Breaking news
  • No posts were found

Tag "navin ramgoolam"

[Audio] Photomontage polémique : Bobby Hurreeram a liké «une très belle créativité»

Pour le Chief Whip du gouvernement, le photomontage montrant Navin Ramgoolam dans la peau de Dracula entouré de cinq autres femmes vampires relève d’«une très belle créativité». L’image, estime Bobby Hurreeram, a été réalisée par des patriotes sur Facebook. Le porte-parole du gouvernement ne fait pas grand cas de la plainte de Laina Rawat, l’une des femmes dépeinte sur le photomontage, à la police. Rappelant seulement que l’alliance Lepep est au pouvoir pour «démanteler

[Vidéo] SAJ a «peur» de Ramgoolam : «Li kone zis mwa ki kapav detourn so piti»

Le leader du Parti travailliste ne s’étonne pas outre-mesure des critiques continues de sir Anerood Jugnauth (SAJ) à son encontre. Le ministre mentor, dit Navin Ramgoolam, a peur de lui. «Li kone zis mo tousel ki kapav detourn so piti», affirme le chef des rouges, qui continue de se placer en adversaire direct de Pravind Jugnauth. SAJ a soutenu, il y a deux jours, qu’il espère que la population saura

[Vidéo] Hurreeram s’en prend à la «négativité» du message de fin d’année de «tonton cigare»

«Tonton cigare», «dracula», «oiseau de mauvais augure»… Bobby Hurreeram n’a pas manqué de qualificatifs à l’encontre de Navin Ramgoolam. Dont le Chief Whip n’a pourtant pas une fois cité le nom, hier, durant la conférence de presse des porte-parole du gouvernement. Hurreeram a fustigé le message de fin d’année du leader du Parti travailliste. Celui-ci, dit-il, était bourré de «critiques» et de «négativité» dont le pays peut se passer. Il

[Vidéo] Navin Ramgoolam : «Nous travaillons à renouveler le parti»

Pas une fois, pendant les 19 minutes de son message de fin d’année, Navin Ramgoolam ne se réfère au Premier ministre par son nom. A la place, il dresse un réquisitoire contre celui qu’il qualifie de «linpos». A Pravind Jugnauth, le leader du Parti travailliste (PTr) reproche une gestion approximative du pays et de son économie. Ainsi qu’une politique de revanche qui coûtera, selon Ramgoolam, plusieurs dizaines de milliards de

[Editorial] Le duo tragi-comique de l’année

Si on se fie à la définition académique, une tragi-comédie est une œuvre dramatique qui allie la tragédie et la comédie. Où s’alternent des évènements graves et drôles qui aboutissent à un dénouement heureux. Si on doit retenir un duo tragi-comique au sein de notre paysage politique local, le choix semble évident : Pravind Jugnauth et Paul Bérenger. Après avoir roucoulé durant la période 2000-2005 avec la perspective d’un primeministership partagé

[Vidéo] Le chantier du Metro Express source de mécontentements

Les autorités se réjouissent que le projet de métro léger soit sur les rails pour être en service en septembre 2019. La mise en chantier ne s’est toutefois pas faite sans heurts. Les commerces du centre de Rose-Hill pâtissent des déviations et barrages posés. Les arbres de la promenade Roland Armand sont tombés tandis que les riverains se plaignent toujours des bruits occasionnés par les travaux. A cela sont venus

Les grands procès impliquant des politiciens qui démarrent en 2019

Des développements sont très attendus durant cette nouvelle année, car plusieurs de nos politiciens feront face à la justice. A l’approche des prochaines législatives, certains jugements sont très attendus. Il y a le cas du leader du Parti Travailliste (PTr), Navin Ramgoolam, pour l’affaire Roches-Noires et des Rs 220 millions saisies à son domicile à Riverwalk. Il y a également l’appel du Directeur des poursuites publiques (DPP) contre le Premier

[Vidéo] Des politiciens de tout bord rendent un dernier hommage à Jayen Cuttaree 

Paul Bérenger, Eddy Boissezon, Arvin Boolell, Ivan Collendavelloo, Leela Devi Dookun-Luchoomun, Alan Ganoo, Anil Gayan, Ajay Gunness, Mamad Khodabocus, Navin Ramgoolam, Barlen Vyapoory, entre autres étaient parmi les politiciens ont rendu un dernier hommage à Jayen Cuttaree à son domicile, à Beau Bassin, ce samedi 22 décembre. Tous s’accordent dire que la disparition de l’ancien leader adjoint du Mouvement militant mauricien (MMM) est une grande perte pour le pays. D’autres

[Vidéo] SAJ : «J’ai été élu comme député, non pas comme Premier ministre»

Le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth tente tant bien que mal de justifier le fait que son fils l’ait remplacé à la tête du pays. Invité à un dîner offert par ses sympathisants à Roches-Noires le mardi 18 décembre, il a trouvé une pirouette pour expliquer pourquoi Pravind Jugnauth a toute la légitimité pour occuper le siège pour lequel lui-même avait été élu. Dans son discours d’une cinquantaine de minutes, sir

[Vidéo] Sesungkur se félicite que des clients de BAI aient été indemnisés avec les fonds publics

Il se dit fier d’avoir accompli cette tâche depuis son investiture aux Services financiers. Sudhir Sesungkur annonce avoir indemnisé 99,6% des clients de BAI, dont les détenteurs de la police Super Cash Back Gold, à hauteur de Rs 17 milliards des caisses de l’Etat. Durant une conférence de presse organisée ce mardi 18 décembre au bâtiment de la SICOM, à Ebène, il a ouvertement critiqué son prédécesseur, Roshi Bhadain. Sudhir Sesungkur estime

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>