Breaking news
  • No posts were found

Tag "opposition"

[Vidéo] Beekarry : «Je ne suis pas politicien, je ne prends pas en compte ces critiques»

Sa nomination à la tête de la Task Force mise sur pied dans le sillage du rapport Lam Shang Leen est contestée par l’opposition. Mais Navin Beekarry assure que ne faire que son travail. «Je ne suis pas politicien, je ne prends pas en compte ces critiques» qui sont, du reste, «sans fondement», soutient le directeur général de l’Independent Commission against Corruption. Navin Beekarry attend toutefois une «communication officielle» du

[Vidéo] Jugnauth : Le MMM et le PTr «font de l’opposition walk-out» et «démagogique»

«Les gens doivent juger le comportement de Paul Bérenger, du MMM et du Parti travailliste» au Parlement. S’il est élogieux envers Bobby Hurreeram, fraîchement élu Deputy Speaker, Pravind Jugnauth ne mâche pas ses mots envers les mauves et les rouges. Ces derniers ont quitté l’hémicycle, hier soir, après l’expulsion du leader du MMM. Ce qui fait dire au chef du gouvernement que les deux partis «font de l’opposition walk-out [et]

[Vidéo] Walk-out de l’opposition : Hurreeram dénonce un «complot»

«Vous aussi, membres de l’opposition (…), vous êtes payés pour être présents au Parlement.» Bobby Hurreeram ne se fait pas prier pour le rappeler aux parlementaires qui ont effectué un walk-out, cet après-midi. Alors que les travaux sur le Committee of Supply venaient de reprendre. Il est clair qu’il y a eu «complot», selon le Chief Whip. Qui juge l’attitude de Rajesh Bhagwan vis-à-vis de la Speaker «inconcevable». «Bizin fer

[Vidéo] Parlement : Bhagwan expulsé, walk-out de l’opposition

Rajesh Bhagwan expulsé de l’hémicycle, l’opposition qui fait un walk-out en bloc… La reprise des travaux parlementaires, après la pause-déjeuner, a été pour le moins mouvementée. Et à en croire la Speaker Maya Hanoomanjee, c’était là un geste calculé. «Ils l’ont organisé, ils l’ont planifié», a-t-elle déclaré à la Chambre après le départ de tous les élus de l’opposition. Les parlementaires sont toujours penchés sur les détails des dépenses budgétaires

[Vidéo] Bérenger : «Nous ne forcerons pas les législatives avant le délai prévu par la Constitution»

Paul Bérenger ne partage pas l’opinion de Navin Ramgoolam. Si le leader des travaillistes demande à l’opposition de se rallier afin de forcer Pravind Jugnauth à rappeler le pays aux urnes, le chef des mauves dit vouloir rester dans les limites de la Constitution. En permettant au gouvernement d’aller au bout de son mandat si tel est son souhait. Par ailleurs, le leader du MMM a estimé que les propos

[Vidéo] Zooberr Joomaye : C’est le gouvernement qui domine la scène politique

Historique. C’est ainsi que le député du MSM qualifie le fait que seule l’alliance au pouvoir organise un meeting du 1er-Mai cette année. Pour Zooberr Joomaye, le Parti travailliste, le MMM et le PMSD n’ont pas le cœur ou la capacité à rassembler leurs partisans car empêtrés dans des problèmes internes. Face à eux, «le gouvernement domine la scène politique», affirme-t-il. Egalement présent lors du point de presse hebdomadaire du

[Vidéo] Jahangeer et Collendavelloo s’accrochent au sujet de la CWA

Nouvel accrochage entre Bashir Jahangeer et Ivan Collendavelloo lors de cette rentrée parlementaire. Une question du député MSM sur des installations de stations d’épuration de la Central Water Authority a mis le feu aux poudres, ce 27 mars. Le Deputy Prime minister a expliqué que le contrat pour ces installations, estimées à Rs 56 millions, a été attribué à Chemco Ltd. Bashir Jahangeer a alors voulu savoir pourquoi la compagnie EDCC, pourtant disposée

[Vidéo] Le MMM dans l’opposition ou au gouvernement : Duval a de «sérieux doutes»

La motion de Reza Uteem réclamant une commission d’enquête sur Alvaro Sobrinho est un «trompe-l’œil» pour Xavier Duval. Qui dit avoir de «sérieux doutes» sur le fait que le MMM soit pleinement un parti d’opposition. La motion du député mauve, explique le leader de l’opposition, ne sera pas présentée avant plusieurs mois, peut-être même un an. Alors qu’il est urgent de faire la lumière sur l’Angolais, ses affaires à Maurice

[Vidéo] L’année des démissions, remaniements et changements de camp

2017 a commencé par un changement inédit sur la scène politique : un Premier ministre qui cède sa place à son successeur sans avoir été battu lors d’une législative et sans l’avoir annoncé avant son élection. Conséquence directe de la démission du gouvernement de sir Anerood Jugnauth et du passage de témoin à celui de Pravind Jugnauth, le Conseil des ministres est dissous puis reconstitué. Roshi Bhadain est le seul à

[Rétrospective] Le pari politique perdu de Roshi Bhadain

Il a refusé de prêter serment le 23 janvier sous le gouvernement de Pravind Jugnauth, invoquant une passation des pouvoirs contraire aux principes de la bonne gouvernance. Si les plans de Roshi Bhadain d’épauler le leader de l’opposition sont mis à mal, il fonde toutefois rapidement son Reform Party. Tout en annonçant solennellement, peu de temps après, du backbench de l’opposition son intention de démissionner et de provoquer une partielle

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>