Tag "metro leger"

[Vidéo] Think Mauritius «pas contre le projet» de métro léger mais soulève plusieurs interrogations

Dans certains cas, ce sont des solutions de facilité qui ont été privilégiées par le gouvernement. Dans d’autres, c’est le manque de planification qui interpelle les membres de Think Mauritius (TM). La plateforme de réflexion a tenu une conférence de presse aujourd’hui pour passer en revue le projet de métro léger. L’une des inquiétudes les plus vives concerne la viabilité financière du projet qui pourrait, selon les animateurs de TM,

[Vidéo] SAJ : «Bérenger ne redeviendra pas Premier ministre de ce pays»

C’est au tandem Bérenger-Ramgoolam que le MSM s’en en pris hier soir, lors d’un congrès à Grand Baie. Sir Anerood Jugnauth a affirmé que le Premier ministre exploitera « l’empressement » du leader du MMM à vouloir devenir Premier ministre pour mieux l’affaiblir. Au sujet de l’avenir gouvernementale de Bérenger, SAJ est également catégorique:  il ne redeviendra pas chef du gouvernement. Pravind Jugnauth a lui également profité de l’occasion pour revenir sur la

[Vidéo] Le coût d’achats d’avions et du métro léger intrigue Pravind Jugnauth

Le leader du MSM trouve qu’il est inconcevable que le coût du métro léger augmente de Rs 7 milliards en seulement quelques années. Pravind Jugnauth a affirmé aujourd’hui que le projet est passé de Rs 15 milliards, au moment où il était ministre des finances, à plus de Rs 22 milliards à présent. Ce projet tout comme l’achat de nouveaux Airbus 350 par Air Mauritius plombera considérablement notre dette publique

[Vidéo] Bérenger : le gouvernement «n’a plus de mandat» pour prendre des décisions importantes

CT Power, la carte d’identité biométrique et le métro léger. Ce sont les trois dossiers sur lesquels Paul Bérenger demande au gouvernement de ne pas trancher. Le pays étant quasiment à la veille des élections, le leader de l’opposition estime que le pouvoir n’a pas le « droit moral » d’engager le pays sur le long terme à travers ces décisions. Revenant sur la reprise du Parlement, Paul Bérenger estime que devant

[Allocution du 12 mars] Ramgoolam veut l’accord des Mauriciens sur la réforme électorale

« Après 46 ans, il est souhaitable que nous engagions un vrai débat avec toute la population afin d’apporter certains ajustements à notre Constitution. Dans le but de répondre aux exigences de la République de Maurice du 21e siècle. » La réforme électorale a, encore une fois, tenu une place de choix dans le discours du Premier ministre à l’occasion des célébrations de l’indépendance et de l’accession du pays au statut de République.

Be ki bizen fer alor ?

Lot fwa la, mo ti pe explike kifer ti pou bon si bann pouvwar piblik ek bann Morisien desid pou al ver enn devlopman pli dirab. Si nou fer sa, nou pou protez lintere bann fitir zenerasyon, nou lanvironnman ek nou pei. Pou kapav met anplas enn proze ki solid e ki pou permet enn devlopman koumsa, bizen ena bann institisyon ki pou okip sa bann politik la kouma mo

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>