Tag "rassemblement"

[Vidéo] Ramgoolam : Le PTr empêchera les situations de « bef travay souval manze »

Le leader du Parti travailliste dit vouloir marquer une rupture. Moins de ministres, le démantèlement de la Mauritius Revenue Authority, le renouvellement et la féminisation des candidats rouges ainsi que la fin du système « bef travay souval manze ». C’est ce que promet Navin Ramgoolam à ses partisans. A Flacq, l’ancien Premier ministre a affirmé que c’est pour mettre en œuvre ce programme de rupture que son parti entend se présenter

[Vidéo] Bérenger : Nous avons rassemblé 3 à 4 fois plus de monde que le gouvernement

L’affirmation de Showkutally Soodhun à l’effet que c’est l’alliance gouvernementale qui a gagné la bataille des foules du 1er-Mai est ridicule. C’est ce que clame le leader du MMM en affirmant que son parti a rassemblé trois à quatre fois plus de partisans à Rose-Hill comparé à la foule des sympathisants du MSM et du Muvman Liberater à Vacoas. Répliquant aux commentaires au sujet d’une éventuelle alliance MSM-MMM, Paul Bérenger

[Vidéo] Ramgoolam: « Bhadain a le devoir de dire la vérité sur ce qu’il sait »

Navin Ramgoolam prend l’ancien ministre de la Bonne gouvernance au mot. Si Roshi Bhadain souhaite fonder un nouveau parti politique sur la base de la transparence, qu’il s’applique ce principe. Le leader du Parti travailliste demande ainsi au député indépendant de dire clairement ce qu’il sait sur la « mafia » qui se serait installée au sein du gouvernement selon lui. L’ancien Premier ministre confirme sa participation à la marche pacifique des

[Vidéo] Ramgoolam dit que son parti «prépare l’avenir» grâce à «l’énergie retrouvée» à Kewal Nagar

Le congrès de ce dimanche à Kewal Nagar a été un « game changer », affirme le leader du Parti travailliste. Pour Navin Ramgoolam, la foule – qu’il estime à plus de 5 000 personnes –, indique que les Mauriciens désapprouvent la politique du gouvernement et n’hésitent pas à le faire savoir. Si le chef des rouges s’est félicité de la présence de jeunes et de la capacité du parti à mobiliser ses sympathisants, il