Breaking news
  • No posts were found

Tag "pret en euros"

[Vidéo] Lutchmeenaraidoo: «Si Bhadain ne fait pas attention, il finira en prison»

Le ministre des Affaires étrangères critique sévèrement Roshi Bhadain. Accusant l’ancien ministre des Finances d’avoir orchestré l’affaire Euro Loan afin de lui ravir son ancien portefeuille des Finances et même prétendre au poste de Premier ministre. Dans sa critique, Vishnu Lutchmeenaraidoo inclut aussi certains journalistes, qu’il accuse d’agir de connivence avec le leader du Reform Party. D’ailleurs, le ministre, pressé de questions sur les procédures entourant son prêt de 1,1

[Vidéo] Lutchmeenaraidoo: Bhadain est aujourd’hui dans le trou qu’il a fouillé pour moi

Il a dit ne pas être « dans un ‘mood’ pour attaquer, ni pour juger, encore moins pour condamner ». C’est pourtant à un véritable réquisitoire contre Roshi Bhadain que Vishnu Lutchmeenaraidoo s’est livré. Fort du communiqué émis, ce matin, par le bureau du Directeur des poursuites publiques. Celui-ci a indiqué que, faute de preuves, il n’y aura pas de poursuites contre Lutchmeenaraidoo quant au prêt en euros qu’il a contracté auprès

[Vidéo] SAJ souhaite «bonne chance» à Lutchmeenaraidoo

Vishnu Lutchmeenaraidoo estime être l’homme « le plus droit du gouvernement » ? Le Premier ministre Sir Anerood Jugnauth rétorque, un brin narquois : « Si c’est ce qu’il pense, je lui souhaite bonne chance. » L’actuel ministre des Affaires étrangères est sous le coup d’une enquête de la Commission anticorruption. Les investigations portent sur un prêt d’1,1 million d’euros que Vishnu Lutchmeenaraidoo a contracté auprès de la SBM. Alors que l’opinion publique et des membres de

[Vidéo] Traité de «pourri», Lutchmeenaraidoo dit être «le plus droit du gouvernement»

« Si vous avez des informations sur moi, sortez-les. » C’est le défi que lance Vishnu Lutchmeenaraidoo à ceux qui le traitent de « pourri ». Une étiquette qu’il récuse avec virulence, lui qui estime être « le plus droit et le plus transparent de ce gouvernement ». Le ministre des Affaires étrangères affirme ainsi sa volonté d’en découdre avec ceux qui mettent en doute son intégrité et sa réputation. Ceux-là, il dit vouloir les affronter « frontalement », peu importe leur

[Vidéo] Ganoo estime que SAJ «prend ses distances de Lutchmeenaraidoo»

Le président du Mouvement patriotique s’attend à ce que le Premier ministre tranche le conflit entre Vishnu Lutchmeenaraidoo et Roshi Bhadain. Pour Alan Ganoo, il est évident que le ministre de la Bonne gouvernance refuse de « mettre de l’huile sur le feu » en ne répondant pas aux attaques du ministre des Affaires étrangères. Même si, estime-t-il, «Bhadain doit savoir des choses ». Le député d’opposition a regretté que l’Independent Commission against Corruption n’a

[Vidéo] Bhadain : «Je ne dirai rien contre Lutchmeenaraidoo tant qu’il est ministre»

Si les autres ministres ont préféré éviter les questions en sortant discrètement du Prime minister’s office, Roshi Bhadain a, lui, répondu aux sollicitations des journalistes à la fin du Conseil des ministres. Toutefois, après la sortie de Vishnu Lutchmeenaraidoo de ce jeudi, le ministre de la Bonne gouvernance a choisi de ne pas répliquer. Roshi Bhadain a ainsi systématiquement invoqué la solidarité gouvernementale pour éviter d’attaquer l’actuel ministre des Affaires

[Vidéo] Lutchmeenaraidoo maintient le suspense sur son retour à l’ICAC

Sa deuxième audition à l’Independent Commisson against Corruption s’est terminée peu après midi. Pas de grande déclaration pour Vishnu Lutchmeenaraidoo, qui estime avoir tout dit ce matin. Le ministre des Affaires étrangères précise toutefois qu’il pourrait être de retour à Moka demain mais maintient le suspense sur la suite de son interrogatoire. Vishnu Lutchmeenaraidoo fait l’objet d’une enquête suite à un prêt d’1,1 million d’euros qu’il a contracté auprès de la

[Vidéo] Lutchmeenaraidoo détaille «les phases du complot» de Bhadain à son égard

Vishnu Lutchmeenaraidoo n’y est pas allé de main morte à l’encontre de Roshi Bhadain à son arrivée à l’ICAC, ce matin. Durant une longue déclaration à la presse, il a utilisé des mots très durs à l’égard de son collègue ministre, qui « finn pran enn ros, pil lor mwa ». Le « bureau KGB » de Bhadain, allègue l’ancien ministre des Finances, a distillé des informations « truquées » à la presse. Lutchmeenaraidoo évoque, du coup, une

[Vidéo] Bérenger : SAJ a «perdu toute crédibilité» et «termine sa carrière dans la honte»

Le leader du MMM dit savoir pourquoi le Premier ministre épargne jusqu’ici Vishnu Lutchmeenaraidoo et le député Thierry Henry, dont la voiture a mortellement percuté une personne à Bois Marchand, le weekend dernier. Pour Paul Bérenger, c’est parce qu’il craint les résultats d’une partielle en cas de démission du Parlement de l’actuel ministre des Affaires étrangères que Sir Anerood Jugnauth ne le révoque pas. Tandis que dans le « clear cut case » du

[Vidéo] Bodha: SAJ «a fait son devoir» en démentant Lutchmeenaraidoo

Pour le ministre des Infrastructures publiques, il n’y a pas de doute. « Le Premier ministre a fait son devoir » en apportant un démenti, hier, à « certaines affirmations » de Vishnu Lutchmeenaraidoo. Sir Anerood Jugnauth, Nando Bodha en est certain, « assumera les décisions politiques » qui s’imposent « en temps et lieu ». Nando Bodha assistait, cet après-midi, au lancement de la Smart Line du Triolet Bus Service.

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>