Breaking news
  • No posts were found

Tag "muvman premye me"

[Vidéo] Jack Bizlall propose 40 circonscriptions et 100 députés

Quarante circonscriptions. Cent parlementaires : deux élus par circonscription à travers le système de First Past the Post, les autres 20 choisis selon un système de proportionnelle basée sur la «party list». Voilà l’une des principales propositions du Mouvement Premier Mai dans le sillage de celles du gouvernement. Jack Bizlall, l’un des animateurs, demande également l’abolition du Best Loser System et la parité homme-femme. Estimant que deux listes distinctes pour ces

[Vidéo] Devant l’espoir suscité au no 18, Bizlall prépare son mouvement pour 2019

Jack Bizlall décrit sa performance à la partielle de Belle-Rose/Quatre Bornes comme «enn mari viktwar» pour les partisans du Mouvement Premier Mai (MPM). Toutefois, celui qui a recueilli 2611 votes en devançant les candidats du PMSD, du Mouvement patriotique et de Rezistans ek Alternativ (ReA) estime que cette performance a suscité un espoir au niveau national pour l’émergence d’une nouvelle force politique. C’est pour se préparer aux législatives de 2019

[Vidéo] Bizlall: «L’absence du MSM a perturbé cette élection partielle»

Qu’il soit élu ou non, Jack Bizlall entend poursuivre son travail et son engagement «sur le terrain». Le candidat du Muvman Premye Me estime que l’absence du MSM dans cette joute électorale a été un élément perturbateur. En l’absence de réel enjeu, explique Bizlall, les électeurs de Belle-Rose /Quatre-Bornes n’ont pas été si nombreux à se rendre aux urnes. Le pointage final indique que le taux de participation est de 54,96%.

[Vidéo] Une vingtaine de dirigeants syndicaux soutiennent Bizlall

La contribution de Jack Bizlall à la société à travers son action syndicale est «inestimable», affirme une vingtaine de dirigeants syndicaux. Ces derniers plébiscitent, pour cette raison, le candidat du Muvman Premye Me pour la partielle du 17 décembre. C’est le seul, affirment-ils, à avoir l’honnêteté, l’expérience et les connaissances pour contribuer activement au Parlement, affirment ces syndicalistes.

[Live] Le face-à-face avec Jack Bizlall et Kugan Parapen

Syndicaliste reconnu et observateur politique, Jack Bizlall a été élu au Parlement en 1976. Kugan Parapen a, lui, été candidat pour la première fois aux législatives lors des élections de 2014. Les deux hommes défendent tous deux des idées de gauche. Mais les partis qu’ils représentent, le Mouvement Premier Mai et Rezistans ek Alternativ, s’opposent toutefois durant la partielle du 17 décembre. Les deux candidats nous expliquent, ce jeudi 30

[Vidéo] Jack Bizlall au Sodnac SSS: «Il faut des gens qui ont d’autres idées»

Que pourra un élu de plus du MMM, du PMSD, du PTr au Parlement ? C’est la question que pose Jack Bizlall aux dirigeants des partis traditionnels venus s’affronter à Belle-Rose/Quatre-Bornes. L’animateur du Muvman Premye Me estime, du reste, qu’«il faut des gens qui ont d’autres idées, d’autres positions de classe». Jack Bizlall fait partie de la quarantaine de candidats qui se sont enregistrés aujourd’hui au Sodnac SSS en vue de

[Audio] Partielle du 17-décembre: Bizlall regrette qu’il n’y ait pas d’élections générales

Pour Jack Bizlall, la bataille du Muvman Premye Me à Belle-Rose/Quatre-Bornes se situera sur deux fronts : contre les parties de droite mais aussi ceux de gauche. Le candidat à cette partielle regrette cependant qu’on n’ait pu forcer le gouvernement à provoquer des élections générales. Le writ of election a été émis aujourd’hui et la date du scrutin fixée au 17 décembre.

[L’interview] Jack Bizlall est l’invité de ce jeudi 31 août

Il briguera lui aussi les suffrages à Belle-Rose/Quatre-Bornes au nom du Muvman Premye Me. Jack Bizlall nous parlera en direct de sa candidature, ce jeudi 31 août mais aussi de la situation politique générale. Sur le plateau de L’interview, il sera aussi question avec notre invité de la désorganisation de l’opposition. Profite-t-elle finalement au gouvernement ? Nous discuterons également avec Jack Bizlall des  retombées de cette élection partielle sur l’échiquier politique

[Vidéo] Rezistans ek Alternativ s’inquiète de la hausse du coût de la vie

Pravind Jugnauth est responsable de la détérioration du pouvoir d’achat et de la hausse de l’inflation. Telle est la lecture de Kugan Parapen qui qualifie le Grand argentier de ministre des Finances «bagas». Pour le porte-parole de Rezistans ek Alternativ sur l’économie, la mise en place d’un salaire minimum est plus que jamais urgente. Parapen estime, par ailleurs, que la délégation du Fonds monétaire international a «donné une claque» à

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>