Breaking news
  • No posts were found

Tag "nadeem hyderkhan"

Commission d’enquête sur Sobrinho : Gurib-Fakim a ajouté 5 points, selon Hyderkhan (II)

(2e partie de l’audition de Nadeem Hyderkhan) Ameenah Gurib-Fakim a ajouté cinq des 13 points au mandat de la commission d’enquête qu’elle voulait instituer sur Álvaro Sobrinho. Soit les parties 9 à 13 du communiqué final, a indiqué Nadeem Hyderkhan aux juges Asraf Caunhye, Nirmala Devat et Gaitree Jugessur-Manna. «Wording was drafted by Ameenah Gurib-Fakim herself», a précisé l’avocat, ce jeudi 30 août. A sa requête, Hyderkhan envoie les terms of reference à

[Commission d’enquête] Hyderkhan a dit à Gurib-Fakim que l’aval du Cabinet était nécessaire (I)

Les divers protagonistes impliqués dans la rédaction des termes de la commission d’enquête qu’Ameenah Gurib-Fakim voulait mettre sur pied se succèdent à la barre. Au tour de Nadeem Hyderkhan de donner sa version des faits, ce jeudi 30 août. Le juge Asraf Caunhye lui montre le communiqué émis le 17 mars. Etait-il responsable de la rédaction de l’ébauche des terms of reference ? Il a rédigé certains, d’autres non, répond Nadeem Hyderkhan, avocat

Commission d’enquête: Les termes «tactical reason» sont de Gurib-Fakim, soutient Yousuf Mohamed (II)

(suite de l’audition de Yousuf Mohamed – lire la première partie en fin d’article) Lorsque Nadeem Hyderkhan revient du Réduit, Yousuf Mohamed étudiait la section 64 de la Constitution. Après discussion, les deux hommes de loi s’accordent sur un point : «Gilbert Noël pensait qu’Ameenah Gurib-Fakim pouvait agir in her own deliberate judgment.» Hyderkhan l’informe que Gurib-Fakim avait contacté sir Hamid Moollan pour présider sa commission d’enquête. En présence de Duval et

Commission d’enquête: «Vous devez passer par le Cabinet», a conseillé Mohamed à Gurib-Fakim (I)

«No you can’t but tactically you can». C’est ce qu’aurait conseillé Yousuf Mohamed à Ameenah Gurib-Fakim, à croire cette dernière, quant à la mise sur pied d’une commission d’enquête dans le sillage de l’affaire Platinum Card. Le Senior Counsel est auditionné en ce moment par les juges Asraf Caunhye, Nirmal Devat et Gaitree Jugessur-Manna. Mohamed confirme avoir assisté à la réunion de mi-mars en compagnie de l’avocat Nadeem Hyderkhan, qui

Gilbert Noël ne lui a pas communiqué l’avis contraire d’Hervé Duval, dit l’ex-présidente

Après la publication du communiqué relatif à l’institution de la Commission d’enquête sur les permis obtenus par Alvaro Sobrinho, déclare Ameenah Gurib-Fakim à la Commission Caunhye ce mardi 21 août, le bureau du Premier ministre lui a adressé une lettre. La violation de la Constitution y est évoquée. D’une voix cassée, elle explique que ce n’est qu’après avoir démissionné qu’elle a vu les courriels échangés entre l’avoué et l’avocat Hervé

Gurib-Fakim : «C’est Gilbert Noël qui m’a proposé d’instituer une Commission d’enquête»

L’ex-présidente de la République a fourni d’autres détails sur les événements survenus avant sa démission. Face à la Commission Caunhye ce mardi, elle a encore une fois cloué son avoué au pilori. Le 16 mars, lors d’un déjeuner avec Gilbert Noël, celui-ci lui a suggéré l’idée de venir avec une Commission d’enquête qui laverait son honneur. «Je l’ai écouté. J’étais sous pression. J’étais comme une paria. Torriden Chellapermal, la personne

[Vidéo] Après une séance éclair, Ramgoolam sera de retour aux Casernes durant la semaine

Après une interruption de plus d’un mois, l’ex-Premier ministre est de retour aux Casernes centrales. Navin Ramgoolam s’est rendu au Central Criminal Investigation Department cet après-midi en compagnie de ses hommes de loi Gavin Glover, Nadeem Hyderkhan, Shaukat Oozeer et Hisham Oozeer. Le leader en retrait du Parti travailliste a été entendu dans le cadre de la charge provisoire de blanchiment d’argent retenue contre lui. Il a aussi été interrogé

Les appels de Navin Ramgoolam passés au crible

[Mise à jour: midi] Navin Ramgoolam a quitté l’IT Unit à 11h50 pour retourner au CCID, où devrait se poursuivre son audition. C’est à 10h40 que Navin Ramgoolam est arrivé aux Casernes centrales, ce mercredi. L’ex-Premier ministre doit répondre à une série de questions du Central Criminal Investigation Department portant sur les deux accusations dont il fait l’objet. Pour conspiracy dans le cadre de l’affaire Roches-Noires et blanchiment d’argent. Une somme de Rs 220 millions

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>