Breaking news
  • No posts were found

Tag "pnq"

[Vidéo] Jugnauth : «Personne ne se balade avec une lettre de démission»

Personne de son gouvernement ni de sa majorité ne se balade avec sa lettre de démission en poche. Pravind Jugnauth est catégorique à ce sujet. Le Premier ministre répondait à Xavier Duval, qui se demandait si la Commission anticorruption et la police étaient «paralysées» quant aux enquêtes sur Sudhir Sesungkur pour cette raison. Xavier Duval a réclamé, lors de sa Private Notice Question, la révocation de Sudhir Sesungkur. «Il n’y

[Parlement] La PNQ sur une révocation éventuelle de Sesungkur

Il revient à la charge. Parce qu’il était souffrant et absent la semaine dernière, Xavier Duval n’avait pu interroger le Premier ministre sur Sudhir Sesungkur et l’agression qu’aurait subi un photographe à ses dépens. Ce sera chose faite ce mardi 31 juillet. Le leader de l’opposition axera, en effet, sa Private Notice Question sur une éventuelle révocation du ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance. Cette question fait déjà l’objet

SAJ : «Moi, j’aurais introduit la peine de la mort pour les trafiquants de la drogue»

Sir Anerood Jugnauth (SAJ) revient sur la nécessité d’adopter la peine de mort contre les trafiquants de stupéfiants. Il reproche, par la même occasion, aux parents de ne pas savoir «contrôler» leurs enfants. Le ministre mentor fait ressortir que s’il n’en tenait qu’à lui, la peine capitale serait en vigueur. Il considère qu’il faut durcir les peines en prison pour ceux trouvés en possession de drogue au lieu de modifier

[Vidéo] Décès du bébé Beekareea: L’enquête approfondie démarre bientôt, assure Husnoo

Il n’y aura pas de Fact-Finding Committee pour l’heure sur le décès du nourrisson des Beekareea. En tout cas, pas en l’absence d’éléments le justifiant. Anwar Husnoo attend que démarre une enquête approfondie diligentée pour faire la lumière sur les circonstances menées à la mort du bébé, le 13 avril dernier. Cette enquête a pris du retard, reconnaît le ministre de la Santé. Qui explique que l’un des médecins qui doit

[Vidéo] Duval exige «l’annulation ou la publication de tous les contrats secrets du gouvernement»

Le leader de l’opposition estime avoir établi, durant sa Private Notice Question de ce 3 juillet, que le gouvernement contourne les règles de gouvernance dans ses relations avec plusieurs fournisseurs privés afin de ne pas rendre de compte au Parlement. Xavier Duval réclame ainsi un sursaut citoyen afin de contraindre le gouvernement de rendre publics tous ses contrats et clauses de ses Special Purpose Vehicles ou alors de les annuler.

[Vidéo] Jugnauth et Duval s’affrontent sur fond de logements sociaux et de commerce d’armes

Poly Technologies, Inc. a «mauvaise réputation» et doit être déclarée «persona non grata», clame Xavier Duval. «Après le PTr qui a fait de l’India bashing, du ‘China bashing’ du PMSD !» a rétorqué Pravind Jugnauth. Les échanges entre les deux hommes ont été quelque peu tendus, ce mardi 3 juillet. Le leader de l’opposition s’étonne que le gouvernement veuille s’associer à une entreprise qui est le principal pourvoyeur d’armes de Chine. Celle-ci

PNQ: Jugnauth devra s’expliquer sur des investissements chinois

Quels sont les projets et investissements envisagés par Poly Technologies, Inc. à Maurice ? Quand le Premier ministre a-t-il rencontré le vice-président de ce groupe chinois et ses représentants ? Pravind Jugnauth devra répondre aux interpellations de Xavier Duval, ce mardi 3 juillet. Le leader de l’opposition veut aussi avoir une copie de tout accord signé entre le groupe chinois et SBM Infrastructure. Poly Technologies, Inc. fait partie de la China Poly Group

[Vidéo] Xavier Duval demande au DPP de rouvrir l’affaire Medpoint

Le leader de l’opposition estime que le récent témoignage d’un fonctionnaire au sujet de l’affaire Medpoint doit conduire le Directeur des poursuites publiques à rouvrir le volet politique du dossier. Pour Xavier Duval, ce témoignage dans le procès qu’intente la commission anticorruption contre les cadres du bureau de l’évaluation met aussi en cause la Speaker de l’Assemblée nationale. Qui était ministre de la Santé au moment où certaines procédures pour

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>