Tag "president de la republique"

[Vidéo] Milan Meetarbhan pour le partage des pouvoirs entre le président et le PM mais…

Un président de la République avec plus de pouvoirs décisionnels. Plus de responsabilité et d’obligation envers les affaires intérieures. Milan Meetarbhan est en faveur de cette idée, à condition que le président soit «légitime», choisi, élu par le peuple. «Toute concentration de pouvoirs est néfaste pour une démocratie», estime l’avocat et ancien diplomate. L’auteur de «Constitutional Law of Mauritius with commentaries» livrait ses réflexions sur le régime constitutionnel mauricien, le

Ameenah Gurib-Fakim présidente: Le Parlement vote «oui» à l’unanimité

C’est un « oui » retentissant qui l’a emporté dans l’hémicycle lors de la séance parlementaire spéciale. Tous les parlementaires présents ont voté en faveur de la nomination d’Ameenah Gurib-Fakim à la présidence de la République. La cérémonie de prestation de serment aura lieu demain, à 15h, au Château du Réduit. C’est le Premier ministre sir Anerood Jugnauth qui a présenté la motion. Celle-ci a été secondée par le vice-Premier ministre Ivan Collendavelloo.

[Présidence] Les «pressions intenables» ont eu raison de Kailash Purryag

Sur papier, c’est en juillet 2017 que le mandat de Kailash Purryag arrive à terme. Mais dans son entourage, on affirme que des « pressions intenables » ont eu raison de lui. Le président de la République a d’ailleurs informé des proches de sa décision de jeter l’éponge. Ce vendredi 29 mai devrait ainsi être son dernier jour au Réduit. Moins d’un mois après le début de son mandat, sir Anerood Jugnauth

Violences au Burkina Faso: le président ne démissionne pas

La journée du jeudi 31 octobre s’annonçait particulièrement sous tension à Ouagadougou. Cela en raison du vote prévu, au Parlement, d’une révision constitutionnelle qui permettrait au président Blaise Compaoré de briguer un cinquième mandat l’année prochaine. Le vote a finalement été suspendu, l’Assemblée nationale dissoute, le pays placé en état d’urgence… Mais que s’est-il passé au Burkina Faso en pas même 24 heures ? Blaise Compaoré est au pouvoir depuis 27 ans. Il dirige

[Vidéo] Moirt affirme que le président a «abdiqué ses responsabilités constitutionnelles»

José Moirt estime qu’en refusant de démettre le leader de l’opposition de ses fonctions, le président de la République n’agit pas selon ses responsabilités constitutionnelles. Toutefois, le juriste reconnaît que cela n’aura aucune conséquence sur la présidence. Car une action disciplinaire contre le chef d’Etat ne peut être initiée que par le Premier ministre selon la Constitution. Face à une situation politique qu’il estime verrouillée, Moirt privilégie un « pacte citoyen »

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>