Breaking news
  • No posts were found

Tag "médias"

[Vidéo] Andrew McIntosh : «La Freedom of Information Act va augmenter la transparence»

Andrew McIntosh, journaliste d’investigation aux Etats-Unis et au Canada, évoque l’importance d’une Freedom of Information Act (FoIA). Il explique que les partis au pouvoir doivent songer à ce qu’elle leur apporterait s’ils se retrouvent dans l’opposition. Evoquant la loi d’accès à l’information adoptée aux Seychelles, il souligne que seulement 15% des demandes pour accéder aux documents publics émanent des journalistes. Le reste étant réparti entre des cabinets d’avocats ou encore

[MBC] Fusionnée, la rédaction passe sous l’autorité de 6 nouveaux responsables

Les changements entrent en vigueur dès ce 7 avril. Si quelques-uns avaient espéré être nommés à la direction de l’information, c’est finalement une équipe collégiale qui dirigera aussi bien les rédactions radio, télévision que sport de la Mauritius Broadcasting Corporation. Le poste de directeur de l’information est supprimé et la gestion des rédactions confiée à une équipe collégiale de Desk Coordinators composée de Ravin Joypaul, David Boodhna, Kessen Budhoo, Ashok

[Classement RSF] Maurice stagne à la 56e place en matière de liberté de la presse

Maurice est loin d’être le meilleur élève en Afrique en matière de liberté de la presse. C’est le constat qui peut être effectué à partir du classement 2018 de Reporters sans frontières. Avec une 56e place, inchangée depuis l’année dernière, Maurice se fait surclasser par 7 autres pays africains, avec un score inchangé comparé à l’année dernière. Dont le Ghana (23e), la Namibie (26e), l’Afrique du Sud (28e), le Burkina

[MBC] Peu de chances que le contrat de Baldowa soit renouvelé

Le contrat de Mekraj Baldowa prend fin le 20 mai. Malgré la sérénité qu’il affiche auprès du staff de la radiotélévision nationale, il y a très peu de chances que son contrat soit renouvelé. Du côté de l’Hôtel du gouvernement, peu de doutes subsistent sur l’identité du successeur. Après avoir été l’adjoint de Baldowa depuis mai de l’année dernière, Anooj Ramsurrun s’apprête, en effet, à prendre le relais. Toutefois, il

[Vidéo] Jugnauth salue le rôle de la presse et rappelle les principes du respect et de l’éthique

Pour Pravind Jugnauth, le salon Moris Mo Pei offre aux jeunes l’occasion de découvrir le cheminement du pays et des entreprises. Louant le fait que l’initiative d’organiser ce salon vient d’un groupe de presse, le Premier ministre a salué la contribution des médias au débat national. Mais a insisté, dans la foulée, sur la responsabilité de la presse et la nécessité d’agir dans le respect et l’éthique. Events Plus, une

Agaléga : Que sait-on vraiment ?

Prenez deux petites îles coralliennes. Ajoutez-y un calendrier qui fait coïncider les 50 ans de notre indépendance avec la préparation de la prochaine étape de la bataille – juridique – sur les Chagos. Saupoudrez généreusement d’attachement à l’intégrité territoriale. N’oubliez pas une pointe de [res]sentiment anti-Inde. Faites ensuite revenir avec du doute fraîchement cueilli auprès des médias de la Grande Péninsule. Bon appétit, vous pouvez déguster votre plat du jour :

[Vidéo] La deuxième cuvée de journalistes formés par le CFPJ promue

Ils ont reçu leurs certificats, hier, après des cours en alternance et un examen oral. Une vingtaine de journalistes débutants et confirmés ont été formés par le Centre de formation et de perfectionnement des journalistes de Paris, sous l’égide du Media Trust. Durant deux mois, ces professionnels sont revenus sur les fondamentaux du métier, explique Florence Al Aswad, formatrice avec Olivier Piot. C’est la deuxième cuvée, cette année, de ce

Paradise Papers : La mise en garde de la FSC

Les opérateurs du secteur financier sont prévenus. La Financial Services Commission sévira contre tout opérateur, compagnie de gestion ou ‘approved officer’ en lien avec des activités frauduleuses ou illégales, et qui risquent de nuire à la réputation de Maurice. C’est ce qu’indique le régulateur dans un communiqué de presse daté du 24 novembre et circulé à la presse aujourd’hui. La commission réagit dans le sillage d’articles de presse suivant la diffusion,

Moraliser quoi ?

Ah les naïfs ! Ils tombent sur une belle formule qui a un sens, une portée et dont le non-respect entraîne des conséquences… ailleurs. Et voilà qu’ils la plaquent sur notre contexte local. En feignant de croire que la question sera bientôt à l’agenda parlementaire. L’idée d’une loi sur la moralisation de la vie politique – la solution à tous nos maux, paraît-il – a squatté les débats de journalistes.  Elle

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>