Breaking news
  • No posts were found

Tag "paul berenger"

[Vidéo] Le BP du MMM repousse la nomination de ses dirigeants

Il faudra attendre encore un peu avant de connaître les noms des nouveaux dirigeants du MMM. L’exercice d’attribution des postes de responsabilité a été repoussé au mercredi 4 juillet, à annoncé Paul Bérenger à l’issue de la première réunion du nouveau bureau politique. Reza Uteem était absent. «Nous essayons d’arriver à un consensus», a précisé le leader des mauves. Sauf pour celui qui sera responsable du Policy Council, les autres membres

Il est surprenant que Bérenger soit surpris

Paul Bérenger partage un trait de caractère avec Donald Trump. Comme le président américain, le leader du MMM clame de temps en temps connaître tel ou tel sujet mieux que quiconque. Parfois, c’est la Constitution. De temps à autre, l’histoire politique du pays. Quand ce n’est pas le fonctionnement du Parlement. Ce samedi, ceux qui le côtoient depuis des décennies disent l’avoir découvert en état de choc devant la liste

[Vidéo] Un bureau politique «surprenant» force le renvoi de l’élection des dirigeants mauves

Certains sont «bien déçus», d’autres «bien amerde». Mais face à la constitution «surprenante» du nouveau bureau politique (BP) du MMM, Paul Bérenger veut que la nouvelle équipe se donne quelques jours de réflexion avant de se réunir ce lundi afin de désigner le leader et les autres principaux responsables du parti. 72 membres du comité central du MMM ont désigné ce 30 juin les 30 membres du BP. Toutefois, avec

[Vidéo] Election du bureau politique du MMM : L’accès refusé aux 2 «élus» de la régionale no 17

Selvie Ramen et Dominique Soopramanien disent leur incompréhension. Ces deux membres de la régionale no 17 du MMM se sont vu refuser l’accès au scrutin en vue d’élire le bureau politique des mauves. Le vote se tient en ce moment à l’hôtel Hennessy Park d’Ebène. Ce qui leur est reproché : leur non-participation, la semaine dernière, aux élections du comité central. En effet, seules 3 des 24 branches de la circonscription Curepipe/Midlands étaient

[Vidéo] Jugnauth critique l’India bashing de Boolell et défend la vente de nationalité

Le Premier ministre a réservé quelques virulentes sorties aux membres de l’opposition. Si Xavier Duval et Paul Bérenger ont été apostrophés, c’est à l’égard d’Arvin Boolell que Pravind Jugnauth s’est montré le plus combatif. Accusant l’ancien ministre des Affaires étrangères d’India Bashing. Selon le chef du gouvernement, c’est après une action concertée au sein de son parti qu’Arvin Boolell a critiqué la trop grande dépendance du pays envers la Grande

[Vidéo] Bérenger salue le «bon mélange» du nouveau comité central mauve

«C’est un bon mélange de vétérans et de jeunes», a lancé Paul Bérenger à l’issue du dépouillement d’un peu plus de 400 bulletins pour l’élection du comité central du MMM. Sur les 102 candidats briguant les suffrages, Paul Bérenger est arrivé premier avec 393 votes, suivi de Reza Uteem (366), Aadil Ameer Meea (343), Rajesh Bhagwan (327) et Joanna Bérenger (318). Voir la liste complète des élus plus bas. Commentant

[Vidéo] Canne: Bérenger dénonce la remise en question brutale des droits acquis des salariés

C’est la priorité économique du moment, estime Paul Bérenger, tout en précisant que cela fait des mois qu’il prévient que la situation dans laquelle se trouve le secteur de la canne est alarmante. Si le gouvernement doit trouver une solution, le leader affirme toutefois que le rapport du comité technique gouvernement-industrie sur la situation remet en question de manière «brutale» les droits acquis des travailleurs. Abordant la question de la

[Vidéo] Rs 15 m à Dayal : Bérenger soutiendra la motion de blâme contre Gobin

Paul Bérenger et le MMM réitèrent leur opposition au «cadeau» fait à Raj Dayal. Suite à l’arrangement trouvé avec l’Etat à qui il intentait un procès, le député a obtenu Rs 15 millions. Le chef de file du Parti travailliste a déposé une «motion of no confidence» contre l’Attorney General Maneesh Gobin, hier, suite à cette affaire. Motion que soutient Bérenger. Le leader des mauves a aussi abordé l’affaire Sonah-Ori, et salué le

[Vidéo] Bérenger : Shamila Sonah-Ori «n’a pas le droit d’être nommée» à l’ESC

La nomination de Shamila Sonah-Ori à l’Electoral Supervisory Commission et l’Electoral Boundaries Commission est un «vice de procédure», affirme Paul Bérenger sans ambages. L’avouée a non seulement été active au sein du MSM «depuis des années». Elle a également été conseillère municipale de 2000 à 2005, souligne le leader du MMM. Or, la section 38 de la Constitution est claire, poursuit le chef des mauves : si la personne considérée pour

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>