Breaking news
  • No posts were found

Tag "parti travailliste"

[Vidéo] C’est faux de dire que mes conseillers étaient mieux payés, dit Ramgoolam

«C’est faux de dire que mes conseillers étaient mieux payés.» C’est la déclaration faite par l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam lors d’une cérémonie de dépôt de gerbes d’Anjalay Coopen à Port-Louis. Il avance qu’au contraire, ce sont les conseillers du gouvernement qui reçoivent des sommes extravagantes en guise de salaire. Le leader de rouge explique que c’est le Parti travailliste qui a mené la lutte pour le droit des travailleurs. Il

[Vidéo] Ramgoolam : «Premie minis linpos pe rod fer depite rant par linpos»

Le Parti travailliste (PTr) est prêt à soutenir le gouvernement sur la question de la place des femmes en politique. Moyennant quelques changements, Navin Ramgoolam dit également que son parti soutiendra une loi sur le transfugisme. Mais les points d’accord entre les rouges et le gouvernement s’arrêtent là, prévient le leader du PTr. Si Navin Ramgoolam estime que la dose de proportionnelle et son système d’attribution ne sont pas efficaces,

[Vidéo] Ramgoolam : «Tou saki’nn fer mwa ditor pou grene kouma zanbalak»

«C’est moi qui redresserai ce pays.» L’heure est grave, selon Navin Ramgoolam. A la rue St Denis, à Port-Louis, le leader du Parti travailliste s’est longuement attardé sur le rapport de la commission Lam Shang Leen. Récusant les accusations des Jugnauth à l’effet que le PTr serait de mèche avec les trafiquants de drogue. Or, le rapport Lam Shang Leen ne mentionne personne qui soit lié aux rouges. Au contraire du

Les travaillistes se mobilisent pour réclamer la démission de Jadoo-Jaunbocus, Teeluckdharry et Sesungkur

Le Parti travailliste (PTr) augmente sa présence sur le terrain pour réclamer la démission de Roubina Jadoo-Jaunbocus, Sanjeev Teeluckdharry et Sudhir Sesungkur comme députés de l’Alliance Lepep. Les rouges vont animer trois grands meetings dans les circonscriptions n° 2 (Port-Louis Sud/Centre), 5 (Pamplemousses/Triolet) et 10 (Montagne-Blanche/Grande-Rivière-Sud-Est) dans une tentative de «faire pression sur le gouvernement». Le coup d’envoi des hostilités sera donné par le leader du PTr, Navin Ramgoolam, ce

[Vidéo] Ramgoolam: Wong et Sesungkur auraient été limogés si j’étais Premier ministre

L’ancien Premier ministre prend l’exemple de Yatin Varma. Même si son ancien Attorney General était «très proche» de lui, Navin Ramgoolam rappelle avoir demandé à ce dernier de démissionner suite à une accusation d’agression. Le leader du Parti travailliste s’étonne donc que Pravind Jugnuth ne fasse rien dans le cas de Sudhir Sesungkur, également accusé d’agression. Mais aussi par rapport à Alain Wong, qui a «insulté l’Eglise». L’inaction du Premier

[Vidéo] Boolell : Jugnauth «a fui devant ses responsabilités»

Maya Hanoomanjee bafoue une fois encore la démocratie parlementaire. S’il ne s’étendra pas davantage sur le clash entre la Speaker et lui, Arvin Boolell insiste toutefois sur la fonction de présidente du Parliamentary Gender Caucus de cette dernière. Il était question d’avoir des éclaircissements sur le banquet donné en l’honneur du prince saoudien Abdulaziz, rappelle le député travailliste dans un point de presse suivant son expulsion de l’hémicycle ce mardi 10

[Vidéo] Shakeel Mohamed : Le Hansard a été «faussé» pour la seconde fois

[MISE A JOUR: 16h45] La Speaker a tranché. Bobby Hurreeram a bien secondé la motion de Ravi Rutnah contre Shakeel Mohamed. Maya Hanoomanjee s’appuie pour cela sur les notes de la clerc de l’Assemblée nationale relatives à cette séance. Shakeel Mohamed a, comme promis, abordé la question de la motion de Ravi Rutnah à la fin de la tranche des question. Intervenant vers 16h30, Le député travailliste a demandé que celle-ci

[Vidéo] Rs 15 m de dommages à Dayal : Jugnauth doit s’expliquer, insiste Ramgoolam

C’est «le gros scandale» sur lequel Pravind Jugnauth doit s’expliquer, affirme Navin Ramgoolam. Raj Dayal a obtenu Rs 15 millions de l’Etat, a-t-on appris cette semaine dans la presse. Cela suivant un arrangement entre les deux parties. L’ex-commissaire de police réclamait quelque Rs 1 milliard suivant sa destitution par un tribunal constitutionnel en 2000. Or, pour le leader des travaillistes, cet arrangement mérite explications. D’une part, l’actuel Attorney General Maneesh Gobin a été l’avocat

[Vidéo Humour Desk] Le bhojpuri maladroit de Navin Ramgoolam

Parfois, des mots lui échappent. Ou sa prononciation n’est pas tout à fait juste. Navin Ramgoolam ne se laisse pas pour autant démonter quand il s’adresse à son auditoire en bhojpuri. Même si cela peut donner lieu à quelques maladresses, comme le vendredi 11 mai à Fond-du-Sac, lors du congrès du Parti travailliste. Le ION News Humour Desk s’y est intéressé de près. Aussi [Vidéo Humour Desk] Quand Navin Ramgoolam massacre le hindi  

[Vidéo] Elections anticipées : Ramgoolam fustige la volte-face de Bérenger

Paul Bérenger est réduit à attendre que le MSM veuille bien faire alliance. C’est ce qui explique, selon Navin Ramgoolam, que le leader du MMM ait changé de discours sur la tenue d’élections générales anticipées. Le leader du Parti travailliste était très en verve, le vendredi 11 mai à Fond-du-Sac. Fustigeant Sangeet Fowdar et promettant dans la foulée une loi antitransfuge quand les rouges reviendront au pouvoir. Ramgoolam a d’ailleurs énuméré

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>