Breaking news
  • No posts were found

Tag "provisional charge"

[Vidéo] Navin Ramgoolam devra revenir en Cour de Curepipe le 7 février

L’ex-Premier ministre était de nouveau en Cour de Curepipe aujourd’hui. Cela après avoir été convoqué, la semaine dernière, pour être interrogé de nouveau sur les Rs 220 millions en devises locales et étrangères retrouvées chez lui. A l’issue de l’audition, Gavin Glover espérait que la police et le Directeur des poursuites publiques pourraient indiquer leur stand. Mais cela n’a pas été le cas. L’homme de loi de Navin Ramgoolam a alors présenté

[Vidéo] Horsepower falsifié: La charge provisoire contre Bruno Dumazel rayée

Il faisait face à une accusation de complot. Cela dans le cadre de l’enquête ouverte sur la falsification de registration books à la National Transport Authority (NTA).  Bruno Dumazel a vu la charge provisoire qui pesait contre lui rayée en Cour de district de Port-Louis, ce jeudi 3 novembre. Dans une courte déclaration à l’agence qui s’occupe de sa communication, le notaire et président du conseil d’administration de l’Alliance française de

[Vidéo] Les avocats de Dayal pour un «early trial» après le rejet de sa demande d’annulation

« Nous respectons la décision », c’est ce qu’a déclaré Jacques Panglose, l’un des avocats de Raj Dayal. La magistrate Adila Hamuth a rejeté, ce mercredi, la demande des avocats de l’ancien ministre. Ils réclamaient la radiation de la charge provisoire de corruption que la Commission anticorruption a requis contre celui qui est soupçonné d’avoir réclamé une contrepartie financière en échange de l’octroi d’un permis d’Environmental Impact Assessment. Face à la décision de

[Vidéo] Bhadain et Soodhun grondent Jangi et se désolent du sort de leur «camarade» Shakeel

L’ACP Heman Jangi et la police en ont pris pour leur grade. Ni Roshi Bhadain, réagissant comme avocat, ni Showkutally Soodhun n’ont apprécié la façon de faire du Central Criminal Investigation Department par rapport au député travailliste. Shakeel Mohamed a été arrêté puis libéré sous caution ce lundi, à la suite de la réouverture de l’enquête sur le triple assassinat de la rue Gorah Issac en octobre 1996. Les deux membres

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>