Breaking news
  • No posts were found

Tag "olivier bancoult"

Chagos: «Souveraineté et repeuplement sont indissociables», soutient SAJ

Maurice attend les propositions du Royaume-Uni sur le dossier Chagos avant de prendre une décision. Sir Anerood Jugnauth (SAJ) a lourdement insisté sur ce point au Parlement, aujourd’hui. Même si, de son propre aveu, le Premier ministre (PM) reste convaincu que les Britanniques n’ont « aucune intention » de rendre l’archipel. Alors que l’ultimatum posé au Royaume-Uni est arrivé à terme le 30 juin, le chef du gouvernement a accordé au Royaume-Uni une

[Audio] Bancoult: La UK Supreme Court «envoie un signal fort au gouvernement anglais»

Le jugement de la Cour suprême britannique n’est, certes, pas en leur faveur. Les Chagossiens ne sont pas perdants pour autant, estime Olivier Bancoult. Ce qu’il faut surtout retenir, souligne le leader du Groupe réfugiés Chagos, c’est que les juges ont avancé des arguments qui permettront à la communauté chagossienne de faire appel. S’il ne renverse pas la décision de la House of Lords, le ruling, dit-il, « envoie un signal fort

[Document] Chagos: L’appel d’Olivier Bancoult rejeté par la Cour suprême britannique

Le jugement vient de tomber. La Cour surprême de Londres rejette l’appel d’Olivier Bancoult à une majorité de trois contre deux. Le chef de file du Groupe Réfugiés Chagos contestait la décision de la House of Lords, en 2008, en faveur du Secretary of State for Foreign and Commonwealth Affairs et qui interdit le retour des Chagossiens dans l’archipel. Le Full Bench estime que les documents non divulgués par les autorités

Chagos : Semaine décisive

Pourront-ils retourner sur les îles natales ? Après un peu plus d’un an d’attente, et près de deux décennies de recours légaux, les Chagossiens seront enfin fixés sur leur sort. Ce mercredi 29 juin, la Cour suprême britannique fera connaître sa décision. Celle-ci, saisie par Olivier Bancoult, doit se prononcer sur la légalité de l’interdiction posée aux Chagossiens par la House of Lords de retourner sur leurs îles natales, apprend-on du Guardian.

[Vidéo] La communauté chagossienne commémore la déportation des habitants de l’archipel

« Un exil forcé » et une « déportation », c’est ainsi qu’Olivier Bancoult, principal animateur du Chagos Refugees Group, qualifie le déracinement des habitants de l’archipel des Chagos à la fin des années 1960 et début 1970 à la suite de l’indépendance de Maurice. Cette journée du 3 novembre a donc été l’occasion de rendre hommage aux Chagossiens qui ont âprement défendu la cause de la communauté et son retour sur l’archipel. Pour Olivier

[Vidéo] Chagossiens et Palestiniens partagent le «même combat», selon Bancoult

De l’avis du président du Chagos Refugees Group (CRG), c’est un « jour historique ». Olivier Bancoult et d’autres membres de la communauté chagossienne ont rencontré la ministre palestinienne du Tourisme, cet après-midi. Celle-ci est en visite officielle à Maurice durant trois jours. « C’est notre rêve de rencontrer des peuples qui subissent les mêmes injustices que nous », a déclaré Bancoult à l’issue de la réunion. Et d’ajouter que le « combat » des Chagossiens

Les Chagossiens demandent à la Cour suprême de Londres d’autoriser leur retour sur l’archipel

Déboutés par les law lords en 2008, les Chagossiens n’abandonnent pas l’idée d’un retour sur leur archipel. C’est vers la Cour suprême de Londres qu’ils se tournent, en ce lundi 22 juin, rapporte The Guardian. Ils entendent en effet contester la décision des juges qui avaient renversé la décision de la Divisional Court, de la Haute Cour et de la Cour d’appel les autorisant à retourner aux Chagos. En jeu, selon les

[Vidéo] Olivier Bancoult salue «une décision historique» du Tribunal de la mer

C’est avec émotion qu’Olivier Bancoult a appris, hier, la décision de la Cour permanente d’arbitrage des Nations unies sur le droit de la mer, hier. Le jour était doublement spécial pour le responsable du Groupe Réfugiés Chagos. D’abord parce que la décision du tribunal international solidifie, selon lui, la position de Maurice pour que les Chagossiens puissent retourner sur l’archipel. Mais également parce que la décision est tombée le jour

[Vidéo] Olivier Bancoult s’insurge contre la pollution dans l’archipel des Chagos

La semaine dernière, c’est la visite de Mark Simmonds, ministre des Affaires étrangères et du Commonwealth qui avait fait bondir la diplomatie mauricienne ainsi que la communauté chagossienne. Depuis, c’est une révélation du journal The Independent qui accroît la « révolte » d’Olivier Bancoult, le leader du Groupe Réfugiés Chagos (GRC). Le journal britannique a, en effet, dévoilé que les navires de guerre américains déversent allègrement – et ce depuis 30 ans

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>