Breaking news
  • No posts were found

Tag "reform party"

[Vidéo] Bhadain : La dépénalisation du gandia pas assez pour contrer les drogues de synthèse

Deux jeunes sur cinq sont touchés par la prolifération des drogues synthétiques. L’affirmation vient de Roshi Bhadain, qui se base sur une étude menée par le Reform Party. Pour le président du parti, l’heure est grave. Toutefois, la dépénalisation du gandia ne suffira pas pour contrer l’essor de ce type de stupéfiants, avance-t-il. Cela pourrait même le favoriser. Comment ? La dépénalisation concerne la consommation individuelle. Or, le commerce de substances

[Rétrospective] Le pari politique perdu de Roshi Bhadain

Il a refusé de prêter serment le 23 janvier sous le gouvernement de Pravind Jugnauth, invoquant une passation des pouvoirs contraire aux principes de la bonne gouvernance. Si les plans de Roshi Bhadain d’épauler le leader de l’opposition sont mis à mal, il fonde toutefois rapidement son Reform Party. Tout en annonçant solennellement, peu de temps après, du backbench de l’opposition son intention de démissionner et de provoquer une partielle

[Vidéo] Boolell largement en tête après le premier pointage, Bhadain s’en va

Il n’a pas attendu longtemps. Roshi Bhadain a quitté l’enceinte du Sodnac SSS vers 11h20. Le premier exercice de comptage a vu Arvin Boolell prendre la tête avec une avance plus que confortable. Une tendance qui se confirme sur le deuxième pointage. Au premier pointage, Arvin Boolell du PTr obtient 618 voix, Nita Juddoo du MMM 232 voix, Jack Bizlall du Muvman Premye Me 170 voix, Roshi Bhadain du Reform

[Vidéo] Bhadain garde une certaine réserve avant le décompte des votes

Le leader du Reform Party, et candidat à cette partielle, ne veut pas s’aventurer à faire de commentaires. Arrivé peu avant 9h, Roshi Bhadain préfère attendre que l’exercice de dépouillement suive son cours. Un premier pointage au Sodnac SSS devrait être disponible vers 10h. Le Commissaire électoral avait indiqué, hier, que les résultats devraient être connus d’ici midi.

[Vidéo] Partielle au no 18: Face à l’adversité, les partisans maintiennent une entente cordiale

Pas d’incident à signaler jusqu’ici, en tout cas pas en ce qui concerne les partisans des différents candidats en lice pour cette partielle. Chacun affirme d’ailleurs vivre en bon voisinage aux abords des centres de vote, où le mouvement des électeurs est plutôt lent depuis ce matin. A midi d’ailleurs, le taux de participation était de 21,78%.

[Vidéo] Gangah Jagun accuse Roshi Bhadain de soudoyer des électeurs de Belle-Rose/Quatre-Bornes

Le Reform Party et son leader Roshi Bhadain auraient tenté de soudoyer quelque 130 membres d’une association de seniors, selon Gangah Jagun. Cela en marge de l’élection partielle de ce dimanche 17 décembre. Une sortie de cette association, selon Gangah Jagun, a été financée par le parti de Roshi Bhadain. La visite au phare d’Albion se serait d’ailleurs terminée au domicile de ce dernier, à en croire Jagun. Qui affirme avoir

[Vidéo] Nos invités parlent du respect de l’adversaire et de l’environnement

Comment s’agencent les relations entre les différents candidats qui se disputent l’électorat de Belle-Rose /Quatre-Bornes ? Pour Dhanesh Maraye du PMSD, il n’est pas d’«adversaires». Nita Juddoo note également la courtoisie sur le terrain lorsque différentes équipes en campagne se croisent. La candidate du MMM exprime toutefois ses réserves sur l’aspect folklorique, soit les banderoles et affiches, qui seront toutefois enlevées après la partielle du 17 décembre. Roshi Bhadain du Reform Party

[Vidéo] Nos invités s’accordent sur l’importance d’une loi sur le financement politique

Nita Juddoo, Roshi Bhadain, Arvin Boolell et Dhanesh Maraye l’affirment : le vote d’une loi sur le financement politique figure en haut de chacun de leurs partis, s’ils arrivent au pouvoir. Aucun d’entre eux n’a toutefois voulu divulguer les dépenses et les revenus générés par leurs partis pour la campagne de la partielle du 17 décembre. S’ils louent le discours axé sur la transparence que tiennent les nouveaux partis politiques,

[Vidéo] Bhadain démonte ses adversaires et dit aller vers une victoire facile

Le leader du Reform Party affirme qu’il va gagner avec 2000 voix d’avance lors de la partielle du 17 décembre. D’ici là, Roshi Bhadain n’a pas manqué de critiquer copieusement ses adversaires et leurs camarades de partis lors d’un congrès à Boundary, ce jeudi 7 décembre. Bhadain promet qu’arrivé au pouvoir, il initiera une procédure en vertu de la loi Unexplained Wealth pour faire saisir l’argent de Navin Ramgoolam. Il

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>