Breaking news
  • No posts were found

Tag "ptr"

[Vidéo] Confiant, le PTR veut consolider son assise au no 18, dit Boolell

La campagne d’Arvin Boolell sera marquée par trois importants congrès dans la circonscription de Belle-Rose/Quatre-Bornes. Si le candidat rouge se dit confiant, il précise que le Parti travailliste veut consolider son assise dans la circonscription. Notamment en distribuant un nouveau tract qui dessine les contours de son projet de gouvernement. Arvin Boolell dit également pouvoir compter sur le soutien d’un ancien élu du no 18 : Rama Sithanen. L’ancien ministre des

[Vidéo] Ramgoolam: «Soodhun a fait une déclaration de guerre à l’unité nationale»

Le leader du Parti travailliste affirme qu’en ne sanctionnant pas Showkutally Soodhun pour ses propos racistes, Pravind Jugnauth dit implicitement qu’il est d’accord avec son vice Prime minister. Or, pour Navin Ramgoolam, les propos du ministre MSM constituent «une déclaration de guerre à l’unité nationale». L’ancien Premier ministre affirme avoir agi avec célérité dans le passé en privant un de ses anciens ministres d’un ticket pour les législatives de 2000 après

[Vidéo] Boolell du PTr affirme que sa victoire au no 18 sera un «tsunami politique»

Ce n’est pas une élection partielle que les travaillistes ont souhaité, surtout au moment où les partis d’opposition arrivaient à s’entendre et à coordonner leur action. Malgré cela, Arvin Boolell affirme que l’élection partielle donne à son parti l’occasion d’obtenir une victoire qui augurera de l’action d’un prochain gouvernement. Notre vidéo live:

[Vidéo] Bhadain suggère de bannir les banderoles et les «bases» durant la campagne

Un temps accusé de noyer les rues de Belle-Rose/Quatre-Bornes (no 18) sous le jaune de son parti, Roshi Bhadain appelle les partis en campagne à faire preuve de retenue. Le leader du Reform Party suggère ainsi que les banderoles et oriflammes ne soient utilisées qu’exceptionnellement. Et de bannir tout simplement les bases. Il a une nouvelle fois précisé que ce sont les membres du Reform Party qui cotisent pour financer

[Vidéo] Bérenger: «Ce sera un match entre le MMM et le Parti travailliste» au no 18

A en croire Paul Bérenger, le MMM ne craint ni le PMSD, ni Roshi Bhadain à Belle-Rose/Quatre-Bornes. Ceux-là sont des «non starters», estime-t-il. La course pour faire élire un député à la partielle, affirme le leader des mauves, les opposera aux rouges. «Ce sera un match entre le MMM et le Parti travailliste», a-t-il affirmé aux partisans réunis pour le premier congrès du parti du cœur à Quatre-Bornes dans le

[Vidéo] Ramgoolam: Si je ne descends pas sur le terrain, le PTr ne gagne pas la partielle

Une élection partielle n’est pas gagnée d’avance, affirme Navin Ramgoolam. Mais le leader du Parti travailliste précise dans la foulée qu’au gouvernement ou dans l’opposition, il n’a jamais perdu de partielle. Les rouges entendent avoir un «contact direct» avec les électeurs. Ramgoolam dit également vouloir descendre régulièrement pour battre la campagne. Une condition essentielle, estime-t-il, pour que son camp remporte le scrutin du 17 décembre à Belle-Rose/Quatre-Bornes. L’ancien Premier ministre

[Vidéo] Rezistans critique «l’opération dry cleaning» du PTr, du PMSD et du MMM

Navin Ramgoolam qui défend les femmes. Xavier Duval qui affirme vouloir être Premier ministre. Le MMM qui dit être le parti le plus propre du pays. Rezistans ek Alternativ (ReA) fustige la posture des principaux partis politiques, estimant que ceux-ci veulent faire oublier leurs comportements passés pourtant en contradiction avec les idées qu’ils disent défendre en ce moment. Si Kugan Parapen dénonce les «trahisons» des uns et des autres, Stefan

[Vidéo] Les femmes travaillistes veulent la démission de Soodhun et Rutnah

L’aile féminine rouge n’en veut pas qu’au Deputy Chief Whip pour avoir insulté une journaliste. Pour Kalyanee Juggoo, Showkutally Soodhun doit également démissionner après avoir malmené verbalement une femme récemment. Si Kalyanee Juggoo estime que les membres du gouvernement se montrent régulièrement insultants envers les femmes, elle a estimé que le même reproche ne peut être fait à l’égard de Navin Ramgoolam. Qui, sous le coup de l’énervement, avait insulté

La face cachée d’une victoire de…

Il ne faut quand même pas prétendre que le MSM envisage réellement la possibilité de présenter un candidat pour la partielle du 17 décembre. Pravind Jugnauth et les siens ont, certes, une certaine propension à s’attirer une poisse invraisemblable. Mais ils ne sont ni suicidaires, ni masochistes au point de s’infliger une défaite moralement humiliante et politiquement catastrophique. A défaut des drapeaux orange flottant le jour du dépouillement, la bannière

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>