agencent les relations entre les différents candidats qui se disputent l’électorat de Belle-Rose /Quatre-Bornes ? Pour Dhanesh Maraye du PMSD, il n’est pas d’«adversaires». Nita Juddoo note également la courtoisie sur le terrain lorsque différentes équipes en campagne se croisent. La candidate du MMM exprime toutefois ses réserves sur l’aspect folklorique, soit les banderoles et affiches, qui seront toutefois enlevées après la partielle du 17 décembre. Roshi Bhadain du Reform Party

[Vidéo] Nos invités s’accordent sur l’importance d’une loi sur le financement politique

Nita Juddoo, Roshi Bhadain, Arvin Boolell et Dhanesh Maraye l’affirment : le vote d’une loi sur le financement politique figure en haut de chacun de leurs partis, s’ils arrivent au pouvoir. Aucun d’entre eux n’a toutefois voulu divulguer les dépenses et les revenus générés par leurs partis pour la campagne de la partielle du 17 décembre. S’ils louent le discours axé sur la transparence que tiennent les nouveaux partis politiques,

[Vidéo] Bhadain démonte ses adversaires et dit aller vers une victoire facile

Le leader du Reform Party affirme qu’il va gagner avec 2000 voix d’avance lors de la partielle du 17 décembre. D’ici là, Roshi Bhadain n’a pas manqué de critiquer copieusement ses adversaires et leurs camarades de partis lors d’un congrès à Boundary, ce jeudi 7 décembre. Bhadain promet qu’arrivé au pouvoir, il initiera une procédure en vertu de la loi Unexplained Wealth pour faire saisir l’argent de Navin Ramgoolam. Il

[Vidéo] Affaire Roches-Noires: Son nom cité, Bhadain évoque un «complot du PTr et de Ramgoolam»

Roshi Bhadain et sa famille ont bien séjourné à cet hôtel 5-étoiles du nord-est en 2015. Mais la facture, il l’a réglée lui-même, affirme le leader du Reform Party en brandissant celle-ci. Son nom a été évoqué, ce matin, durant le contre-interrogatoire de Rakesh Gooljaury dans l’affaire Roches-Noires ? Parce que Navin Ramgoolam est sur le banc des accusés et «plante» des questions, s’insurge Bhadain. Pour qui toute cette affaire relève d’un

[Vidéo] Face aux «adversaires paniqués», Bhadain affirme que sa victoire est «garantie» au no 18

Roshi Bhadain affirme que son congrès à La Source, cette semaine, a été un tournant. Ce qui lui permet d’affirmer que c’est avec une avance confortable qu’il savourera sa victoire «garantie» au lendemain de la partielle du 17 décembre. Face à cette situation, le leader du Reform Party affirme que ses adversaires paniquent. Pointant spécifiquement du doigt le Parti travailliste, Bhadain affirme que certains cadres chez les rouges utilisent des

[Vidéo] Nomination Day: «La victoire pour nous est assurée», dit Bhadain

Le leader du Reform Party en est convaincu. Il regagnera son siège de parlementaire à Belle-Rose/Quatre-Bornes. La «grande victoire» qui se profile, insiste Roshi Bhadain, sera celle de la circonscription no 18. Qui se verra défigurée par les travaux requis pour le projet Metro Express. C’est parce qu’il est contre ce projet, rappelle le candidat à la partielle du 17 décembre, qu’il a démissionné. Ce scrutin sera l’occasion pour les habitants de

[Vidéo] Bhadain suggère de bannir les banderoles et les «bases» durant la campagne

Un temps accusé de noyer les rues de Belle-Rose/Quatre-Bornes (no 18) sous le jaune de son parti, Roshi Bhadain appelle les partis en campagne à faire preuve de retenue. Le leader du Reform Party suggère ainsi que les banderoles et oriflammes ne soient utilisées qu’exceptionnellement. Et de bannir tout simplement les bases. Il a une nouvelle fois précisé que ce sont les membres du Reform Party qui cotisent pour financer

[Vidéo] Bhadain promet de balayer «les dinosaures» avec sa liste de 60 candidats

Pour Roshi Bhadain, le Reform Party est loin d’être un one-man-show. Le candidat à la partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes (no 18) dit qu’il sera en mesure de le prouver dès le lendemain de la partielle, quand son parti présentera 60 candidats aux prochaines législatives. Bhadain jure que c’est seuls que les jaunes se présenteront devant l’électorat. Il a ainsi profité de son meeting à Quatre-Bornes, ce vendredi 6 octobre, pour décrire

[Vidéo] Bhadain: Notre campagne se déroulera dans le respect de l’adversaire

Vu l’accueil que sa candidature reçoit sur le terrain, Roshi Bhadain estime qu’il ne fait aucun doute qu’il remportera la partielle du 17 décembre. Toutefois, le leader du Reform Party assure que c’est dans le respect de son adversaire que sa formation politique compte faire campagne durant les trois mois à venir. Abordant le retrait de Ravi Yerrigadoo comme Attorney General, Bhadain s’est refusé à commenter le fond de l’affaire

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>