Breaking news
  • No posts were found

Tag "paul berenger"

[Vidéo] Bérenger trouve «révoltant» la tentative du MSM de gêner la campagne des mauves

Le MSM fait exprès de gêner la campagne des partis d’opposition. C’est la conclusion à laquelle arrive Paul Bérenger en constatant que le gouvernement a programmé les deux derniers jours de travaux parlementaires à 72 heures de la partielle de ce 17 décembre. Ce qui constitue, selon le leader du MMM, un «manque de respect» envers le scrutin. Les mauves ne seront ainsi pas présents à l’Assemblée nationale ce jeudi,

[Vidéo] Bérenger accuse le gouvernement d’encourager «enn nasion zougader»

Pour le leader du MMM, contrairement à sa promesse, le gouvernement a considérablement relâché la pression sur le secteur des jeux. Ainsi, Paul Bérenger estime à plus de Rs 400 millions le manque à gagner que les paris illégaux causent au fisc. Notamment à cause de l’attitude conciliante du gouvernement envers des «bookmakers véreux». Répondant à Navin Ramgoolam qui affirme qu’une alliance MSM-MMM est en gestation, le chef des mauves estime avoir

[Vidéo] Bérenger: Jugnauth est le principal responsable de «l’empoisonnement» du pays

Le leader du MMM estime que le MSM n’a pas su tenir les principales promesses faites par l’Alliance Lepep lors de son élection, il y a trois ans. Il en veut notamment pour preuve l’arrivée d’un nouvel opérateur dans le secteur des paris, alors que le parti de Pravind Jugnauth visait la fin de la «mantalite zougader». Pour Paul Bérenger, il est donc nécessaire de porter à nouveau le MMM

[Vidéo] Duval décrit un Jugnauth «affaibli et vulnérable» face à ses troupes et à l’opinion

Selon Xavier Duval, le Premier ministre est éreinté par les exigences insatiables des députés de la majorité. Le remaniement ministériel occasionné par la démission de Showkutally Soodhun amène le leader de l’opposition à conclure que Pravind Jugnauth est vulnérable. Duval dit n’avoir «aucun respect» pour les députés qui réclament des portefeuilles ministériels dans le seul but de pouvoir jouir des avantages d’être ministre. Il réagit au départ manqué de Raj

[Vidéo] Bérenger: SAJ est «bien mécontent que son esclave ne soit plus ministre»

Le chef des mauves dit avoir étudié le comportement et l’attitude du ministre mentor durant la semaine écoulée. Pour Paul Bérenger, il est «clair» que celui-ci est «mécontent» de la manière dont son «esclave» Showkutally Soodhun a été traité par Pravind Jugnauth. Cela explique, selon le leader du MMM, le ton bougon de sir Anerood Jugnauth (SAJ) durant la séance parlementaire de mardi mais également son absence à la prestation

[Vidéo] La Speaker a «censuré» la question sur Dev Manraj, affirme Bérenger

«Pire que jamais.» Pour Paul Bérenger, l’attitude partisane de Maya Hanoomanjee au Parlement va en empirant. Le leader du MMM réagissait à l’expulsion de Rajesh Bhagwan plus tôt. Arguant que la Speaker semble sourde d’une oreille dès qu’il s’agit de la majorité gouvernementale. Le chef des mauves a également déploré le fait que la question d’Aadil Ameer Meea sur Dev Manraj a été «censurée». Hanoomanjee, à en croire Bérenger, agit

[Vidéo] Nomination Day: Nita Juddoo «très fière» d’être candidate du MMM au no 18

Elle est arrivée au centre d’enregistrement entourée de l’exécutif et de partisans mauves. «Très fière» de représenter le MMM à la partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes, Nita Juddoo espère que la campagne se poursuivra dans le respect des uns et des autres, «sans dérapage». Paul Bérenger, chef des mauves, se dit confiant de la victoire de la candidate du MMM. «Le destin du pays est entre nos mains», dit-il. Le MMM donne

[Vidéo] Partielle au no 18: Bérenger maintient que ce sont le MMM et le PTr qui joueront le «match»

«MSM pe sove», réaffirme le chef des mauves. Le match à Belle-Rose/Quatre-Bornes, insiste Paul Bérenger, se jouera entre le MMM et le Parti travailliste. Et à ceux qui estiment qu’il n’y a aucun enjeu à cette partielle, il le répète : ce scrutin servira de tremplin pour des élections générales. Commentant les propos outranciers de Mahmad Kodabaccus, Bérenger déplore que «comme dans le cas Rutnah», les excuses du principal intéressé et

[Parlement] Ce que vous n’avez pas vu sur vos écrans ce 31 octobre

Avec les 8 élus du PMSD boudant la séance, en solidarité avec leur leader suspendu, les travées de l’opposition sont désertes une demie heure avant que la sonnerie ne retentisse. Un peu après 11h, c’est Stephan Toussaint qui arrive dans l’hémicycle, suivi de Raj Dayal. Les députés arrivent de plus en plus nombreux. Pravind Jugnauth et sir Anerood Jugnauth sont parmi les derniers à prendre place à l’Assemblée nationale. Une

[Vidéo] «Ale do rekin!» balance Pravind Jugnauth à Paul Bérenger

Le calme du début de séance n’a pas duré longtemps. Politesse et bonnes manières ont volé en éclat à la faveur d’une question sur le financement des partis politiques. Alors que le Premier ministre faisait référence au MMM, Paul Bérenger devait lancer des «Premie minis linpos!» en direction de Pravind Jugnauth. Le chef du gouvernement perd son sang-froid et lance au leader du MMM : «Ale do rekin!» Aadil Ameer Meea,

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>