Breaking news
  • No posts were found

Tag "navin ramgoolam"

[Vidéo] Ramgoolam : «Pa pran pos Premie minis kan pa kapav»

Navin Ramgoolam a tenu à mettre les points sur les i. Les travaux de rénovation initiés sous le régime travailliste concernaient la Old Government House, soit le bâtiment en pierre sur la place d’Armes. Il n’était pas question de rénover l’actuel Parlement, a insisté le chef des rouges. Celui-ci répondait aux propos de Pravind Jugnauth qui, hier, a affirmé que les travaux de rénovation avaient été mal effectués. Cela suite aux

[Audio] Armoogum Parsuramen : «J’ai arrêté la politique partisane»

«Je ne comprends pas les critiques», affirme Armoogum Parsuramen. La présence de Navin Ramgoolam comme invité de marque au septième anniversaire de la Global Rainbow Foundation (GRF) a ravivé les rumeurs de son retour en politique. Le président de l’organisation qui milite pour les personnes handicapées s’en défend. Alors pourquoi le leader du Parti travailliste ? La GRF, explique Parsuramen, a été lancée lorsque Ramgoolam était Premier ministre. Ce dernier avait

[Vidéo] ESC : Bérenger et Ramgoolam critiquent les «attaques absolument injustes» de Duval

Il est « absolument injuste » que Xavier Duval s’attaque à des membres de l’Electoral Supervisory Commission(ESC) connus pour leur « droiture, honnêteté et intégrité » estime Navin Ramgoolam. Celui-ci invite, dans la foulée, le leader de l’opposition à retirer ses mots. Paul Bérenger pense, lui, que le chef de l’opposition s’est disqualifié à travers des attaques « plus violentes que jamais et avec une bassesse ». Le leader du MMM suggère à l’Electoral Boundaries Commission(EBC)

[Vidéo] Le PTr et le MMM s’inquiètent du sort de Shameen Korimbocus, le gouvernement riposte

Navin Ramgoolam et Paul Bérenger estiment que l’explication du gouvernement au sujet de Shameen Korimbocus n’est pas convaincante. Pour les leaders du Parti travailliste et du MMM, c’est bien une intervention locale qui a conduit la police de Dubayy à inquiéter le Mauricien installé aux Emirats Arabes Unis qui poste régulièrement des vidéos critiques envers le gouvernement sur Facebook. Zooberr Joomaye met toutefois en doute l’authenticité de l’information rapportée dans

[Vidéo] Metro Express : «Le pire est passé», assure Eddy Boissezon au sujet de la situation à Rose-Hill

Même si la situation à Rose-Hill est jugée «catastrophique» par des Mauriciens, Eddy Boissezon estime que dans l’ensemble, les incidents graves sont rares durant les travaux de construction du Metro Express. Le ministre de la Fonction publique explique ainsi que seuls deux incidents majeurs ont été déplorés sur les 32 sites en construction. Notamment en août lorsqu’un tuyau principal de la CWA a été endommagé à la rue Vandermeersch et

[Vidéo] Ramgoolam : «La liberté d’expression de tous les Mauriciens est menacée»

«Il n’y a aucun doute», assure Navin Ramgoolam. Les récents amendements au Judicial and Legal Provisions Act font peser une menace sur la liberté d’expression de chaque Mauricien et pas que sur celle des journalistes ou hommes politiques. Le leader du Parti Travailliste déplore ainsi la volonté du gouvernement de museler les opinions contraires. Il dit d’ailleurs savoir que de nouvelles licences de radio ne seront attribués qu’à des proches

[Vidéo] Ramgoolam : «Les Ravana utilisent toutes sortes de trucs pour vous embrouiller»

Le siège de Premier ministre est rempli d’épines, l’actuel titulaire du poste s’en rend compte et il faut se méfier de ceux qui y accèdent par des moyens détournés. C’est par des métaphores autour du Ramayana que Navin Ramgoolam a choisi de critiquer Pravind Jugnauth et son gouvernement lors de la célébration de Divali organisée par la Gahlot Suryavanshi Rajput Sabha, à Triolet ce 6 novembre. Pour le leader du

[Vidéo] Ramdhean : «Vous pouvez ne pas m’aimer, respectez les 300 temples que je représente»

Le refus de Pravind Jugnauth d’assister à la célébration de la fête Divali au village d’Isidore-Rose, à Flacq, par la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation (MSDTF), est resté en travers de la gorge de son président, Rajenrah Ramdhean. Après avoir expliqué que les gouvernements se succèdent, mais que cette organisation va demeurer, il lance un message au chef du gouvernement : «Ou kapav pa kontan Ramdhean, li’nn invit ou, sa 300

[Vidéo] Navin Ramgoolam dans l’Est : «Mem si trike donn ou, ou bizin dir non»

Navin Ramgoolam semble être lui aussi en campagne. Invité d’honneur aux célébrations de Divali par la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation au Trilokinath Mandir, à Isidore-Rose, un village du district de Flacq, il a lancé des piques contre les Jugnauth en glissant un subtil «papa-piti» dans son discours. «Mem si trike donn ou, ou bizin dir non», a-t-il lancé en faisant référence à un siège réservé dans un royaume dans

[Vidéo] Nomination de Ragavoodoo : Ramgoolam s’indigne, Sinatambou se défile

«C’est un scandale… Quelque chose se trame. Kifer zot interese met enn dimounn lakwizinn ladan? Sipoze indepandan sa.» C’est en ces termes que le leader du Parti travailliste (PTr) Navin Ramgoolam a commenté la nomination de l’avouée de Pravind Jugnauth, Saya Ragavoodoo, à l’Electoral Boundaries Commission et à l’Electoral Supervisory Commission à l’issue d’une cérémonie organisée par la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation au village d’Isidore-Rose, à Flacq, ce samedi

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>