Breaking news
  • No posts were found

Tag "planet earth institute"

[Vidéo] Alvaro Sobrinho autorisé à rentrer chez lui après son interrogatoire à l’ICAC

[Mise à jour : 18h16] Sobrinho attendu de nouveau à l’ICAC demain à 9h30. Dans les milieux de la Commission, on dit que les manoeuvres sérieuses ne commenceront que demain. — L’Angolais est reparti du Réduit vers 16h30. Alvaro Sobrinho a, en effet, été autorisé à rentrer après un interrogatoire qui a duré toute la journée à l’Independent Commission against Corruption. L’homme d’affaires avait été interpellé, ce matin, à sa

[Vidéo] L’Angolais Alvaro Sobrinho interrogé under warning à l’ICAC

Alvaro Sobrinho est actuellement à l’Independent Commission against Corruption (ICAC). L’homme d’affaires angolais y est interrogé under warning. A son arrivée vers 9h30, il était accompagné de son avocat Moorari Gujadhur. Sobrinho sera entendu sur ses liens avec Ameenah Gurib-Fakim et la carte de crédit accordée à l’ex-présidente de la République au nom de Planet Earth Institute dont il est le fondateur. Un autre axe de l’enquête porte sur ses

Commission d’enquête : Gurib-Fakim «not totally someone innocent», selon Yousuf Mohamed (III)

[3e et dernière partie du compte rendu de l’audition de Yousuf Mohamed] «I had not sollicited Yousuf Mohamed, l’offre est venue de lui à travers la presse.» Le juge Asraf Caunhye confronte le Senior Counsel à cette affirmation d’Ameenah Gurib-Fakim devant la commission d’enquête, il y a quelques jours. «J’avais dit à la présidente que je pourrais la représenter devant un tribunal», explique Mohamed, ce 23 août. «Ce que je dis

[Vidéo] Mohamed : «J’ai aidé cette dame en détresse et voilà comment elle me récompense»

L’avocat a descendu en flammes celle qui a été un temps sa cliente quand elle était encore présidente. Pour Yousuf Mohamed, la commission d’enquête décidera qui de lui ou d’Ameenah Gurib-Fakim dit la vérité. Car pour l’homme de loi, c’est un non-sens qu’il dise à sa cliente qu’elle ne peut pas instituer une commission d’enquête pour ensuite lui indiquer qu’elle peut le faire «tactically». Yousuf Mohamed n’a pas été tendre

Commission d’enquête: Les termes «tactical reason» sont de Gurib-Fakim, soutient Yousuf Mohamed (II)

(suite de l’audition de Yousuf Mohamed – lire la première partie en fin d’article) Lorsque Nadeem Hyderkhan revient du Réduit, Yousuf Mohamed étudiait la section 64 de la Constitution. Après discussion, les deux hommes de loi s’accordent sur un point : «Gilbert Noël pensait qu’Ameenah Gurib-Fakim pouvait agir in her own deliberate judgment.» Hyderkhan l’informe que Gurib-Fakim avait contacté sir Hamid Moollan pour présider sa commission d’enquête. En présence de Duval et

Commission d’enquête: «Vous devez passer par le Cabinet», a conseillé Mohamed à Gurib-Fakim (I)

«No you can’t but tactically you can». C’est ce qu’aurait conseillé Yousuf Mohamed à Ameenah Gurib-Fakim, à croire cette dernière, quant à la mise sur pied d’une commission d’enquête dans le sillage de l’affaire Platinum Card. Le Senior Counsel est auditionné en ce moment par les juges Asraf Caunhye, Nirmal Devat et Gaitree Jugessur-Manna. Mohamed confirme avoir assisté à la réunion de mi-mars en compagnie de l’avocat Nadeem Hyderkhan, qui

[Compte rendu] Gurib-Fakim revient sur les pressions du gouvernement et le rôle de Gilbert Noël

Ameenah Gurib-Fakim est revenue ce mardi 21 août sur les pressions exercées par les membres du gouvernement de l’Alliance Lepep afin qu’elle rende son tablier en tant que présidente de la République. Ce, dans le sillage des révélations du quotidien l’express quant à la carte de crédit de Planet Earth Institute (PEI) qu’elle a utilisée pour l’achat de bijoux. Face aux juges Asraf Caunhye et ses deux assesseurs dans le

[Vidéo] Commission d’enquête : les relevés des cartes bancaires de Gurib-Fakim examinés

Quand l’affaire Platinum Card éclate dans la presse, fin mars, Ameenah Gurib-Fakim s’est tournée vers Ivan Collendavelloo pour chercher conseil. Le Deputy Prime minister lui a suggéré de remettre en question, via les médias, l’authenticité des relevés de compte qui avaient été publiés par l’express. L’ancienne présidente de la République dépose de nouveau devant la commission d’enquête que préside le juge Asraf Caunhye en ce moment. D’abord sollicité par Gurib-Fakim,

[Vidéo] Commission d’enquête: Gurib-Fakim dit s’être sentie «isolée» et «ébranlée»

D’une voix émue, Ameenah Gurib-Fakim déclare qu’elle s’est sentie «complètement isolée» depuis les révélations de la presse quant à son utilisation de la carte de crédit de Planet Earth Institute (PEI). Et qu’elle sentait un «manque total de soutien de l’exécutif». L’ex-présidente de la République Ameenah Gurib-Fakim s’est expliquée ce mardi devant la Commission d’enquête instituée contre elle sur les événements qui ont marqué son départ du Réduit en mars

[Vidéo] Ameenah Gurib-Fakim se présente tout sourire devant la commission d’enquête

Lunettes de soleil vissées sur le nez, c’est avec le sourire qu’Ameenah Gurib-Fakim a fait son entrée en Cour suprême à 13h15. Deux gardes du corps accompagnent l’ex-présidente de la République qui est auditionnée par le juge Caunhye et ses assesseurs. Visiblement détendue, la scientifique a échangé quelques mots avec son panel légal. Hervé Duval, Senior Counsel, la représente, assisté de Yanilla Moonshiram. Trois autres témoins doivent également être entendus,

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>