Tag "nicolas ritter"

La stigmatisation des Mauriciens souffrant du VIH/Sida en milieu hospitalier dénoncé

La stigmatisation a encore de beaux jours devant elle. Le personnel des établissements de santé publique ne fait pas grand cas des personnes souffrant du VIH/Sida. Au moins un Mauricien sur trois vivant avec cette maladie révèle que les services de santé ont refusé de les traiter alors que la confidentialité autour de leur statut a été divulguée sans leur consentement. C’est qui ressort du rapport annuel de l’UNAIDS, le

[Vidéo] Urgence Toxida déplore l’absence de dotation budgétaire pour la réduction des risques

Le Collectif Urgence Toxida et ses partenaires tirent la sonnette d’alarme. Si le dernier Budget prévoit des dotations pour la répression et la réhabilitation des toxicomanes, il ne contient pas de mesures précises pour la réduction des risques liés à la consommation de stupéfiants. Danny Philippe et Kunal Naïk d’Urgence Toxida s’inquiètent de la tendance du gouvernement à privilégier la répression en matière de drogue. Tout en déplorant le fait

[Vidéo] VIH-Sida: 368 nouveaux cas dépistés en 2017, s’inquiète Pils

L’infection par le VIH-Sida est en hausse à Maurice, note avec inquiétude l’ONG Pils. 368 nouveaux cas ont été dépistés chez les Mauriciens pour l’année 2017, selon les statistiques du ministère de la Santé. C’est le «chiffre le plus haut depuis 2011», où le nombre de cas dépistés était de 401, fait ressortir Nicolas Ritter, directeur exécutif de l’association de lutte et de prévention. Qu’est-ce qui explique cette augmentation ? Les

[Vidéo] VIH-Sida: Un Plan d’action 2017-2021 en cours de finalisation, annonce Husnoo

6 959 personnes vivent avec le VIH à Maurice. 5241 sont des hommes et le reste, des femmes. Environ 700 personnes infectées ne suivent aucun traitement. A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le VIH-sida, ce 1er décembre, Anwar Husnoo annonce un plan d’action, qui est en cours de finalisation. Ce plan veut accélérer la mise en œuvre de mesures pour atteindre, d’ici 2020, les objectifs 90-90-90 fixés par l’Onusida. Le ministre de

[Vidéo] Pils plaide pour un plan national de prise en charge des hépatites

L’hépatite virale, «un ‘silent killer’». Pour Nicolas Ritter, directeur de Pils, le qualificatif n’est pas exagéré. L’hépatite virale est considérée, depuis  2016, comme une menace pour la santé publique sur le plan mondial. Elle fait bien plus de morts que le virus du sida, note Nicolas Ritter, et est «dix fois plus transmissible». Or, le directeur de Pils dit constater que le public n’est pas suffisamment informé, qu’il s’agisse des virus

[Vidéo] La marche des fiertés célèbre la diversité dans la capitale

La communauté des lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) investit pour la première fois Port-Louis. C’est, en effet, au Caudan Waterfront aujourd’hui que s’est tenue la marche annuelle des fiertés. Un geste symbolique fort, déclare le Collectif Arc-en-ciel (CAEC), nécessaire pour mieux faire passer le message central de cet événement. Soit le respect des droits de la communauté LGBT et des lois existantes censées les protéger contre les discriminations et

[Vidéo] PILS encourage le gouvernement à revoir sa politique répressive sur les drogues à travers une nouvelle campagne

La répression ne marche. C’est le message essentiel que lance Prevention Information Lutte contre le sida (PILS) à travers sa nouvelle campagne Eski prizon aret ladrog?. L’ONG, armé d’un sondage d’opinion et d’une étude sur les moyens mis en œuvre pour combattre la drogue, arrive à la conclusion que le gouvernement doit réorienter sa stratégie en matière de lutte contre la drogue. Notamment en traitant la question dans ses aspects

[Audio] Nicolas Ritter «calme et serein par rapport aux allégations et à la commission d’enquête annoncée»

En cette Journée mondiale de la lutte contre le sida, l’ONG Pils a dû faire face à des critiques venant d’une ex-employée et d’un ancien membre. Pour Nicolas Ritter, il s’agit, dans le premier cas, surtout d’une question interne et d’une incompréhension dans l’autre. Il dit toutefois entendre la « colère » et la « frustration » de Sabrina ainsi que de Den Ramsamy – qui ne représente plus Vivre+, précise le directeur exécutif

[Vidéo] Gayan envisage une commission d’enquête sur les ONG

Le tollé soulevé aujourd’hui par certains membres de la société civile semblent lui donner raison. C’est ce qu’estime Anil Gayan qui envisage la mise sur pied d’une commission d’enquête sur les organisations non gouvernementales (ONG) à Maurice. Le ministre de la Santé a été interpellé, ce mardi 1er décembre, par le président de Vivre+ et deux ex-employés de Pils et de Parapli rouz respectivement, après le lancement d’un atelier de travail

[Vidéo] Suite aux propos de Gayan sur le programme de méthadone, les ONG demandent au Premier ministre d’intervenir

Les propos d’Anil Gayan sur le programme de substitution à la méthadone, la semaine dernière, ont fait  bondir les ONG concernées. Ces associations, toutes actives dans les programmes de réduction des risques, dénoncent aujourd’hui « des menaces directes sur des programmes qui marchent », selon Nicolas Ritter de PILS. Et la « rupture du dialogue » de la part du ministre de la Santé avec les acteurs de la société civile sur cette question.

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>