Breaking news
  • No posts were found

Tag "planet earth institute"

Commission Caunhye : Gurib-Fakim dément avoir voulu éclabousser ses prédécesseurs au Réduit

Ameenah Gurib-Fakim dément avoir voulu jeter de la boue sur ses prédécesseurs au Réduit. Après avoir brossé un portrait pour le moins calculateur de Dass Appadu, son ancien secrétaire, l’ex-présidente de la République a voulu mettre les points sur les i quant aux graves accusations formulées contre elle par l’avocat Yousuf Mohamed. Face au juge Asraf Caunhye qui préside la commission d’enquête instituée contre elle afin de déterminer si elle

Commission Caunhye : Dass Appadu a tout fait pour se rendre indispensable, dit Gurib-Fakim

Dass Appadu a tout fait pour devenir un homme indispensable à la State House. C’est en ces termes que l’ex-présidente de la République a décrit son ancien secrétaire, ce lundi 11 février, à la reprise des travaux de la commission d’enquête instituée contre elle par le gouvernement. Ammenah Gurib-Fakim a lu un document préparé au préalable et fait la chronologie précédant sa nomination au Réduit et de sa relation «cordiale»

Le CEO du PEI avait invité Dass Appadu à restituer la Jaguar mise à sa disposition

Dass Appadu a été invité par le Chief Executive Officer de l’ONG Planet Earth Institute (PEI) à restituer la Jaguar mise à sa disposition. C’est qu’a révélé l’avocat de l’ex-présidente de la République, Me Hervé Duval, lors de l’audition du haut fonctionnaire devant la Commission d’enquête présidée par le juge Asraf Caunhye, ce mercredi 6 février. L’avocat a brandi un courriel dans lequel Mauricio Fernandes prie Dass Appadu de rendre la berline

Dass Appadu interrogé sur son rôle de conseiller auprès de Gurib-Fakim

Quel était le rôle de Dass Appadu quand Ameenah Gurib-Fakim recevait des invités à la State House ? Le représentant légal de l’ancienne présidente de la République s’y est intéressé, hier, quand le témoin a révélé que la locataire du château du Réduit a convié à déjeuner le CEO de Planet Earth Institute et l’ancien patron de la Financial Services Commission (FSC). Le juge Asraf Caunhye, qui préside la commission d’enquête

[Vidéo] Gurib-Fakim organisait des déjeuners réunissant le CEO de PEI et l’ex-n° 1 de la FSC à la State House

La Commission d’enquête contre l’ex-présidente de la République Ameenah Gurib-Fakim a démarré ses travaux de 2019 avec l’audition de l’ancien secrétaire du Réduit, Dass Appadu, ce jeudi 17 janvier. Le président de la Commission, Asraf Caunhye, a au début des travaux, invité Dass Appadu à lire son affidavit qu’il a juré en cour l’an dernier. Le haut fonctionnaire a, dans ce document, décrit comment il avait rencontré le banquier angolais

Dass Appadu : Les requêtes d’accès au VIP Lounge faites avec le «full consent, knowledge and approval» de Gurib-Fakim (II)

L’audition de Dass Appadu se poursuit (lire la première partie ici). Les questions portent cette fois sur son rôle auprès de la présidence de la République après son retour à la fonction publique. «Vous aviez été informé dès fin octobre [2016] que vous étiez muté», lui fait remarquer le juge Caunhye. «Avez-vous continué à vous rendre à la State House pour faire certaines tâches ?» «Oui», confirme le principal intéressé devant la

Commission d’enquête : Dass Appadu considéré comme un «bro» par Mauricio Fernandes

Après les révélations faites par Pratima Soorawon devant la Commission d’enquête sur l’ex-présidente de la République Ameenah Gurib-Fakim, c’était au tour de Ramah Domun, Office Executive Officer, de passer à la barre des témoins. Il a été appelé à expliquer la procédure derrière l’approbation des VIP Access au banquier angolais Alvaro Sobrinho et à ses proches au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport (SSRIA). Durant son intervention, le fonctionnaire a révélé

Gurib-Fakim gérait un fonds hors du contrôle de l’Audit dans lequel Sobrinho a versé Rs 3,5 millions

Le Réduit Appeal Fund (RAF) a été créé il y a trente ans par la présidence de la République dans le but de soutenir des personnes dans le besoin. Notamment celles victimes de catastrophes naturelles ou nécessitant des soins à l’étranger, et de financer des associations charitables. Ameenah Gurib-Fakim l’a cependant détourné de sa fonction première dès son arrivée au château. L’ex-présidente de la République a estimé que l’argent peut

[Vidéo] Plusieurs pages arrachées des relevés des rendez-vous et des appels d’Ameenah Gurib-Fakim

Des pages des agendas dans lesquels sont notés des appels téléphoniques adressés à l’ex-présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, ainsi que l’identité des personnes venues la rencontrer au château du Réduit ont été déchirées. C’est ce qu’a révélé la Confidential Secretary to the President, Usha Shalini Kissoon, peu après avoir déposé ces deux agendas auprès de la Commission d’enquête présidée par le juge Asraf Caunhye, en Cour suprême, ce jeudi 25

Le montant des «per diem» de Gurib-Fakim pour ses missions du PEI approuvé par Appadu

La Commission Caunhye s’est aussi intéressée, hier, aux «per diem» qu’a touchés Ameenah Gurib-Fakim pour ses missions pour le compte de Planet Earth Institute (PEI) dont elle était la vice-présidente. Le quantum des allocations destinées aux ministres, «payées avec les fonds publics», est calculé par le ministère des Finances, a souligné le président la Commission d’enquête. Il a donc voulu savoir qui a décidé du montant des per diem devant

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>