Breaking news
  • No posts were found

Tag "politique"

[Live] Réforme électorale : 2e jour de débats au Parlement

Deuxième jour de débats sur le Constitution (Amendment) Bill. Soit le projet de loi sur la réforme électorale. D’ores et déjà, le MMM, par la voix de son leader, a signifié son opposition. Le PMSD également, à travers Adrien Duval, tout comme le Parti travailliste, dont le chef de file au Parlement Shakeel Mohamed s’est longuement exprimé hier. Or, pour que ce texte de loi soit adopté, le gouvernement devra

Ce que cache le discours de Bérenger

C’était un Paul Bérenger des grands jours. Aussi bien sur le fond que la forme, l’intervention du leader du MMM sur la proposition de réforme électorale du gouvernement a été de haute facture, ce 7 décembre. Le vieux briscard a offert, d’une part, une perspective historique intéressante sur l’évolution du processus électoral à Maurice depuis 1886. Tout en expliquant clairement – mais aussi sans acrimonie – les conditions qui doivent

[Vidéo] Bérenger «triste» que MSM et MMM laissent «passer une occasion»

«We won’t vote.» Le leader du MMM a tenu à le réitérer : les parlementaires mauves ne voteront pas le projet de réforme électorale. Paul Bérenger s’est dit «triste» qu’une fois de plus, le MSM et le parti du cœur – bien que n’étant pas au gouvernement – laisseront passer une nouvelle occasion de refonte de notre système politique. «J’ai entendu des rumeurs que le gouvernement amenderait ses propositions», a relevé le

[Vidéo] Adrien Duval : «Le gouvernement n’a aucun mandat» pour enlever le Best Loser System

Adrien Duval a fait un plaidoyer passionné pour le maintien du Best Loser System et un recensement ethnique. Inscrit dans la Constitution, ce mécanisme assure la représentativité des minorités au Parlement et «corrige les injustices», a argué le député PMSD lors des débats sur la réforme électorale, le vendredi 7 décembre. Or, le gouvernement n’a «absolument aucun mandat» pour enlever le BLS par le biais de ce Constitution (Amendment) Bill «insensé». Les

[Live] Réforme électorale : Les débats démarrent avec le PM Pravind Jugnauth

Le gouvernement réunira-t-il la majorité des trois quarts requise pour faire passer sa réforme électorale ? Les débats sur le Constitution (Amendment) Bill ont démarré à l’Assemblée nationale, ce vendredi 7 décembre. Outre l’intervention du Premier ministre Pravind Jugnauth,  33 autres intervenants sont attendus. Les premiers à intervenir après le chef du gouvernement sont : Adrien Duval du PMSD, le ministre mentor sir Anerood Jugnauth, le leader du MMM Paul Bérenger, le Deputy Prime

[Vidéo] Ranjeet Maybadee, dit Baron : «Nous devons donner la chance à tout le monde»

L’hypocrisie des Mauriciens le fait sourciller. Divisés sur leur sol, tous revendiquent leur nationalité lorsqu’ils se retrouvent à l’étranger. Or, pour Ranjeet Maybadee, «dan nou lavenn, nou tou nou disan rouz». Par conséquent, «nous devons donner la chance à tout le monde». Celui que tout le monde connaît surtout comme Baron se voyait dans la mode ou jockey. Ranjeet Maybadee, fidèle à sa ville natale de Vacoas, a finalement fait carrière

[Vidéo] Alan Ganoo : Le MP ne souscrira pas à «une caricature de réforme» électorale

Le gouvernement n’a rien changé à sa proposition et veut imposer aux autres partis son modèle de réforme électorale. Pour ces raisons, Alan Ganoo prévient que le Mouvement Patriotique (MP) ne votera pas en faveur de l’amendement à la Constitution qui doit être débattue au Parlement, ce vendredi 6 décembre. Seul un texte né dans le consensus entre les partis politiques est acceptable, précise le président du MP.

[Vidéo] Carrim Currimjee : «Il faut une continuité dans la politique»

L’absence de politique de continuité est «un de nos plus grands défauts». Pour Carrim Currimjee, Maurice a beaucoup progressé en 50 ans. Le pays peut aller encore plus loin, il en est convaincu. La nation souffre toutefois des «maux» des sociétés modernes, telle la surconsommation. Maurice a cependant un «bel avenir», assure Carrim Currimjee. Lui qui fait partie de la troisième génération des Currimjee installée ici, une famille doit «tout

[Vidéo] Privilege complaint contre Tarolah : La Speaker se prononcera plus tard

Ceux qui s’attendaient à ce que l’affaire Kalyan Tarolah soit débattue au Parlement aujourd’hui devront prendre leur mal en patience. La «privilege complaint» soulevée par Reza Uteem ne sera pas abordée aujourd’hui. Ce qui n’a pas été au goût du député mauve, qui a voulu connaître les raisons de la Speaker. D’autant qu’il avait souligné dans sa requête, envoyée hier 3 décembre, que c’est une question à traiter en urgence. Paul

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>