Breaking news
  • No posts were found

Tag "munsoo kurrimbaccus"

[Vidéo] L’UPSEE critique du 9-Year Schooling mais ouvert au dialogue avec le ministère

Le syndicat est toujours résolument contre la réforme Nine Year Schooling. Même si le comité exécutif de la Union of Private Secondary Education Employees a changé. La nouvelle équipe est toutefois disposée à dialoguer avec le ministère de l’Education, indique Munsoo Kurrimbaccus, secrétaire général. Le syndicat dénonce, par ailleurs, des cas de harcèlement au Royal Holloway College. Et en appelle au directeur de la Private Secondary Education Authority.

[Vidéo] L’UPSEE brandit la menace d’une grève générale dans tous les collèges à la rentrée 2017

Ce syndicat des employés du secondaire reste fermement opposé au projet de réforme de l’éducation. Le Nine Year Basic Continuous Education, communément appelé 9-Year Schooling, prend effet dès la rentrée 2017. « Ce projet de réforme doit être stoppé », maintient l’Union of Private Secondary Education Employees. Ce syndicat réclame aussi le départ de la ministre de l’Education et de son époux, directeur de la Private Secondary Schools Authority (PSSA). Outre une « campagne

[Vidéo] L’UPSEE maintient la pression sur la ministre Dookun

Après les rues de la capitale et le MITD House, jeudi et vendredi derniers, c’est devant l’Hôtel du gouvernement que l’Union of Private Secondary Education Employees a choisi de manifester aujourd’hui. Ce syndicat réclame la démission de la ministre de l’Education, Leela Devi Dookun-Luchoomun, mais aussi de son époux, Shiv Luchoomun, qui est directeur de la Private Secondary Schools Authority (PSSA). En cause : les amendements à la PSSA Act et

[Vidéo] «Nou pa pou peye !» scandent des collégiens dans la rue

Le Premier ministre a, certes, tranché. En disant que le gouvernement ne reculera pas. La ministre de l’Education a, pour sa part, annoncé une extension du délai de paiement des frais d’examens du SC et du HSC pour ceux affichant un taux de présence de moins de 90%. Mais ces collégiens ne l’entendent pas de cette oreille. Comme ils l’avaient annoncé, ils sont descendus dans les rues de Port-Louis. Scandant, entre autres :

[Vidéo] Le Parti Justice sociale et The Liberals réclament le départ de Lormus Bundhoo

A l’invitation du parti The Liberals, ils étaient une vingtaine de personnes à s’être rassemblés au pied du bâtiment Anquetil, ce matin. L’objet de leurs griefs : les nombreux « scandales » qui secouent le pays, en particulier dans le secteur de la santé. Dont celui affectant des patients qui ont perdu la vue à la suite d’injection d’Avastin. Pour Rajah Madhewoo, le ministre de la Santé Lormus Bundhoo « has to go ». Ou alors,

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>