Breaking news
  • No posts were found

Tag "parti travailliste"

[Vidéo] Ramgoolam propose 6 mesures pour gérer les situations de crise

Pour l’ancien Premier ministre, la gestion du passage du cyclone Berguitta ainsi que les inondations de cette semaine démontrent que le gouvernement s’y prend mal. Navin Ramgoolam propose ainsi des mesures allant de l’élimination des centres de refuges, selon le modèle actuel, à la centralisation de la gestion des situations de crise par le Prime Minister’s Office. Sheila Bappoo, ancienne ministre de la Sécurité sociale, a également expliqué de quelle

[Vidéo] Le PTr «a symbolisé l’alternance» pour l’électorat du no 18, analyse Ganoo

Ce qui explique la victoire d’Arvin Boolell à Belle-Rose/Quatre-Bornes ? La personnalité «consensuelle, sympathique» du cadre du Parti travailliste, affirme Alan Ganoo. Les assises des rouges dans la circonscription ainsi que sa «forte mobilisation» et son «organisation», «la meilleure sur le terrain», poursuit le président du Mouvement patriotique. Le Parti travailliste «a symbolisé l’alternance» aux yeux de l’électorat, affirme Ganoo. Qui rejoint l’analyse des rouges : le scrutin de ce dimanche 17 décembre

[Vidéo] Duval: Il sera difficile pour le PMSD d’aller seul aux prochaines législatives

Il était difficile de critiquer Arvin Boolell. C’est donc la personnalité du candidat du Parti travailliste qui lui a permis de rallier les votes. C’est ce qu’estime Xavier Duval. Toutefois, le leader du PMSD explique que son parti mènera une étude de terrain pour comprendre la contre-performance de Dhanesh Maraye à la partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes. Le mauvais score des bleus à la partielle conduit Xavier Duval à admettre qu’il sera

[Vidéo] La personnalité de Boolell a su séduire le no 18, affirme Bérenger

«Il y a eu un très fort effet Arvin Boolell.» Pour le leader du MMM, la personnalité du cadre travailliste a joué en sa faveur dans le cadre de la partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes. Malgré les «mesanste» que le leader des rouges Navin Ramgoolam a pu faire à Boolell durant la campagne. Ce n’est d’ailleurs pas tellement Ramgoolam que les habitants de la circonscription no 18 a plébiscité, mais bien Boolell, soutient Paul

[Vidéo] Ramgoolam dément toute alliance: «Nou’nn dir nou pou al tousel»

Il n’est pas question d’alliance pour le Parti travailliste avec le PMSD ni avec le Mouvement patriotique. «Nou’nn dir nou pe al tousel», a réaffirmé Navin Ramgoolam lorsqu’interrogé sur cette question aujourd’hui. Les rouges ne sont pas non plus intéressés par des transfuges, a affirmé le leader du PTr à une question d’ION News. Le leader du Parti travailliste fait remarquer que les résultats de la partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes sont une

[Vidéo] Jugnauth: «Tout à fait faux» que le MSM a soutenu le MMM durant la partielle

Non. Le parti soleil n’a pas travaillé en faveur du MMM et de sa candidate à la partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes. Le démenti formel vient de Pravind Jugnauth lui-même. Le Premier ministre et leader du MSM a, ce soir à St Pierre, félicité Arvin Boolell pour sa victoire. Le candidat semblait avoir les meilleures chances, a noté Jugnauth. Qui n’a toutefois pas voulu faire de commentaire sur Roshi Bhadain, son ex-camarade

[Vidéo] Ramgoolam: La victoire de Boolell, une «sanction» infligée à Jugnauth et son gouvernement

Plus de 4 800 voix d’avance sur le deuxième candidat. Arvin Boolell remporte cette élection partielle avec 7 990 voix sur 23 112 bulletins dépouillés. Le candidat rouge est arrivé au Sodnac SSS avec son leader Navin Ramgoolam alors que les partisans rouges étaient massés en nombre. Boolelle siégera, donc, aux côtés de Shakeel Mohamed, d’Ezra Jhuboo et de Ritesh Ramful. Pour Navin Ramgoolam, cette victoire est une «sanction» à l’encontre de Pravind

[Vidéo] Shakeel Mohamed pas autorisé à pénétrer dans l’enceinte du Sodnac SSS

Il n’avait pas de pièce d’identité sur lui au moment de son arrivée au centre de dépouillement. L’accès au Sodnac SSS a donc été refusé à Shakeel Mohamed, ce matin. Le chef de file du Parti travailliste au Parlement en a alors profité pour s’adresser brièvement aux partisans à l’extérieur. La situation a, depuis, été résolue. Ceux-ci sont de plus en plus nombreux aux abords du collège d’Etat, en attente

[Vidéo] «C’est moi qui décide», dit Ramgoolam au sujet du chef de file du PTr au Parlement

Ramgoolam dit ne pas avoir entendu l’affirmation d’Arvin Boolell à l’effet que Shakeel Mohamed restera le chef de file des rouges au Parlement même si le candidat travailliste gagne la partielle de ce 17 décembre. «C’est moi qui décide», tranche Ramgoolam en indiquant que c’est le leader qui désigne le chef de file du parti au Parlement. L’ancien Premier ministre a également réagi aux propos de sir Anerood Jugnauth. Celui-ci

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>