Breaking news
  • No posts were found

Tag "paul berenger"

[Vidéo] Bérenger déplore «le manque de respect» du gouvernement pour la présidente

Le leader du MMM estime que le gouvernement va à l’encontre du texte et de l’esprit de la Constitution en ne permettant pas à la présidente de la République de choisir librement ses plus proches collaborateurs. Pour Paul Bérenger, si Ameenah Gurib Fakim a certes «fane » depuis son entrée en fonction, elle mérite le respect du gouvernement. Bérenger s’en est également pris à la décision du gouvernement de permettre

[Vidéo] Raffick Sorefan : «La sincérité de Pravind Jugnauth me rassure»

Après Joe Lesjongard, c’est au tour de Raffick Sorefan de rejoindre les rangs du parti soleil. Le député de La Caverne/Phoenix (circonscription no15) siégeait en indépendant depuis la mi-octobre, quand il a démissionné du Mouvement patriotique (MP). « La sincérité de Pravind Jugnauth, dit-il, me rassure. » Le Premier ministre et leader du parti orange a, selon lui, « les compétences pour réussir dans sa mission ». Et de renchérir en assurant être « tout à

Bhadain : Un curieux mélange de SAJ, Ramgoolam, Bérenger et Trump

« Leader ! Leader ! Leader! » Ce partisan était là. A aboyer dans son micro, à la gloire de son messie. Nous aurions pu être à un meeting du Parti travailliste à Triolet. Ou à un rassemblement du MSM à St Pierre. Mais nous étions à Beau-Bassin, au congrès de lancement du Reform Party de Roshi Bhadain. Une formation politique qui entend éviter les marécages dans lesquels se sont enlisés les autres partis

[Vidéo] Au Morne : Jugnauth balance un coup de griffe à Ramgoolam, Bérenger et Trump

La commémoration du 182e anniversaire de l’abolition de l’esclavage a été l’occasion pour Pravind Jugnauth d’insister sur notre devoir de mémoire. Notamment à travers la construction d’un musée dédié à l’esclavage. Mais c’était aussi l’occasion pour le Premier ministre de décrire les trois types d’hommes qui font face aux Mauriciens. Ceux qui « rakont zistwar » et qui assurent « kan mo la, ou pena pou per » : une allusion directe au discours habituel

Paul Bérenger est l’invité de L’interview ce 2 février

Après un petit break, L’interview est de retour cette semaine. Sur le gril, ce jeudi 2 février : Paul Bérenger. Le leader du MMM commentera la situation politique actuelle. Nous ferons avec lui le bilan de la première action commune de l’opposition parlementaire : la marche contre la passation de pouvoir dont le MMM s’est finalement désisté. Les mauves maintiendront-ils leur détermination à aller seul aux élections générales ou un rapprochement avec le

Trois manifs et un couronnement

Un flop. Le mot n’est pas trop fort pour décrire la manif que « l’opposition » a organisée vendredi dernier. Le PMSD, malgré ses rassemblements de 10 000 sympathisants, a démontré son incapacité à mobiliser ses troupes hors de ses évènements « tamtam ». Le fanfaron Navin Ramgoolam, qui affirmait pouvoir « amenn pli boukou dimoun », a peut-être su attirer la majorité des 1500 à 2000 personnes qui sont venues manifester. Mais la cacophonie et la

[Vidéo] Le PTr et le PMSD dans les rues contre le «deal papa-piti»

Ils insistent : la mobilisation n’était pas partisane. Le PTr et le PMSD affichent la satisfaction quant à la foule qui s’est déplacée à la Place d’armes, aujourd’hui, pour crier son opposition à la passation de pouvoir entre sir Anerood Jugnauth et Pravind Jugnauth. Mais aussi réclamer des élections générales. Xavier Duval regrette l’absence de Paul Bérenger et du MMM. « Il est temps pour lui de se comporter en homme d’Etat », lâche

[Vidéo] Bérenger : Aucun rapprochement possible avec le MSM ou un Ramgoolam arrogant

Paul Bérenger le précise : la décision du MMM de ne pas participer à la marche pacifique de l’opposition, ce vendredi 27 janvier, n’implique nullement un rapprochement de son parti avec le MSM. Si le leader des mauves critique vivement Pravind Jugnauth et la « mafia » de son entourage, qu’il dit avoir déjà dénoncé, il n’est pas non plus tendre envers Navin Ramgoolam. « Arrogant », juge Bérenger, le leader du Parti travailliste n’a

[Vidéo] Le MMM: L’opposition doit réclamer des élections «dans un délai raisonnable»

Le « deal papa-piti » est fait, constate le MMM. Qui réitère sa farouche opposition à la passation de pouvoir entre sir Anerood Jugnauth et Pravind Jugnauth. Les mauves sont donc aussi contre la cérémonie de prestation de serment qui aura lieu demain. Mais ils ne souhaitent pas « prendre de risque d’affrontement entre activistes », explique Paul Bérenger. Le leader du MMM se dit en revanche « en faveur d’une rencontre des partis d’opposition