Breaking news
  • No posts were found

Tag "politique"

[Vidéo] SAJ a «peur» de Ramgoolam : «Li kone zis mwa ki kapav detourn so piti»

Le leader du Parti travailliste ne s’étonne pas outre-mesure des critiques continues de sir Anerood Jugnauth (SAJ) à son encontre. Le ministre mentor, dit Navin Ramgoolam, a peur de lui. «Li kone zis mo tousel ki kapav detourn so piti», affirme le chef des rouges, qui continue de se placer en adversaire direct de Pravind Jugnauth. SAJ a soutenu, il y a deux jours, qu’il espère que la population saura

[Vidéo] Affaire Medpoint au Privy Council : «Nous devons attendre», dit Jugnauth

Il a suivi les plaidoiries devant le Privy Council, hier, en tant que partie à l’affaire Medpoint mais aussi en tant que juriste. Mais Pravind Jugnauth s’abstient de tout commentaire. «Nous devons attendre», a déclaré le Premier ministre lorsqu’interrogé. Le Premier ministre a aussi commenté la première réunion de la Task Force concernant la fête Maha Shivaratri, qui a eu lieu aujourd’hui. De même que sa prochaine mission en Inde,

[Vidéo] Pêche à l’ourite : Deux fermetures incertaines en 2019, «année d’élections», dit Koonjoo

Deux fermetures annuelles de la pêche à l’ourite ? La mesure a fait ses preuves à Rodrigues. Evoquée de nouveau pour l’île Maurice en octobre dernier par Prem Koonjoo, il n’est pas certain que cela sera en vigueur en 2019. «Je ne vais pas bousculer les pêcheurs parce que c’est une année d’élections», explique le ministre de l’Economie océanique. Celui-ci déplore, par ailleurs, que des pêcheurs prennent toujours des poissons de

Le défi raté de Navin Beekarry

Son mandat, il l’a placé sous le sceau de l’efficacité. Il y a à peine cinq mois, il a rappelé qu’il ne tiendra pas compte des critiques de l’opposition. «Je ne suis pas politicien», crânait-il. En ce début 2019, Navin Beekarry doit réaliser qu’il n’essuie pas seulement les critiques de l’opposition. Il fait aussi face aux huées de ses pairs de la profession légale, de fonctionnaires affectés aux agences luttant

Tourisme : Rezistans réclame un salaire minimal de Rs 15000

Un salaire mensuel d’au moins Rs 15 000 dans le secteur touristique. Rezistans ek Alternativ a lancé une campagne nationale en ce sens, le samedi 12 janvier. Ce chiffre est «justifié», déclare Ashok Subron. Si le tourisme se porte bien, cela ne se reflète pas dans les rémunérations des employés du secteur, explique l’animateur du parti au papillon. Le secteur touristique a connu une croissance «fulgurante» ces quatre dernières années, avec un taux

[Vidéo] Hurreeram s’en prend à la «négativité» du message de fin d’année de «tonton cigare»

«Tonton cigare», «dracula», «oiseau de mauvais augure»… Bobby Hurreeram n’a pas manqué de qualificatifs à l’encontre de Navin Ramgoolam. Dont le Chief Whip n’a pourtant pas une fois cité le nom, hier, durant la conférence de presse des porte-parole du gouvernement. Hurreeram a fustigé le message de fin d’année du leader du Parti travailliste. Celui-ci, dit-il, était bourré de «critiques» et de «négativité» dont le pays peut se passer. Il

[Vidéo] Bérenger : C’est honteux que l’ICAC essaye de venir en aide à Pravind Jugnauth

Paul Bérenger dénonce l’attitude de la commission anticorruption dans l’affaire Medpoint, qui sera entendue devant le Privy Council, ce 15 janvier. Tout cela, estime le leader du MMM, à cause de sa volonté «d’aider» Pravind Jugnauth. Le chef des mauves fait le lien entre ce procès et l’annonce de la gratuité des frais de scolarité au sein des institutions tertiaires publiques. Selon Bérenger, plusieurs questions demeurent en suspens après l’annonce

La tentation d’avril 2005

«I have been guided once again by a deep sense of responsibility and commitment.» La phrase date d’avril 2005. Elle a été prononcée par Pravind Jugnauth, ministre des Finances d’alors, en introduction de son deuxième discours du Budget. Quatorze ans plus tard, il est évident que sa vision de faire de Maurice une «Duty Free Island» a souffert de myopie. L’effet momentané de sa «décision historique» d’éliminer les droits de

[Vidéo] Education tertiaire : Cours gratuits dans le public à partir de 2019, annonce Jugnauth

Les étudiants n’auront donc plus à débourser une roupie… ou presque ? L’éducation tertiaire sera gratuite pour les Mauriciens à partir de la rentrée 2019, a annoncé le Premier ministre lors de son discours du Nouvel an. Et ce dans les institutions publiques. L’annonce concerne les cours menant à un certificat, un «diploma» ou un «degree», qu’ils soient à plein temps ou à temps partiel. C’est pour «donner aux jeunes tous

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>