Breaking news
  • No posts were found

Tag "mauritian wildlife foundation"

[Vidéo] La forêt de Cascade Pigeon en attente de devenir une réserve naturelle

La Commission de l’océan Indien (COI) a subventionné quatre projets de conservation ces dernières années, deux à Maurice et deux à Rodrigues. Les différentes parties prenantes de ces projets à hauteur de 15 millions d’euros par l’Union européenne étaient présentes le vendredi 14 décembre dans les locaux de la COI pour montrer la progression des projets. Parmi se trouve la forêt de Cascade Pigeon où des travaux ont été entamés

Chauves-souris : L’abattage à mi-chemin de l’objectif de 13 000 roussettes

L’exercice d’abattage de roussettes entamé fin octobre est censé avoir pris fin le 10 décembre. Mais il devrait être prolongé, apprend-on de sources très proches du dossier. Si le quota initial fixé au niveau du ministère de l’Agro-industrie était de 13 000 têtes, les éléments de la Special Mobile Force n’en ont éliminé qu’environ la moitié. Le ministère est en attente d’un rapport afin de décider de la marche à suivre. On refuse

[Vidéo] Des pigeons des mares rapatriés pour augmenter les chances de fécondation

Il ne restait plus que huit pigeons des mares, le fameux Pink Pigeon, à Maurice au début des années 90 et l’espèce était vouée à l’extinction. Grâce à divers programmes de conservation, la population est désormais estimée à plus de 400 individus, ce qui le fait passer au statut «en danger». Vikash Tatayah, directeur de conservation à la Mauritian Wildlife Foundation (MWF) explique qu’il faut désormais éviter la consanguinité parmi

Préservation de la faune et de la flore : Currimjee réitère son soutien à la Mauritian Wildlife Foundation

Soutenir la Mauritian Wildlife Foundation (MWF) dans ses actions de conscientisation et de préservation de la faune et de la flore de Maurice et Rodrigues. C’est dans cette optique que le groupe Currimjee, à travers la Fondation Currimjee, a réitéré son soutien à l’organisation pour deux années supplémentaires. Plusieurs projets, tels la restauration de la réserve naturelle de Grande-Montagne à Rodrigues, le transfert de reptiles endémiques, la repopulation des tortues

[Audio] «Le lobby pour l’abattage des chauves-souris a plus de poids», dit Tatayah du MWF

Le Conservation Director de la Mauritian Wildlife Foundation (MWF), le Dr Vikash Tatah, déplore que le ministère de l’Agroindustrie, ait décidé de procéder ce samedi 27 octobre à un troisième exercice d’abattage des chauves-souris. Il se dit d’accord avec le chiffre de 66 000 roussettes avancé par le ministre Mahen Seerutun, mais il conteste les affirmations que celles-ci sont trop nombreuses pour un petit pays comme Maurice. Il considère que

[Vidéo] Des plantes endémiques menacées réintroduites grâce à l’aide française

La biotechnologie in vitro a de nouveau permis la réintroduction de plantes endémiques menacées ou disparues dans l’île. Cette semaine, le Conservatoire botanique national (CBN) de Brest a permis le retour de certaines espèces à Maurice et son directeur scientifique des actions internationales, Stéphane Buord, a remis trois spécimens au ministre de l’Agro-industrie, Mahen Seeruttun, à son bureau, jeudi. Un premier exercice visant à réintroduire trente espèces disparues ou en

[Vidéo] A l’île aux Aigrettes, le MWF veut sensibiliser les Mauriciens à la préservation

L’îlot ainsi que plusieurs autres sites à travers le pays sont l’objet de toutes les attentions de la Mauritian Wildlife Foundation (MWF). Pour cause, l’île aux Aigrettes abrite des espèces endémiques menacées par l’homme ou les espèces nuisibles qu’il apporte dans son sillage, explique Amber Cripps. C’est pour sensibiliser les visiteurs à la fragilité de ces écosystèmes que la MWF organise régulièrement des campagnes d’explication à destination du grand public.

[Vidéo] La Mauritian Wildlife prévient le gouvernement sur les dangers de l’abattage des chauves-souris

D’emblée, Vikash Tatayah, Conservation Director de la Mauritian Wildlife Foundation (MWF) estime que le gouvernement a largement surestimé la population du mammifère volant à Maurice. Ainsi, en abattant 18,000 individus d’une population estimée à 90,000, le gouvernement réduira en fait la population de chauve-souris de 40% et non de 20%. Ce qui rendra l’espèce extrêmement vulnérable en cas de cyclone majeure. Par ailleurs, la MWF estime que l’exercice d’abattage s’avéra

«L’abattage de chauves-souris est une forme de cruauté», selon la Mauritian Wildlife Foundation

La Mauritian Wildlife Foundation (MWF) donne la réplique à Mahen Seeruttun. « Nous sommes contre l’abattage des chauve-souris », argue Vikash Tatayah, qui y est directeur du service de conservation. Ce dernier estime que les dégâts causés par les chauves-souris sont exagérés et qu’ils s’élèvent à 11%, selon les résultats préliminaires d’une étude menée par la MWF en 2014. Des recherches qui seront également menées cette année. « L’abattage est une forme de cruauté

[Vidéo] Nos espèces endémiques menacées dans l’objectif de ‘Mauritius beyond the dodo’

Savez-vous ce qu’est un cardinal jaune de Rodrigues ? Ou la fauvette native du même sol ? Avez-vous déjà vu un oiseau à lunettes ou la fleur du café marron ? Toutes ces espèces endémiques et bien d’autres font l’objet d’une expo photos visible cette semaine encore à Port-Louis. A l’origine des clichés exposés au 3e étage de la Rogers House, l’Américaine Gabby Salazar mais aussi le Mauricien Jacques de Spéville, qui y contribue

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>