Breaking news
  • No posts were found

Tag "meeting"

[Vidéo] Ramgoolam : L’alliance MSM-ML a dépensé au moins Rs 8 m pour «montrer sa force»

Si l’alliance gouvernementale pourra se vanter d’une «grosse foule» à Vacoas aujourd’hui, c’est surtout parce qu’elle n’aura pas ménagé les dépenses, estime Navin Ramgoolam. Le leader du Parti travailliste estime que le meeting du 1er-Mai du MSM-ML aura coûté au moins Rs 8 millions. Sans compter les «menaces» ou encore l’utilisation de la MBC, avance le leader des rouges. Le régime au pouvoir critique la décision du PTr de ne pas tenir

[Vidéo] Meeting du 1er-Mai : Ramgoolam se rit du gouvernement

Pas de meeting du 1er-Mai du Parti travailliste pour ne pas donner la parole à Arvin Boolell ? Face à cette critique de l’alliance gouvernementale, Navin Ramgoolam sourit. «Bizin riye», explique le leader des rouges. Et de s’interroger sur ce qu’il en a été ces dernières années. Et de conclure : «Fode pa gob tou se ki zot dir.» Le leader du PTr ainsi que des cadres et membres du parti étaient à

[Vidéo] Duval: Maurice doit faire un recensement ethnique «comme les pays civilisés»

Le gouvernement n’a aucune intention de faire voter une vraie réforme électorale et encore moins une loi efficace sur le financement des partis politiques. C’est le diagnostic qu’effectue Xavier Duval en affirmant que faute d’avoir un système qui assure la représentativité de toutes les composantes de la population, il est hors de question d’abolir le Best Loser System. Le leader du PMSD dit aussi ne pas comprendre pourquoi le sujet

[Vidéo] Zooberr Joomaye : C’est le gouvernement qui domine la scène politique

Historique. C’est ainsi que le député du MSM qualifie le fait que seule l’alliance au pouvoir organise un meeting du 1er-Mai cette année. Pour Zooberr Joomaye, le Parti travailliste, le MMM et le PMSD n’ont pas le cœur ou la capacité à rassembler leurs partisans car empêtrés dans des problèmes internes. Face à eux, «le gouvernement domine la scène politique», affirme-t-il. Egalement présent lors du point de presse hebdomadaire du

[Vidéo] Ramgoolam : Le PTr empêchera les situations de « bef travay souval manze »

Le leader du Parti travailliste dit vouloir marquer une rupture. Moins de ministres, le démantèlement de la Mauritius Revenue Authority, le renouvellement et la féminisation des candidats rouges ainsi que la fin du système « bef travay souval manze ». C’est ce que promet Navin Ramgoolam à ses partisans. A Flacq, l’ancien Premier ministre a affirmé que c’est pour mettre en œuvre ce programme de rupture que son parti entend se présenter

[Vidéo] Duval «pas impressionné du tout» par les meetings de l’Alliance MSM-ML et MMM

Le leader du PMSD estime que le dernier congrès des femmes de son parti a mobilisé davantage de personnes que l’alliance au pouvoir et le MMM lors de leurs rassemblement respectifs, ce 1er-Mai. Cela à un moment où Pravind Jugnauth est «empêtré» dans la «corruption, la mal administration et l’incompétence» au bout de ses 100 jours au poste de Premier ministre. Duval loue toutefois une opposition devenue très redoutable au Parlement. Notamment sur

[LIVE] Le face-à-face avec Reza Uteem et Zouberr Joomaye post-1er Mai

Qui, de l’alliance MSM-ML ou du MMM, a gagné la bataille des foules du 1er-Mai ? Reza Uteem, député et leader adjoint du MMM, ainsi que Zooberr Joomaye, ancien MMM désormais passé au MSM, en discutent en live sur notre plateau. Les deux élus nous diront s’ils pensent que le Premier ministre a réussi sa première sortie politique majeure ou encore si la stratégie d’ouverture de Paul Bérenger envers de nouveaux adhérents

[Vidéo] Jugnauth prend le pari de terminer le mandat de 5 ans du gouvernement

La foule des grands jours n’était pas au rendez-vous à Vacoas pour le meeting de l’alliance MSM-Muvman Liberater. Cela n’a toutefois pas empêché Pravind Jugnauth d’énoncer la grande ligne de sa politique en tant que chef du gouvernement et même de dresser un premier bilan de son action en tant que Premier ministre. Confiant dans la capacité de son gouvernement de relever les défis, notamment économiques, le leader du MSM

[Vidéo] Pravind Jugnauth s’en remet à l’Alliance Lepep pour la succession de SAJ et attaque Ramgoolam sur sa vie privée

Pravind Jugnauth refuse de concéder qu’il sera de facto le Premier ministre après le retrait de l’actuel chef du gouvernement. Ce sera à l’Alliance Lepep de déterminer qui est apte à commander la majorité après le départ de sir Anerood Jugnauth. C’est ce qu’a expliqué le leader du MSM lors d’un meeting à Quartier-Militaire, ce vendredi 2 décembre. Le ministre des Finances précise dans la foulée que SAJ démissionnera comme Premier

[Vidéo] Ramgoolam dit être le seul à pouvoir barrer la route à SAJ

Le leader du Parti travailliste estime que le Premier ministre consacre la moitié de ses discours politiques à l’attaquer. La raison, selon Navin Ramgoolam : sir Anerood Jugnauth sait qu’il est en mesure de reprendre le pouvoir et de faire échec à Pravind Jugnauth. A ce sujet, l’ancien Premier ministre prévient ceux qui estiment que changer Jugnauth pour Ramgoolam équivaut à ne rien changer. Il jure qu’il y a une grande

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>