Breaking news
  • No posts were found

Tag "partielle du 17 decembre"

[Humour Desk] Les bons mots de Kodabaccus sur la parade de Tarolah et la plonge de Bhadain

Mahmad Kodabaccus est l’amuseur public du PMSD. Ce mercredi, lors du lancement de la campagne des bleus à Quatre-Bornes, le bon docteur n’a pas manqué de formules pour railler les adversaires de son parti pour la partielle du 17 décembre. La parade d’identification à laquelle devrait se soumettre Kalyan Tarolah, la passion de Roshi Bhadain pour la vaisselle, les amours de Paul Bérenger ou encore les casseroles de Ramgoolam… le

[Vidéo] Accusé d’être un boulet pour Boolell, Ramgoolam affirme que celui-ci va gagner

En temps en lieu, il promet de répondre aux adversaires du Parti travailliste dans la campagne pour la partielle du 17 décembre. Si Paul Bérenger, Roshi Bhadain ou encore Xavier Duval ont tous affirmé qu’Arvin Boolell a des difficultés à faire oublier les erreurs passées de Navin Ramgoolam, celui-ci botte les critiques en touche. Affirmant que le candidat rouge à Belle-Rose/Quatre-Bornes va gagner. L’ancien Premier ministre a également estimé que Pravind

[Vidéo] Duval lance la campagne de Maraye en demandant un «vote de remerciement»

A deux jours près, la date de la partielle du 17 décembre correspond au jour du départ du PMSD du gouvernement en 2016. Pour Xavier Duval, c’est en remerciement de la décision du PMSD de défendre les institutions mais aussi en reconnaissance du travail de son parti à Belle-Rose/Quatre-Bornes (no 18) depuis 2005 que les électeurs doivent choisir Dhanesh Maraye. Face aux autres candidats, Duval dit ne pas trouver de raison

[Vidéo] Pravind Jugnauth: «Air Mauritius a perdu environ Rs 242 millions» à ce jour

Les chiffres quant aux répercussions financières des récentes turbulences chez Air Mauritius ne sont pas définitifs. Mais selon le dernier point fait avec la compagnie, «Air Mauritius a perdu environ Rs 242 millions» à ce jour, a indiqué Pravind Jugnauth. Les annulations de vols de la semaine dernière, insiste le Premier ministre, sont le fait de «quelques pilotes». Leur «concertation» pour perturber les opérations de MK, maintient le chef du

[Audio] Banderoles et affiches arrachées: Le MP saisit la Commission électorale

Des affiches et banderoles du Mouvement patriotique ont été arrachées à Belle-Rose/Quatre-Bornes, ce vendredi 6 octobre. Un acte de provocation, estime Alan Ganoo, qui pourrait augurer d’une campagne électorale aux dérapages plus importants. Le président du parti de la rose s’est donc tourné vers la Commission électorale aujourd’hui. Le commissaire électoral Irfan Rahman confirme qu’il a reçu les doléances du MP. Et requis de la police qu’elle renforce les effectifs patrouillant

[Vidéo] Bhadain promet de balayer «les dinosaures» avec sa liste de 60 candidats

Pour Roshi Bhadain, le Reform Party est loin d’être un one-man-show. Le candidat à la partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes (no 18) dit qu’il sera en mesure de le prouver dès le lendemain de la partielle, quand son parti présentera 60 candidats aux prochaines législatives. Bhadain jure que c’est seuls que les jaunes se présenteront devant l’électorat. Il a ainsi profité de son meeting à Quatre-Bornes, ce vendredi 6 octobre, pour décrire

[Vidéo] Ganoo : La personnalité de Diolle bouleversera les données de la campagne

Pour Alan Ganoo, la fébrilité des autres partis à l’annonce de la candidature de Tania Diolle indique qu’elle jouera un rôle important lors de la partielle du 17 décembre à Belle-Rose/Quatre-Bornes. Pour le président du Mouvement patriotique, c’est un symbole fort que le parti envoie aux électeurs de la circonscription en choisissant une candidate de proximité. Tania Diolle, jusqu’à récemment chargée de cours à l’université de Maurice, entend mener une

[Vidéo] Bokhoree considère la partielle au no 18 comme un tremplin vers les élections générales

Il espère le soutien des électeurs de Belle-Rose/Quatre-Bornes à sa candidature. Kaviraj Bokhoree leur demande de faire confiance à un «jeune qui a fait ses preuves» et «n’a aucune face cachée». Le fondateur du parti En marche Maurice, le parti du petit peuple compte bientôt présenter son programme électoral. Sa candidature, l’avoué l’envisage dans un cadre plus grand que la partielle au no 18. Car il n’écarte pas l’idée de pouvoir

[Vidéo] Ramgoolam: Si je ne descends pas sur le terrain, le PTr ne gagne pas la partielle

Une élection partielle n’est pas gagnée d’avance, affirme Navin Ramgoolam. Mais le leader du Parti travailliste précise dans la foulée qu’au gouvernement ou dans l’opposition, il n’a jamais perdu de partielle. Les rouges entendent avoir un «contact direct» avec les électeurs. Ramgoolam dit également vouloir descendre régulièrement pour battre la campagne. Une condition essentielle, estime-t-il, pour que son camp remporte le scrutin du 17 décembre à Belle-Rose/Quatre-Bornes. L’ancien Premier ministre

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>