Breaking news
  • No posts were found

Tag "mbc"

[Vidéo] MBC: La MBSSA prend la défense du directeur par intérim

Il n’y a «aucune tension» à la Mauritius Broadcasting Corporation. La direction d’Anooj Ramsurrun n’est pas non plus contestée. La Mauritius Broadcasting Staff Services Association voit d’un mauvais œil les critiques distillées dans certains articles de presse contre le «zanfan lakaz» qui remplace Mekraj Baldowa à la tête de la station de radiotélévision nationale. Et qui demeure un membre du syndicat, a précisé la porte-parole Manisha Jooty, le mercredi 16

[MBC] Fusionnée, la rédaction passe sous l’autorité de 6 nouveaux responsables

Les changements entrent en vigueur dès ce 7 avril. Si quelques-uns avaient espéré être nommés à la direction de l’information, c’est finalement une équipe collégiale qui dirigera aussi bien les rédactions radio, télévision que sport de la Mauritius Broadcasting Corporation. Le poste de directeur de l’information est supprimé et la gestion des rédactions confiée à une équipe collégiale de Desk Coordinators composée de Ravin Joypaul, David Boodhna, Kessen Budhoo, Ashok

[Vidéo] Ramsurrun: «Je prends la barre de la MBC et je dois deliver»

Anooj Ramsurrun annonce la couleur: « J’utiliserai la manière forte s’il le faut, parce que je mean business.» Celui qui sera le directeur général par intérim de la radiotélévision nationale à partir de mai dit toutefois vouloir obtenir la collaboration et l’appui des quelque 700 employés de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) dans sa nouvelle mission. Ramsurrun explique ainsi qu’il faut responsabiliser le personnel de la station nationale. Car si, selon

[MBC] Peu de chances que le contrat de Baldowa soit renouvelé

Le contrat de Mekraj Baldowa prend fin le 20 mai. Malgré la sérénité qu’il affiche auprès du staff de la radiotélévision nationale, il y a très peu de chances que son contrat soit renouvelé. Du côté de l’Hôtel du gouvernement, peu de doutes subsistent sur l’identité du successeur. Après avoir été l’adjoint de Baldowa depuis mai de l’année dernière, Anooj Ramsurrun s’apprête, en effet, à prendre le relais. Toutefois, il

[Vidéo] La MBC dépense Rs 10 millions pour «Qui veut gagner des millions?»

On connaît la version française ou encore indienne, présentée par Amitabh Bachchan. Le jeu «Qui veut gagner des millions ?» débarque bientôt à la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC). S’il faut attendre ce vendredi 8 décembre pour en connaître les détails, on sait d’ores et déjà que le show télévisé devrait coûter Rs 10 millions à la station de radiotélévision nationale. Le plateau devrait, lui, avoisiner le million de roupies. Pravind Jugnauth a expliqué, au Parlement

[Parlement] Ce que vous n’avez pas vu sur vos écrans ce 14 novembre

Raj Dayal, Nando Bodha et Leela Devi Dookun-Luchoomun sont déjà dans l’hémicyle, une dizaine de minutes avant le début des travaux. Quelques minutes plus tard, sir Anerood Jugnauth (SAJ) arrive sans son garde du corps, qui porte habituellement ses dossiers. A peine assis, il demande à l’un des préposés de l’Assemblée nationale d’aller les chercher. En face, Xavier Duval consulte avec application ses notes sur sa tablette à quelques minutes

[Vidéo] La MSDTF déplore le manque de nouveautés sur la chaîne télé bhojpuri

Il n’y a aucune nouveauté sur la chaîne télé dédiée à la langue bhojpuri. C’est le constat de la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation (MSDTF). Qui fait également ressortir que la production audiovisuelle locale en cette langue se fait rare. «L’identité de la chaîne se perd», déplore Rajendra Ramdhean, président de la fédération. Cette chaîne télé en bhojpuri a été lancée en 2013 sur la Mauritius Broadcasting Corporation. La  MSDTF s’étonne,

[Vidéo] De retour, Baldowa dit bénéficier du soutien de Jugnauth et du staff de la MBC

Il s’en est sorti avec une réprimande et une discussion franche avec le Premier ministre. Mekraj Baldowa avoue que le black-out de la radiotélévision nationale sur les incidents de la La Butte et de Barkly, vendredi dernier, est «inacceptable». A ce titre, concède-t-il, Pravind Jugnauth a eu raison de durcir la ligne. Toutefois, explique le directeur général de la Mauritius Broadcasting Corporation, le Premier ministre lui a renouvelé son soutien

[Vidéo] Pravind Jugnauth: «Quand les institutions auront tranché, on verra qui a raison»

Rien n’arrêtera la marche du progrès. Pravind Jugnauth l’a réaffirmé hier, alors qu’il assistait au lancement d’un Citizen Support Corner au musée postal, à Port-Louis. «Je sais où je mène le pays», a-t-il insisté, arguant que le «enn, de ki fer tapaz (…) pa distrer mwa ditou». «Pa pou ena personn ki pou vinn met baton dan nou larou», a redit le Premier ministre. Ce qui ne veut pas dire

Baldowa prié de step down de la direction générale de la MBC

Le silence total de la radiotélévision nationale au sujet des évacuations de La Butte et des démolitions à Barkly, hier, a été la goutte d’eau de trop. Tôt, ce samedi matin, la décision de convoquer un conseil d’administration spécial de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) a été prise. C’est lors de cette réunion, qui a débuté peu avant 11h, que le board a décidé de s’en remettre à Pravind Jugnauth.

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>