Tag "parti travailliste"

[Vidéo] Les femmes travaillistes veulent la démission de Soodhun et Rutnah

L’aile féminine rouge n’en veut pas qu’au Deputy Chief Whip pour avoir insulté une journaliste. Pour Kalyanee Juggoo, Showkutally Soodhun doit également démissionner après avoir malmené verbalement une femme récemment. Si Kalyanee Juggoo estime que les membres du gouvernement se montrent régulièrement insultants envers les femmes, elle a estimé que le même reproche ne peut être fait à l’égard de Navin Ramgoolam. Qui, sous le coup de l’énervement, avait insulté

[L’interview] Boolell: Qu’importe le résultat de la partielle, je suis candidat au leadership du PTr

Arvin Boolell dit avoir de bonnes chances de se faire élire lors de la partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes. Il estime que c’est sa méthode et sa proximité avec les électeurs du no 18 qui peuvent lui assurer la victoire. Navin Ramgoolam l’a-t-il placé dans une position inconfortable en le désignant candidat du Parti Travailliste (PTr) ? Non, rétorque le cadre rouge qui précise que si c’est le leader du PTr qui proposé

[L’interview] Arvin Boolell est notre invité en live, ce jeudi 3 août à 17h30

Quel type de campagne le candidat désigné du Parti travailliste entend-il mener ? Quels sont les adversaires qu’Arvin Boolell redoute durant la partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes? A-t-il été compliqué de migrer de son fief rural de Vieux-Grand-Port/Rose-Belle au no 18 ? Quelles leçons le PTr tirera-t-il en fonction du résultat de la partielle? Ce sont quelques-unes des questions auxquelles Arvin Boolell répondra en direct sur ION News à partir de 17h30, ce jeudi 3

[Vidéo] Assirvaden : Le PTr prêt à démolir son ancien quartier général d’ici demain

La police, les pompiers et la municipalité de Port-Louis ont tous recommandé que le bâtiment du Parti travailliste (PTr) soit rasé le plus vite possible. Dépendant de la rapidité avec laquelle les deux seuls locataires de l’immeuble quittent les lieux, la démolition pourrait débuter dès ce jeudi 27 juillet. C’est ce qu’explique Patrick Assirvaden. Hier, en début de soirée, les fortes pluies ont eu raison du bâtiment vieux de plus

[Vidéo] Le PTr emménage dans un quartier général temporaire à Les Salines

Les fonds du parti étant encore bloqués, c’est un partisan rouge qui a mis à la disposition du PTr des locaux à Les Salines, contre un loyer «symbolique». C’est là dorénavant que se tiendront les bureaux politiques des travaillistes. Le lieu a aussi été aménagé pour permettre à Navin Ramgoolam et au président du parti d’y travailler. Patrick Assirvaden assure que le projet de nouveau quartier général est toujours à

[Vidéo] Candidat du PTr, Arvin Boolell espère une campagne sans «attaque personnelle»

Le bureau politique des rouges a été unanime. Arvin Boolell a été désigné, cet après-midi, candidat du Parti travailliste à l’élection partielle qui aura lieu dans la circonscription de Belle-Rose/Quatre-Bornes (no 18). L’enjeu de ce suffrage est clair pour Arvin Boolell : sanctionner le gouvernement. Le cadre rouge espère qu’avec les autres partis de l’opposition, «nous travaillerons ensemble» face à un régime «dominer». Cette campagne, espère-t-il, retrouvera «sa sérénité» et se fera sans

[Vidéo] L’affaire de Ritoo, Jeetah, Sayed Hossen et d’autres activistes PTr renvoyée au 1er août

Ils devront patienter encore deux mois. Les cadres et activistes travaillistes appréhendés suite aux heurts devant les Casernes centrales devraient savoir s’ils feront face à des charges formelles le 1er août. Lors de l’audience d’aujourd’hui sous la présidence de la magistrate Adeela Hamuth, la police a en effet demandé du temps supplémentaire afin de pouvoir boucler l’enquête. Les prévenus, a précisé l’officier à la barre, doivent compléter leurs déclarations. Cet exercice

L’éloge d’une apocalypse politique

La scène est surréelle. Un leader de parti et son élu le plus gradé se bagarrant comme des chiffonniers. A coups de zoure mama. C’est ce qu’il s’est passé vendredi lors du bureau politique du Parti travailliste. Loin d’être un problème endémique chez les rouges, la suprématie du leader écœure d’autres militants ailleurs. Mauves de dégoût, en sanglots parfois, ils confient leur incompréhension de ne pas être écoutés et de

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>