Breaking news
  • No posts were found

Tag "police"

[Vidéo] Boojhawon préfère garder le silence sur les policiers ayant accepté des «cadeaux»

Jaylall Boojhawon ne veut pas se prononcer sur les «cadeaux» qu’auraient reçus des policiers d’une entreprise. Cette affaire a été mise au jour par le groupe Défi Media dans un reportage vidéo diffusé hier. Le président de la Police Officers Solidarity Union préfère attendre les conclusions de l’enquête initiée par l’Independent Commission against Corruption. Expliquant que les réactions des membres de ce syndicat sont «mitigées». Boojhawon était à la Commission

[Vidéo] 310 chauffeurs verront leurs permis de conduire suspendus

Des chauffeurs continuent à faire fi du code de la route. Ils sont ainsi 310 à avoir cumulé plus de six infractions et à donc voir leurs permis suspendus. Les procédures de justice en ce sens ont déjà été initiées, a indiqué Mohit Ramah, assistant surintendant de police. Elles sont 55 personnes à être déjà sous le coup d’un retrait de permis. De janvier à novembre, 223 874 contraventions ont été dressées, dont 2 083

[Vidéo] Un policier à Nathalie, travailleuse du sexe : «Tir to linz, danse»

Un quart de siècle que Nathalie «trase». Presque la moitié de sa vie : elle souffle ses cinquante bougies l’an prochain. Travailleuse du sexe, un métier qu’elle exerce parce qu’il y a les factures à payer. Parce qu’elle goûte peu de travailler pour des gens «dominer». Parce qu’à force, elle a ses habitudes et ses clients réguliers. Nathalie ne mène pas la belle vie. Elle vit. Sans parents ni fratrie – ils

[Affaire Roches-Noires] Les larmes de l’ex-PS de Ramgoolam à cause de la «pression» de la police

La dernière audience dans l’affaire Roches-Noires pour cette année a repris ce jeudi, 13 décembre en cour intermédiaire. C’est en larmes que Kalindee Bhanji a répondu aux questions de la poursuite. Une audition qui a pris plus d’une heure et demie, nécessitant même une pause d’une dizaine de minutes, le temps que la fonctionnaire se reprenne. Permanent Secretary de 2005 à 2014 sous l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, elle était

[Vidéo] Boojhawon pense que la hiérarchie de la police a peur de son syndicat

Jayall Boojhawon considère que l’état-major de la police a peur de la Police Officers Solidarity (POSU) dont il est le président. Le policier s’insurge contre le harcèlement dont ses membres seraient victime et déplore que certains agents travaillent à des heures indues. Dès que des policiers font entendre leur voix, dit-il, ils sont transférés sur-le-champ. Il évoque ici le cas d’un policier qui avait porté secours à une personne à

[Vidéo] Shameema Boyroo : «Nulle part n’est-il inscrit dans la loi que la prostitution est illégale»

«Bann dimounn ki trase.» C’est ainsi que les travailleuses et travailleurs du sexe se qualifient. Si leur activité leur permet de gagner leurs vies, les regards demeurent réprobateurs, les stéréotypes perdurent, les violences – verbales ou physiques – se maintiennent. Or, les travailleuses du sexe ont les mêmes droits que tout le monde, insiste Shameema Boyroo. La prostitution, soit l’échange d’argent ou de biens pour un service sexuel, n’est pas

[Vidéo] La POSU dénonce les conditions de travail des policiers dans les rues de la capitale

«Mario Nobin deor!», «Kan pou pey performance bonus». Ce sont là quelques revendications brandies par la Police Officers Solidarity Union (POSU) lors d’une marche pacifique à Port-Louis, ce matin. Ils étaient environ 150 policiers, menés par le président de la POSU, Jaylall Boojhawon, à défiler du Champ-de-Mars pour se rendre au jardin de la Compagnie. Munis de leurs pancartes, ils ont également dénoncé un certain nombre de transferts qu’ils estiment

[Vidéo] Pour une marche non-autorisée : Boojhawon invite Mario Nobin à démissionner

Marche pacifique non-autorisée, transferts punitifs, non-paiement du «performance bonus». Ce sont autant de raisons qui poussent la Police Officers Solidarity Union (POSU) à inviter le Commissaire de Police, Mario Nobin à soumettre sa démission. Pour faire entendre sa voix, la POSU prévoyait une marche pacifique dans les rues de Port-Louis ce jeudi 29 novembre. Mais, Mario Nobin, ne l’a pas autorisée, selon la POSU face à la presse ce lundi

[Vidéo] Les trafiquants de Roche-Bois toujours actifs, dit Aadil Ameer Meea à SAJ

Les toxicomanes continuent à faire la queue à la rue Alfred Besnard, à Roche-Bois, pour s’approvisionner en doses d’héroïne. Le député mauve Aadil Ameer Meea a interpellé sir Anerood Jugnauth, le ministre mentor, à l’Assemblée nationale ce vendredi 9 novembre, sur cette situation dont il dit avoir personnellement été témoin dans la matinée. Evoquant la vidéo tournée par ION News début octobre à Cité Zanfan Bor Larivier, le parlementaire déplore

A Ebène : Landscope Mauritius casera les marchands ambulants

Les négociations sont en cours. Landscope Mauritius compte proposer un espace aux marchands ambulants où ils pourront opérer à Ebène. C’est ce qu’indique Naila Hanoomanjee, CEO de l’organisme. Parmi les conditions : il n’y aura de place que pour la cinquantaine de micro entrepreneurs dénombrés, qui devront se regrouper en association et obtenir les permis nécessaires. Cette offre a été discutée lors d’une réunion «cordiale», le mardi 6 novembre, avec trois représentants

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>